[Chiche-info]numéro soixante-trois, soutiens bretons

From : j.pibouleau@... , the 9th February 2004 16:39
  • 2004-02-09 16:39:55 — j.pibouleau@... - [Chiche-info]numéro soixante-trois, soutiens bretons

________________________________________________
         Chiche ! info
                                    
    un bulletin écolo-alternatif et tout et tout,                   à parution quasi-hebdomadaire                                         <<<<<<<< _______ n° 63_____________________________________ Bonjour à touTEs. Avant le compte-rendu de la radieuse cantine de Lille et de sa vélorution de samedi sous un soleil printanier, voici un texte de Tudi et Bertrand. Justice d’opérette pour procès d’intention L’affaire des militants bretons incarcérés connaît aujourd’hui une nouvelle phase. Suite à une centaine de garde-à-vue depuis 1999, et surtout suite à des détentions préventives de 2, 3, et même 4 ans pour 16 militants, un procès va enfin s’ouvrir en mars prochain. Peut-être bien que ce sera un vrai procès, où les inculpés seront jugés sur des actes et des faits précis, avec des preuves. Ça changerait ! Jusqu’à aujourd’hui on a assisté au spectacle d’une justice d’opérette. Découvrez les joies du système de la préventive et la toute puissance des procureurs anti-terroristes ! Au moment de l’attentat de Quévert, J.P. Chevènement, le ministre de l’intérieur de l’époque, désigne lui-même à la presse un coupable tout trouvé, faisant l’amalgame entre Emgann (parti indépendantiste breton d’extrême-gauche) et l’ARB (Armée Révolutionnaire Bretonne, accusé de cet attentat mortel). Victimes des longues détentions préventives, les familles supportent le prix des voyages vers les prisons parisiennes et l’humiliation des parloirs supprimés ou écourtés. Un des militants est diabétique : tant pis pour lui, l’administration pénitentiaire ne va tout de même pas s’en préoccuper ! Depuis le début, cette affaire a le goût d’un procès d’intention. On citera l’exemple de Gaël Roblin, maintenu en détention non pas parce qu’on a quelque chose à lui reprocher, mais « en raison de son influence sur le milieu breton » (comme se justifie le juge d’instruction Thiel) ! Et pourtant on lui refuse toujours le statut de prisonnier politique ! Parlons enfin de la réalité : il n’est reproché à aucun d’entre eux d’avoir pris part au seul attentat meurtrier dans cette histoire, l’attentat de Quévert, qui n’a jamais été revendiqué. La qualification de « terroristes » permet de mener une opération grand spectacle de communication juridico-politique. Ce qui ne résout en rien l’affaire Quévert, sur lequel on aimerait bien avoir des éclaircissements. Bertrand et Tudi pour Chiche ! Bretagne rennes @ chicheweb.org _________________________________________________ Retrouver virtuellement la multitude de Chiche !             sur                  www.chicheweb.org _________________________________________________