[Chiche-info] numéro treize, manifs contre l'extrême-droite

From : aude@... , the 2nd mai 2002 15:10
  • 2002-05-02 15:10:11 — aude@... - [Chiche-info] numéro treize, manifs contre l'extrême-droite

________________________________________________
         Chiche ! info
    un bulletin écolo-alternatif et tout et tout,                   à parution quasi-hebdomadaire                                          à la lepénisation des esprits
 à la jeanpierrepernaudisation des médias  à la chiraquisation de la politique  à la macdonaldisation et à la danonisation des emplois  à la medefisation du chômage  à la enronisation des retraites  à la francetelecomisation des services publics  à la total-elf-finaisation de l'environnement  à la FMIsation des rapports Nord-Sud
Mode d'emploi : A PORTER ! le 5 mai, aux législatives, jusqu'en 2007, jusqu'à la fonte des glaces. ________________________________________________ Directement d'Anne-Gaëlle, Nantes : Voici un petit tract du groupe féministe auquel j'appartiens à Nantes. C'est basique mais ça fait toujours du bien. POUR LES FEMMES, L'INSECURITE C'EST L'EXTREME-DROITE. Vous vous foutez des enjeux féministes ? Apprenez à traduire ce qui se prépare. Ils disent >>> traduisez : "valeurs de la famille" >>> patriarcat. "revenu parental" >>> retour des femmes aux foyers. "favoriser la natalité" >>> interdiction de l'avortement, abolition du PACS, réduction de l'accès à la contraception, interdiction de la pilule du lendemain, criminalisation des homosexuelLEs "faire triompher la vie sur la culture de mort" >>> interdire l'avortement. "abrogation du regroupement familial" >>> provoquer la précarité la plus totale de milliers de femmes du Tiers-Monde "sacraliser la famille", "faire de la famille une priorité" >>> ne plus réagir aux violences conjugales, coups, viols, incestes et pédophilie Sans compter que faire de touTEs les étrangerEs des sans-papierEs, c'est livrer des milliers de femmes aux réseaux de proxénètes. Ils ne disent pas que l'insécurité, ce sont les femmes qui la subissent en premier : 70% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté sont des femmes. A travail égal, il y a déjà 27% d'écart de salaire entre hommes et femmes. Les femmes battues le sont le plus souvent par leur conjoint. La majorité des viols sont conjugaux et les enfants maltraités le sont le plus souvent au sein de la famille. Féministes tant qu'il le faudra COLIF, collectif libertaire féministe A propos, enculer c'est pas une insulte, c'est une pratique sexuelle. Les enculéEs défilent contre le fascisme. Le Pen est contre eux. Politisez votre rage, ne traitez pas les homophobes d'enculés. ________________________________________________ Sur la manif du 27 avril à Bordeaux. Celle du 1er mai, toujours à Bordeaux, a rassemblé 40 000 personnes selon la police. Des nouvelles de la manif qui s'est déroulée à Bordeaux : 13 000 personnes selon la police et Sud-Ouest, ça veut dire 20 000. Tous les partis de gauche et de centre gauche étaient là, les francs-maçons, les gays et les lesbiennes (les féministes, je sais pas), les anars, quelques syndicalistes, etc... Beaucoup de jeunes étiquetés SOS racisme ou Ras l'front (pas des militant-e-s, des lycéen-ne-s en vacances). De Chiche ! on était deux, mais on était quand même là à la réunion de préparation, à discuter de la place des cortèges. Ca a été tendu comme réunion (PS vs anars et LCR) mais on y a apporté un peu d'esprit chichien (autodérision et modération du débat -même si nous aussi on a envie de dire aux socialos tout ce qu'on pense d'eux). Donc deux chichiennes (dont une en révision qui m'a filé mandat pour photocopier et tracter sans avoir rien lu) et presque deux cents tracts : au recto un truc qu'Anne-Ga avait fait passer, l'extrême-droite contre les femmes, simple mais nécessaire, au verso le texte sur l'insécurité remanié du Casse-Croûte. Le tout signé "Machin diffusé par Chiche ! Bordeaux". Et pour les gens que l'insécurité motivait, ma brochure sur l'insécurité avec cadeau bonux, l'interview de Loïc Wacquant dans les Inrocks de cette semaine sur les dégâts de ce thème dans l'élection. Et puis parce qu'à Bordeaux aussi on a des stars, ben y'avait le chanteur de Noir Désir qui a des yeux très bleus et à qui j'ai fait lire ma prose. Voilà, on verra si le 1er mai on aura quelque chose à dire, en tout cas on y sera. Pour l'instant ce qui me botte c'est de retravailler ma brochure sur l'insécurité en y mettant du Wacquant et en tirant les leçons de cette élection. PS : J'oubliais une engueulade avec une jeune communiste sur le thème "écoute là où on en est, c'est plus le moment de réfléchir". Ben qu'on en sorte vite, parce que sinon je vais vite avoir des fourmis au cerveau. Aude ________________________________________________ Discussions toulousaines Juste un mot pour dire que ça bouge bien par chez nous, que les facs s'organisent, que des personnes qui n'avaient jamais rien fait de politique sortent de leur terrier.... Ca fait du bien. Ce qui est interesant, c'est qu'il y a un désir d'aller plus loin que le 5 mai. De se poser la question de nos