[Pastèque-info] Numéro six, De Genève à Copenhague, Chiche! s'at taque au climat et à l'écologie capitaliste !

From : edition@... , the 11th décembre 2009 11:24
  • 2009-12-11 11:24:50 — edition@... - [Pastèque-info] Numéro six, De Genève à Copenhague, Chiche! s'at taque au climat et à l'écologie capitaliste !

________________________________________________
          Pastèque-info
     un bulletin écolo-alternatif et tout et tout,                    à parution quasi-hebdomadaire                                          <<<<<<<< _______ n° 6__________________________________ Bonjour à tou-te-s. Le 6 décembre, Chiche! et la Confédération Paysanne accueillait à Lille la "Caravane pour le climat et la justice sociale". De Genève à Copenhague, cette caravane entend faire un lien direct entre le sommet des Nations Unies sur le climat à Copenhague qui a débuté en début de semaine et la 7ème réunion ministérielle de l'OMC qui s'est tenue à Genève la semaine précédente. Ainsi, 60 représentants d'ONG du Nord et du Sud  ont décidé d'alerter l'opinion publique sur les effets de la mondialisation néolibérale et du changement climatique sur leurs vies, et la manière dont ils luttent contre ces effets. Ensemble avec des organisations locales, ils veulent se mettre à la recherche d'alternatives à la libéralisation du commerce ainsi qu'à la privatisation des ressources – pour unir les combats pour un autre monde au Nord et au Sud. La première action de la "Caravane pour le climat et la justice sociale", a été de protesté devant le siège du WWF International contre la participation de cette très médiatique ONG environnementale à une table ronde sur le développement du soja... "responsable" dans le cadre du somment de l'OMC à Genève. Navrant. Pendant ce temps là, le 28 novembre dernier, Chiche! Chambéry battait le pavé dans les rues du centre-ville de la cité lémanique contre l'écologie capitaliste... Comme on vous l'avait annoncé dans le précédent numéro, pas mal de chichonNEs ont fait le déplacement à Copenhague, ce qui n'empêche pas les autres de se mobiliser localement. A Lille par exemple, Chiche! appelle à rejoindre le cortège anti-capitaliste et anti-industriel de la manif' pour le climat du samedi 12 décembre (départ à 14 heures, porte de Paris). Explications des lilloisEs. Le sommet de Copenhague, qui vise à élaborer un nouvel accord de réduction des émissions de gaz à effet de serre (pour l’aprèsKyoto) vient de s’ouvrir. Au programme : marché d’émissions, "mécanismes de développement propre", transferts de technologies, etc., pour un "capitalisme vert" et une "croissance durable". Nous, militantEs se revendiquant de l'écologie radicale, considérons que l’écologie est incompatible avec le capitalisme, le productivisme, la société technicienne et industrielle. Les gouvernements qui négocieront un accord à Copenhague ont pour objectif d'établir une croissance (verte ou non) de la production capitaliste ; faire perdurer l'organisation sociale existante est leur essence même. Les militantEs et les petits pays qui espèrent encore pouvoir sauver leur avenir auront beau tenter d'arracher des concessions aux gouvernants, cela ne changera pas fondamentalement le rapport de force en place. Seules les mesures qui ne changeront pas l'ordre social existant, qui ne remettront pas en cause le capitalisme et les intérêts des plus puissants (qu'ils soient Etats ou chefs d'entreprise) ont des chances de  voir le jour. Nous ne faisons pas confiance aux pollueurs pour arrêter de polluer, ni aux capitalistes pour sortir du capitalisme ou à Areva pour sortir du nucléaire. Contrairement aux dominants de ce monde, nous voulons éviter la crise écologique, et non pas gérer la catastrophe en instaurant de nouveaux contrôles, quotas ou autres outils au service des pouvoirs politiques et économiques. Car l’écologie capitaliste, ce sera la croissance du contrôle social et des inégalités pour permettre aux dominants de perpétuer leur domination. Et plus la catastrophe sera évidente, plus le contrôle sera total. Nous n’irons pas prier nos bourreaux de s’entendre à Copenhague pour "sauver" la planète et mieux nous asservir. Nous luttons pour une société écologiste, c’estàdire une société sans dominations. Nous ne préserverons pas notre écosystème par de nouvelles technologies industrielles, sources de destructions et d’asservissement. Nous ne croyons pas dans le progrès et l’avènement du bonheur par l’accumulation et le travail. Nous nous battons pour la construction d’une société libre, égalitaire, solidaire, autogérée par des individuEs autonomes et débarrassée des institutions monopolistiques comme l’État, le marché, le capital.Le 12 décembre, des manifestations pour le climat auront lieu un peu partout dans le monde. Nous irons porter une voix d'écolos radicauxles, celle des individuEs qui refusent de participer au pseudoconsensus d’une humanité "unie" pour "sauver la planète". Car la question écologique est indissociable de la question sociale : la lutte écologiste, c’est la lutte des classes ! Dans le prochain numéro, on vous racontera Copenhague : les gens habillés en bleu pour faire une marée humaine, les gens allongés par terre en jaune pour symboliser un accident atomique, les gens habillés en orange pour dire que le capitalisme est soluble dans l'écologie (ou l'inverse on ne sais plus), les gens habillés en noir pour entamer des négociations à coups de pavés... Bref, vous saurez tout ! Bises écolos/alternatives, _______________________________________________ Retrouver virtuellement la multitude de Chiche !              sur                   http://lapasteque.org _________________________________________________