[Coordsanspap-ouest]Précisions 7 avril

From : dunezat.xavier@... , the 3rd April 2018 23:14
  • 2018-04-03 23:14:42 — dunezat.xavier@... - [Coordsanspap-ouest]Précisions 7 avril

Bonjour,   Ce message un peu long vise à fournir quelques précisions sur les raisons, l’organisation et le déroulement des trois marches du samedi 7 avril à Rennes à partir de 15 h avec convergence vers la préfecture de région au centre-ville (voir tract en fichier joint).    Nous commençons par des questions organisationnelles et terminons par des questions plus politiques car cette journée du 7 avril est devenue une date nationale.   QUESTIONS ORGANISATIONNELLES ET MATERIELLES   * Les trois marches sont déclarées aux autorités et nous avons défini des modalités qui permettent à tout le monde de participer, notamment aux sans-papiers quelle que soit leur situation administrative.   * Chaque marche sera ouverte par la banderole qui rappelle la revendication de la marche (centre d’hébergement pour maurepas, stop dublin pour villejean, stop tri et tests pour les mineurs pour blosne). Pour Maurepas, c’est la banderole d’UTUD qui sera devant car illes ont fait une banderole portant sur le centre d’hébergement.   * Dans chaque marche, une banderole supplémentaire fera le lien entre les trois marches et les trois revendications.   * Chaque organisation ou structure participante est invitée à répartir ses troupes entre les trois marches et à défiler avec son matériel (banderoles, drapeaux, tracts, etc.). Il y a un réel enjeu à ce que les 3 marches puissent se tenir et se rejoindre. Le Collectif de soutien aux personnes sans-papiers, à l’initiative de ces 3 marches, a réparti une quarantaine de personnes entre ces trois marches, en plus d’une quarantaine de sans-papiers qui ont annoncé leur présence.   * Trois prises de parole maximum auront lieu au début de chaque marche, dont l’une sera si possible proposée à une personne directement concernée par l’objet privilégié de la marche. A Maurepas, UTUD prendra la parole sur la question de l’hébergement ; au Blosne, le MRAP sur la question des mineurs ; à Villejean, la CIMADE sur la question des dublinés. Le Collectif prendra la parole au début de chaque marche pour en préciser les modalités, les trois raisons, les résonances régionales.   * Pour information, les trois marches n’ont pas la même longueur : - la marche rapide sera celle du Blosne (plus de 4 kms en 1 h 30) - la marche sportive sera celle de Villejean (4 kms en 1 h 30) - la marche tranquille sera celle de Maurepas (moins de 3 kms en 1 h 30).   * Chaque marche aura normalement une sono et des slogans, entrecoupés de pauses grâce à des groupes de musique. Les rues denses en habitations et populations seront privilégiées.   * A l’arrivée à la préfecture de région, en attendant l’arrivée finale des 3 marches, de la musique sera proposée avec la chorale têtes à l’est. Puis un discours axé sur la nouvelle loi asile-immigration, présentée ce mercredi en commission des lois, viendra inscrire les 3 marches dans la lutte de longue haleine qui risque de nous attendre encore. Le micro sera ensuite libre pour les organisations/structures ou individus qui souhaitent prendre la parole.   QUESTIONS PLUS POLITIQUES   Cette journée du 7 avril à Rennes est à l’initiative du Collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes qui a axé une longue campagne sur 3 revendications centrales aujourd’hui largement soutenues, y compris par des structures inédites dans le champ de nos luttes (1). De plus, elle a fait des petits dans plusieurs villes de l’Ouest (2) et elle s’inscrit dans une dynamique nationale qui, ce même samedi 7 avril, vise à contester le nouveau projet de loi asile-immigration du ministre Collomb ainsi que divers textes venant renforcer les politiques antimigratoires (3).   1) Les 3 revendications portées par les 3 marches sont à ce jour soutenues par 35 organisations et structures du département. En voici la liste pour rappel (dans leur ordre de signature) : Festival des Transmusicales, LiveDMA, Azylum, Lumière d’août, CRIDEV, Coordination régionale Bretagne – Pays-de-Loire – Normandie solidaire des personnes immigrées, ADEC, MIR, CGT35, LDH35, Ensemble35, FSU35, Groupe d’action thématique migrants FI35, PCF35, MRAP35, RESF35, MIDAF, Solidaires35, DAL35, PG35, AL Rennes, Utopia 56, CIP Bretagne, Conseil des migrants, ACE-Action Culture Entreprise, UTUD, NPA Rennes, Langophonies, Si On S’Alliait ?, Le Planning Familial 35, Mouvement Citoyens Alternatifs, ATTAC Rennes, EELV Rennes, AMSIC-Maison des Squares, La Cimade 35   2) Ce même samedi 7 avril, dans le cadre notamment de la Coordination régionale Bretagne – Pays de Loire – Normandie solidaire des personnes immigrées, plusieurs initiatives auront lieu dans tout l’Ouest :    Sur les mêmes revendications, une manifestation aura lieu à Caen. Une autre aura lieu à Lannion et réunira aussi la ville de Bégard. Une autre aura lieu à Morlaix.   Une initiative devrait aussi avoir lieu à Châteaubriant mais on n'a pas encore les détails.   Enfin, dans le Finistère, une marche pacifique et solidaire de trois jours est organisée du samedi 7 avril au lundi 9 avril. Elle partira de l'aéroport de Brest et se terminera à la préfecture de Quimper, en passant par Châteaulun, avec différentes haltes et initiatives. En revanche, cette marche n'a retenu que la revendication stop Dublin.           3) Il ne faut pas négliger la dimension nationale de ce samedi 7 avril car il vise aussi à dénoncer le nouveau projet de loi asile-immigration qui a été présenté en conseil des ministres il y a quelques semaines et qui sera présenté en commission des lois mercredi 4 avril, avec une procédure d’adoption rapide au programme. Vous trouverez aussi en fichier joint les principales mesures annoncées dans ce nouveau projet de loi. Des manifestations sont donc prévues dans plusieurs autres villes de France qui seront consacrées au seul projet de loi.   La situation est très inquiétante en termes d’enfermement à venir des personnes exilées, comme en témoignent notamment trois événements des derniers mois :   * La circulaire Collomb de novembre 2017 visant à favoriser les échanges d’informations entre les lieux d’hébergement et les agents de l’Etat sur la situation administrative des personnes hébergées. Cette circulaire est reprise dans la nouvelle loi.   * Le nouvel allongement annoncé de la rétention jusqu’à 135 jours (au lieu de 45 jours aujourd’hui). D’ailleurs, à ce sujet, la CIMADE – l’une des associations représentées dans les centres de rétention – est en grève le mercredi 4 avril (rassemblement à 10 h 30 place République à Rennes).   * La circulaire Collomb de mars 2018 visant à inciter les préfectures à enfermer davantage en rétention les personnes dublinées dès qu’un « risque non-négligeable de fuite » est repéré (circulaire qui fait suite à une loi votée en catimini). En particulier, on pourrait maintenant enfermer les exilé-e-s avant même que l’Etat responsable de leur demande d’asile ait donné son accord pour une expulsion…   Nous pensons que l’heure est grave et que les sans-papiers, les exilé-e-s, les migrant-e-s ont besoin d’un signe fort de SOLIDARITÉ ! C’est pourquoi nous avons tout fait pour que ce 7 avril soit un jour de visibilité collective, des étranger-e-s et des français-es ! ENSEMBLE !   Alors, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, soyons nombreuses et nombreux dans les rues de Rennes et dans les 3 marches !