institutions, de notre démocratie, etc... jusque aux legislatives au moins. Un premier truc déjà, ce serait d'être présent des le soir du 5 mai dans la rue, avec des slogans du genre "Chirac démission" (je fais l'hypothèse qu'il sera élu, tout de même...), et d'autres évoquant les nouvelles problématiques que l'on veut mettre en avant (à préciser). Acompagner ça d'un communiqué de presse dès 20h pour expliquer les raisons. On peut aussi en profiter pour déposer en un lieu unique nos gants et pinces à linge utilisés au moment du vote, histoire de bien enfoncer le clou et de faire préssion sur le nouveau président. Qu'il ne croie pas que son score lui laisse les mains libres. Chez les gens avec qui j'ai pu discuter sur Toulouse (type AARRG !, SUD ou les JCR) l'idée plaît assez. Mais c'est quelque chose qui doit se préparer pour que ça soit visible. Pour l'instant je n'en entends pas trop parler dans la multitude au niveau nationnal, mais je ne suis pas très informé. Alors je lance l'idée aux autres groupes de Chiche ! pour voir si ça prend. Olivier _______________________________________________ Et puis en cadeau bonux, le pétage de plombs de Yannick, qui se prépare à voter Chirac et qui est très déçu que Chiche ! ne donne aucune consigne dans ce sens. Le texte a fait scandale, on a tous répondu : "???" Quel blagueur, ce Yannick... Ceci n'est pas un communiqué de presse mais une parole individuelle : Nous n'appelons pas à voter Chirac.     Faites ce qu'on vous dit ne faites pas ce que l'on fait. Dans la plus pure attitude politicienne de ne pas s'appliquer à soit même ses propres principes, voilà notre réaction au second tour. Militants tout au long de l'année pour que nos concitoyens se prennent en charge et n'attendent pas des autres ce qu'ils espèrent, le 5 mai nous allons laisser les autres voter, sans nous, pour faire barrage à l'extrême droite. Ceci à l'image des socialistes qui sont partis se faire bronzer lors du premier tour en espérant que leurs amis voteraient à leur place.     Le Pen perdra, mais on n'y sera pour rien. Et si tout le monde fait comme nous faisant élire le fasciste et bien tant pis. On aura donné le Grand Soir à l'autre extrême, celle qui rêve aussi de changer la société, mais pas comme nous.     Nous n'avons pas d'inquiétude : Le Pen, refusant de mettre en avant le vote démocratique qui l'aura mis au pouvoir, démissionnera là où de simples pro-fascistes tels Berlusconi ou des "démocrates" tels que Juppé sont restés accrochés à leur pouvoir malgré la pression de la rue.     Pression de la rue qui aura vite fait de s'essoufler, avec ou sans chars en face. La France molle et la France réactionnaire se feront vite à l'idée d'être sous un régime d'extrême-droite. Du rétablissement de la peine de mort à l'interdiction des couples du même sexe puisqu'ils ont la revendication perverse du droit à l'adoption, en passant par l'attaque en règle des immigrés dont c'est toujours la faute (personne n'est raciste en France, mais...) et l'usage de la torture quand elle se "justifie", les Français y trouveront plus leur compte que dans une révolution (la nôtre) qui remettrait tant leur quotidien en cause, assurant ainsi la pérénité du régime ainsi élu.     Certainement aurons-nous aussi le plaisir de voir ressortir du placard nos vieux amis : Pasqua qui en cas de cohabitation se verrait bien proposer un poste de ministre de l'intérieur, Boutin comme ministre de la famille, ou bien Millon ministre de la Défense et tout un tas d'autres élus de droite qui lors des élections régionales ont copiné avec le FN pour garder leur petit pouvoir. Une cohabitation droite - extrême droite avec des ministres RPR et UDF sécuritaires et réactionnaires passant démocratiquement les lois les plus puantes et infiltrant des consciences lobotomisées au Big Deal. Nous aimons faire ce doux rêve. A nous les manifs quotidiennes. A nous de repartir à zéro pour changer les mentalités qui étaient devenues beaucoup trop progressistes pour que nous prennions plaisir à vouloir les changer. Vive la lutte. Merci Le Pen.     Mais peut être ces multiples combats qu'ils nous faudra mener, nous ne pourrons même plus le faire au grand jour. Alors l'idée de rentrer dans la clandestinité nous fait triquer. C'est notre petit frisson à nous.     Et puis nous avouons de ne pas nous sentir très concernés : notre mouvement tout contestataire qu'il se veut est essentiellement, voire exclusivement, composé de jeunes hommes, blancs, hétérosexuels, issus des classes moyennes, ayant un bon niveau d'étude... Gageons que si nous nous tenons sages, nous n'auront pas trop à souffrir des années Le Pen.     Le 5 mai nous, Chiche !, irons donc à la plage et recommandons presque aux électeurs à voter Le Pen pour que nous puissions avoir notre grand frisson. -- Yannick CHOLLET http://perso.infonie.fr/ykchol Think Different ! Note de l'éditrice : Pour le coup, c'est bien réussi ! ________________________________________________ Retrouver virtuellement la multitude de Chiche !             sur                  www.chicheweb.org _________________________________________________