[Cip-idf]article nouvel obs sur manif et action ministère

From : nadmat@... , the 29th September 2005 20:00

NTERMITTENTS La Coordination d'IdF manifeste à Paris NOUVELOBS.COM | 29.09.05 | 18:38 Quelque 200 membres de la Coordination des intermittents et précaires d'Ile de France occupait jeudi après-midi la Comédie française pour protester contre le fait que la Coordination n'est pas invitée à une réunion sur l'assurance-chômage des intermittents qui se tenait au même moment au ministère de la Culture.    Manifestation à Paris (AP) Manifestation à Paris (AP) Q uelque 200 personnes, membres pour la plupart de la Coordination des intermittents et précaires d'Ile de France, occupaient jeudi 29 septembre dans l'après-midi la Comédie française, située dans le Ier arrondissement à Paris. Les manifestants demandaient à pouvoir participer à la réunion des partenaires sociaux des professions du spectacle sur le régime d'assurance-chômage des intermittents, qui avait lieu au même moment au ministère de la Culture tout proche. La Coordination des intermittents et précaires d'Ile de France n'était pas conviée à la réunion au ministère, à laquelle participent les représentants des syndicats CGT, FO, CFDT, CFTC, et des employeurs (CFE/CGC, Medef, CGPME, UPA), les ministres de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres, et des Relations du travail Gérard Larcher, ainsi que les présidents de la commission des Affaires culturelles et sociales de l'Assemblée nationale et du Sénat, Jean-Michel Dubernard et Jacques Valade. Tracts Vers 16H30, un petit groupe de manifestants a réussi à pénétrer dans la salle du ministère où se tenait la réunion et a distribué des tracts présentant la position de la Coordination des intermittents et précaires sur la question de l'indemnisation-chômage. Les manifestants ont ensuite quitté la salle, a confirmé un membre du cabinet du ministre. Ils sont retournés à la Comédie française, sans avoir obtenu de participer à la suite de la réunion et après avoir refusé d'être reçus par le directeur de cabinet du ministre. Selon un porte-parole de la Coordination, les manifestants comptaient tenir une assemblée générale à l'intérieur de la Comédie française. Relance ? La rencontre au ministère de la Culture à Paris a été consacrée à l'étude des propositions formulées par l'expert Jean-Paul Guillot qui avait remis un rapport sur le sujet au ministre de la Culture en décembre dernier, selon la CGT. Selon la fédération CGT du spectacle, majoritaire, la réunion a été consacrée à l'étude de ces "pistes", mais aucune date pour l'ouverture de véritables négociations sur le régime d'assurance-chômage des intermittents n'a été fixée. Le secrétaire général de la fédération CGT du spectacle Jean Voirin a précisé jeudi à l'Associated Press que son syndicat s'exprimera vendredi matin après "avoir analysé les pistes proposées". Le rapport de M. Guillot propose notamment la mise en place de conventions collectives définissant "le périmètre légitime de l'intermittence en terme de secteurs d'activités, de métiers, comme de situations réelles justifiant le recours aux contrats à durée déterminée (CDD) d'usage, ainsi que les contrôles associés et les sanctions en cas de manquement aux accords". (avec AP)