[Coordsanspap-ouest] coordination des collectifs logement

From : catherinebarquant@... , the 27th February 2013 00:00

 Bonsoir  Merci Fabrice pour toutes les précisions  apportées à la CSSP ouest et pour  le travail  de  médiation. Je comprends les réactions déclenchées par  l'annonce  du choix de s'associer à la journée d'action du 16 mars. Faut-il se plaindre que de nombreuses actions  aient lieu et que de nouveaux réseaux se développent  Comme Fabrice l'a rappelé la manifestation du 16 mars est à l'initiative de la plateforme logement des mouvements sociaux (AC !, ACDL, Advocacy, AFVS, ATTAC, Bagagérue, CAHL 94, CAL, CGL, CGT, CNAFAL, CNL, COPAF, CSF Fondation Copernic, DAL, FSU, HALEM,  Jeudi Noir, MRAP, Sud Santé Sociaux, USP, Union Syndicale Solidaires, Synd. des Avocats de France, Synd. de la Magistrature,...)  et  il est donc tout à fait normal que la coordination des collectifs logement appelle à se joindre à cette action.  Le maintien de la réunion  régionale du 16 est logique mais je regrette les incompréhensions  qui existent entre la coordination ouest des sans pap et la toute jeune coordination nationale . Les domaines d'intervention de ces deux groupes se complètent et  les personnes concernées sont souvent les mêmes. La coordination nationale s'est donné comme objectif ambitieux  d'agir contre la casse du social et de tenter de fédérer  usagers et salariés dans la défense de leurs droits. Elle n'est constituée que de militants de  terrain d'usagers et de salariés qui cherchent de nouveaux leviers au niveau nationale.  Tout le monde sait aujourd'hui que la baisse constante  des moyens  attribués aux dispositifs d'hébergement  et à l'accompagnement  est non seulement responsable des situations que nous rencontrons mais risque  dans les mois à venir d'en multiplier  encore  le nombre et de rendre toujours plus précaires les personnes qui devraient être intégrées à ces dispositifs. Les 9000 places supplémentaires si elles sont créées, mettront qq gouttes d'huile dans les rouages mais ne régleront pas tout. Les actions juridiques sont indispensables parce qu'elles rappellent à l'Etat ses obligations et permettent ( du moins nous l'espérons) d'orienter les politiques budgétaires à terme. Les réquisitions sont incontournables  et le resteront , car l'Etat ne logera pas tout le monde pour de multiples raisons économiques  et politiques. C'est à ce niveau que " l'appel du 22 déc" doit trouver des moyens d'agir en  complémentarité  et  en soutien aux actions locales et aux organisations nationales .  Que faire  quand un combat aboutit à l'hébergement d'une famille en hôtel et que compte tenu des moyens la conséquence et que d'autres personnes, parfois dans une autre ville, resteront dehors  car la mise en concurrence s'exercent à tous les niveaux ?  Illustration : aujourd'hui nous avons demandé  à la direction de l'association qui gére le 115 de rendre public les  chiffres départementaux retenus par le baromètre. Après un accord sans hésitation, la direction bien embêtée s'est ravisée au prétexte que les refus étant proportionnellement moins nombreux dans le département, leur diffusion permettrait à la préfecture de région de réorienter des moyens vers les départements où la situation est encore plus inquiétante au mépris du travail  d'accompagnement effectué. Je pense que leurs inquiétudes sont justifiées Il serait dommage que les organisations  de la CSSP régionale tournent le dos à la construction de cette coordination nationale parce que des maladresses ont été commises sous l'effet de contraintes multiples.   Des villes de l'ouest  ne s'associeront pas à la journée du 16 parce que les associations seront en réunions , ce n'est pas grave.   La prochaine rencontre fin avril sera l'occasion  pour tous de participer à la construction de nouvelles actions qui  pourront rassembler et élargir. Je ne m'exprime bien sûr qu'en mon nom  bonne nuit  Catherine, Lorient