RE : [accesstech] RGAA : Problème d'application de la règle 4.2

From : ONOURRY@... , the 29th January 2009 20:19
  • 2009-01-29 20:19:29 — ONOURRY@... - RE : [accesstech] RGAA : Problème d'application de la règle 4.2

Bonjour,   questions intéressantes, qui pourront difficilement trouver une réponse standard et unique; et dans certains cas le contexte d'utilisation pourrait faire varier la réponse. Ex: SNCF et EDF sont évidents pour des personnes résidant depuis longtemps en France; ce n'est probablement pas le cas pour des étrangers peu au fait de nos usages. D'un autre coté, le développé de ces sigles n'est pas forcément le renseignement le plus pertinent; en l'occurrence, indiquer qu'il s'agit de l'entreprise d'état en charge des transports ferroviaires (ou de l'énergie électrique) en France, serait plus utile. Dans le même ordre d'idée, fournir le développé peut être plus gênant qu'utile lorsque le sigle est devenu une marque: IBM ou HP par exemple sont des sigles dont le développé n'apporte pas d'information vraiment utile.       Olivier Nourry Responsable Offre Accessibilité Tél. : +33 1 42 47 43 79 Fax : +33 1 42 47 40 00 onourry@micropole-univers.com   ____________________________________   MICROPOLE UNIVERS Spécialiste Décisionnel, e-Business & CRM 100 rue La Fayette - 75010 Paris - France www.micropole-univers.com   ________________________________ De: accesstech-owner@... de la part de ROUMIEUX Olivier Date: mer. 28/01/2009 11:07 À: accesstech@... Cc: 'AROUA Miryam'; GARRY Olivier Objet : [accesstech] RGAA : Problème d'application de la règle 4.2 Bonjour, je voulais signaler à la liste une petite ambiguité décelée dans le PC 4.2 suite à son application. Il est préconisé d'appliquer systématiquement un TITLE à toutes les balises ABBR et ACRONYM (formes courtes) employées pour inclure le développé. En revanche, il n'est fait aucune mention d'un usage très répandu dans la presse eet l'écriture Web : tout accronyme ou abbrévation est développé en clair entre parenthèses lors de sa première utilisation. Ce qui fait que si l'on suit strictement la règle, on gagne pour les synthèses vocales, mais on perd pour l'internaute voyant qui ne pensera pas forcément à survoler la forme courte pour en obtenir le développé. Après en avoir discuté avec Laurent Denis (Temesis), voici la méthode que je propose et sur laquelle je suis preneur de commentaires : - toute forme courte est typée par la balise adéquate (ABBR ou ACRONYM) sans TITLE dans tout le texte ; - elle est suivie du développé en clair entre parenthèses UNIQUEMENT LORS de SA PREMIERE UTILISATION ; - dans le cas où le développé est employé dans le texte la première fois, il doit être suivi de sa forme courte entre parenthèses, correctement typée (mais sans TITLE) - reste la question : faut-il expliciter toutes les formes courtes, même les plus connues, comme SNCF ou EDF, au prix d'une certaine lourdeur dans le texte ? Nous penchons plutôt pour le oui, bien que cela risque peut-être de faire grincer des dents... Merci d'avance pour vos commentaires. Olivier Roumieux / La Documentation française accesstech, liste technique francophone sur l'accessibilité numérique