[Coordsanspap-ouest] Fw: ETUDIANT DE LA SORBONNE SANS PAPIERS

From : coordnatsanspap@... , the 15th July 2013 20:53
  • 2013-07-15 20:53:11 — coordnatsanspap@... - [Coordsanspap-ouest] Fw: ETUDIANT DE LA SORBONNE SANS PAPIERS

nous vous transmettons cette demande d'aide, de conseil reçue. CORDIALEMENT From: Dennis CASTILLO ARAGON  Sent: Tuesday, July 09, 2013 10:15 PM To: coordnatsanspap@...  Subject: ETUDIANT DE LA SORBONNE SANS PAPIERS Je me permets de vous adresser ce courrier, afin de solliciter votre aide pour dénouer ma situation administrative  (Obtention d’une carte de séjour d'étudiant ou travailleur) qui semble bloquée pour des raisons incompréhensibles, et qui m’empêchent de continuer à apporter mes services à l’état français et de poursuivre mes études à l’université Sorbonne paris 4. LES FAITS : Je m’appelle Dennis CASTILLO, j’ai 27 ans et de nationalité Salvadorienne. Je suis arrivé en France en septembre 2011 dans le cadre du programme : échange de langues vivantes pour un poste d’assistant de langue étrangère (Espagnol) avec la collaboration du  Ministère de l’Education Nationale (Académie de Créteil). Avec  4 ans de la licence en Langues étrangères et 5 ans d’expérience en tant qu’enseignant de langues dans différents  établissements à l’étranger, mon profil a été choisi en troisième position, parmi les 100 personnes qui ont postulé pour le poste d’assistant de langues au Salvador.  Mes études, mes expériences professionnelles et l’envie de perfectionner mon niveau de langue française m’ont motivé à poser ma candidature. Mon premier contrat qui a été conclu avec le Ministère de l’Education Nationale est arrivé à terme en avril 2012, mais mes motivations, la qualité de mon travail, ma passion pour l’enseignement et les besoins du Ministère, m’ont amené à l’Académie de Créteil, le mois de septembre 2012, on m’a proposé un deuxième contrat en tant qu’assistant de langue pour la période d’octobre 2012 à Avril 2013 dans un autre lycée public du 94 ensuite un autre contrat de 2 mois pour être professeur d'espagnol contractuel dans un lycée dans le 77 m'a été proposé, ce dernier arrive à son expiration le 17 juillet 2013.  Le visa valable comme titre de séjour et que l’ambassade m’a délivré , expirait fin septembre 2012, donc il fallait que dépose une demande de carte de séjour de travailleur temporaire à la préfecture de mon lieu d’habitation qui était depuis mon arrivée  le foyer ALJT à Bondy, proche de mon premier établissement d’affectation à Livry-Gargan,  j’ai donc déposé ma demande à La préfecture de Bobigny. Le Rectorat de l’Académie de Créteil, de laquelle je dépends,  m’a fourni toute la documentation nécessaire pour la préparation des dossiers demandés par la préfecture et le 20 septembre 2012, j’ai déposé mon dossier. Le même jour, la personne qui m’a reçu m’a délivré un récépissé et une convocation pour retirer la carte de séjour le 20 décembre 2012. Le 20 décembre 2012, je me suis présenté à la préfecture à 3 heures du matin en attendant l’ouverture à 8h 30, car le temps d’attente est toujours trop important. La personne au  guichet à la porte 2 de la préfecture m’a annoncé que ma carte n’était pas prête pour des raisons qu’elle ignorait et que je devais attendre 3 mois de plus, plus précisément jusqu’au  18 mars 2013. Je lui ai posé un tas de questions par rapport à mon dossier,  je voulais  comprendre pour quoi je n’obtiens pas  de réponse ? Pourquoi me délivrer une convocation pour la retirer ? Et elle m’a répondu textuellement : qu’elle ne voyait rien dans son système et que tout ce qu’elle savait c’était que la carte n’était pas encore prête et qu’elle n’a aucune idée des raisons, donc elle m’a délivré un nouveau récépissé qui expirait le 18 juin 2013, espérant qu’elle sera prête en juin.  Cela fait 10 mois  que j’ai déposé une demande de carte de séjour. Depuis le 20 septembre 2012, j’attends la carte de séjour. Par ailleurs, j’ai dû retirer un dossier à la DIRECCTE ( unité territoriale de Seine-Saint-Denis de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi de Ile-de-France) pour avoir un permis temporaire m’autorisant à travailler mais la DIRECCTE m’a informé qu’un tel permis ne me sera pas délivré par leurs services et c’est à la préfecture de Bobigny de  leur envoyer mon dossier pour qu’il soit étudié. Quelques mois après les mêmes conseillers à la DIRECCTE m’informent que ce n’est pas à la DIRECCTE de délivrer telle autorisation et que cela concerne la préfecture de Bobigny. Plusieurs fois je me suis adressé à la préfecture, (à 3h du matin, le temps d’attente est toujours long),juste pour poser la question : qui me délivrera cette autorisation provisoire ?  Les agents de la préfecture me répondent que  c’est la DIRECCTE et la DIRECT me conseille de faire ma demande auprès de la préfecture. Chaque institution me conseille d’aller vers l’autre mais jusqu’au aujourd’hui je n’ai pas eu une réponse logique. Le traitement de mon dossier a pris déjà plus de 10 mois et mon contrat avec le Ministère de l’Education arrive à terme le 17 juillet 2013.    Donc, je ne sais pas où est mon dossier, et cela m’inquiète beaucoup, car je risque en conséquence de ne pas pouvoir continuer à travailler au sein de  l’ACADEMIE DE CRETEIL qui  depuis septembre 2011 attend une  confirmation de la régularité de ma situation administrative.  Récemment, j'ai déménagé à la ville de Neulliy Plaisance pour pouvoir changer de préfecture, je dépends maintenant de la sous préfecture du Rancy. mon inscription administrative à la Sorbonne est faite, je suis inscrit en L3. La prefecture de bobigny n'a jamais delivré la carte de séjour et maintenant ils m'ont informé le 13 juillet 2013 si je n'ai pas un nouveau contrat je ne pourrai pas renouveler mon recepisé et que je n'ai pas le droit de demander une carte d'étudiant. je demande une carte d'etudiant à la sous-prefecture du rancy  et ils m'ont dis que je n'ai pas le droit de la demander même si l'inscription est faite. après l'expiration de mon contrat avec l’état le 17 juillet 2013 je n'ai pas un autre contrat alors je serai en situation irrégulière " sans papiers" avec une inscription à l'université et aucune préfecture veut me répondre.  J'ai reussi à avoir un rendez-vous avec un député de la république pour lui expliquer mon cas et il a contacté le préfet  de la prefecture de Bobigny par lettre, le prefet lui a répondu que il avait intervenu mais rien a été fait, je me retrouve angoissé jour à jour et bientôt sans papiers. C’est pourquoi aujourd’hui, en dernier recours, j’effectue cette démarche je sais vous aurez à cœur de m’aider dans la résolution de cette difficulté, qui rend la vie particulièrement angoissante pour moi. Dans l’attente de votre réponse, comptant sur votre humanité et votre compréhension, je vous prie d’accepter, mes salutations les plus respectueuses.  Dennis CASTILLO  06.14.87.33.77