[Coordsanspap-ouest]Mélissa

From : muriel.elkolli@... , the 9th March 2014 13:32
  • 2014-03-09 13:32:57 — muriel.elkolli@... - [Coordsanspap-ouest]Mélissa

de "Résistons ensemble" 8.02.2014.Muriel. http://resistons.lautre.net/spip.php?article536   Pour Mélissa Un millier de personnes ont parcouru Bobigny (93) ce 16 février en  mémoire de Mélissa. Cortège minuscule pourtant eu égard au crime énorme  dont elle a étévictime. Une mort, ici, chez nous, pas de malnutrition,  pas de manque de médicaments. Non, elle est morte, la petite Mélissa,  enfant Rrom de 8 ans, d’un crime politique, d’un crime d’État commis par  un gouvernement de «gauche ». Bien sûr, on dira en haut lieu, que si  elle a été asphyxiée dans la caravane de ses parents, lors de l’incendie  du bidonville de la rue des Coquetiers, c'était un accident. Melissa  était Bulgare, 5 ans auparavant, Diego 7 ans, Rrom lui aussi et Roumain,  est parti pareillement. C’était une «marche blanche », catégorie de manifestation inventée pour  signifier qu’on doit rester tranquille, qu’on ne doit pas crier sa  colère, qu’on ne doit pas pointer du doigt les responsables qui  rejettent les Rroms dans des bidonvilles pour se réfugier ensuite  derrière la «fatalité». Silence et bouche cousue jusqu’à la prochaine  victime. En attendant expulsions, passages au bulldozer des camps de  Rroms continuent de plus belle. Seuls les cris de douleur, de révolte  déchirants de la famille, ont su perturber l’ordre du cortège. Les  automobilistes bloqués ont aussi donné de la voix, mais pas pour  exprimer leur solidarité. Non, les coups de klaxons rageurs protestaient  contre les Rroms, qui, /«//une fois de plus foutent le bordel //»/.  Remarquez, de ce côté là, tout était aussi arrangé, le commissariat,  pourtant prévenu, n’a pas daigné mobiliser un policier pour détourner la  circulation. La directrice de l’école de Mélissa, émouvante, pleurait la perte d’une  élève si agréable et avide de savoir. La mairesse PCF de Bobigny est  restée dans la ligne. Elle a promis, dans un élan qui se voulait hardi,  d’aller voir la ministre du logement Cécile Duflot, pour lui demander de  trouver une «solution »aux camps de Rroms. Comme si cette écologiste ne  savait rien. Elle fait pourtant partie du gouvernement qui, avec le  ministre Valls, a déjà trouvé«la solution »au problème des 15000 Rroms  présents en France (une masse écrasante, n’est ce pas, par rapport au 65  millions d’habitants de ce pays ?) : C’est le bulldozer puis l’expulsion  de ces «inassimilables »(Valls s’est vanté d’en exécuter deux fois de  plus que son mentor, un dénommé Sarkozy, voir RE 127). Les sans-papiers sont pourchassés et expulsés parce qu’ils n’ont pas de  papiers, les Rroms le sont parce qu’ils sont Rroms, en dépit de leurs  «excellents »passeports européens. Papiers ou pas, l’État pour régner  doit se fabriquer des «ennemis intérieurs». /«//Nous nous souvenons de toi M//é//lissa //»/disait la banderole de la  marche. Souvenir bien sûr, mais sans détourner nos regards des responsables.