[Coordsanspap-ouest]Tr : [electronslibres-bdt] Courrier à Mr Maria, directeur de la SARA

From : pj49100@... , the 19th August 2009 10:17
  • 2009-08-19 10:17:38 — pj49100@... - [Coordsanspap-ouest]Tr : [electronslibres-bdt] Courrier à Mr Maria, directeur de la SARA

Il est juste que le grand public, dont de nombreuses personnes qui nous ont manifesté leur sympathie, soit, comme nos réseaux de sympatisants, informé; en conséquence, je communique à la presse ce mail envoyé cette nuit à Mr Maria et qui lui a été confirmé, comme convenu, par téléphone. Mr Maria a pris acte de notre proposition et, n'étant pas habilité pour prendre une telle décision, va la transmettre à Mr Antonini, président du Conseil d'Administration de la SARA; espérons que cette fois ci le bon sens l'emportera et que les acteurs institutionnels commenceront à envisager les solutions qui s'imposent et que nous ne cessons de marteler au fil de nos réquisitions!  "Soyons touTEs des électrons libres et de notre union naîtra la bombe atomique sociale" A+ dans les luttes; -pj49- ----- Message transféré ---- De : pj49  À : jean-charles.maria@sara-angers.fr Cc : CSSP49 Angers  Envoyé le : Mercredi, 19 Août 2009, 5h31mn 58s Objet : Courrier à Mr Maria, directeur de la SARA    Comme vous pouvez le constater et dans un souci de transparence que, j'en suis sûr, vous partagez, je joins une copie pour tous ceux qui n'ont pas assister à la réunion d'hier soir  "Soyons touTEs des électrons libres et de notre union naîtra la bombe atomique sociale" A+ dans les luttes; -pj49-   Angers le 19  août 2009 Monsieur le directeur, Lors de notre entrevue courtoise du lundi 17  dans les jardins du                      « 49-5 », vous nous avez informé qu'une plainte avait été déposée contre des dégradations du lieu. Nous vous avions signalé que, de même qu'au « 49-3 »,  ces dégradations n'étaient pas de notre fait.  Nous avons profité, il est vrai,  que la porte du garage était maintenue par quelques parpaings entassés pour nous y  introduire; le seul fait de ces quelques parpaings, les uns sur les autres, tend d'ailleurs à prouver que quelqu'un,  avant nous,  s'en était rendu compte! Vous nous  avez également proposé de fixer une date à notre départ, auquel cas vous décommanderiez l'huissier intervenant le lendemain mardi. Cédric et Pierre-Jean étaient vos seuls interlocuteurs et leur réponse a été très claire: ils ne pouvaient s'engager sans que tous les membres du Collectif soient informés et se prononcent. Vous avez accepté de surseoir à l'intervention de l'huissier pour que cette réunion puisse se faire. Celle ci a donc eu lieu à 20h hier soir et les arguments avancés ont tous été dans le même sens: * De même qu'au « 49-3 » la SOCLOVA , propriétaire du  lieu est une Société d'Économie Mixte, votre société la SARA est une société contrôlée par la mairie et dont le président du conseil d'administration n'est autre que Mr JC Antonini, maire actuel et également président de « l'agglo » ! nous concevons aisément qu'il juge « intolérable » que la misère des sans abri d'Angers se rende visible en réquisitionnant des immeubles vides; avant les élections municipales, au cours d'un comité de rédaction de la « gazette d'Angers Centre » auquel il participait aux côtés de Mr Beatse, actuel président de la SOCLOVA, il avait pourtant affirmé,  devant témoins  donc,  qu'il trouvait inadmissible que des lieux vides restent  inoccupés ! * S'engager à quitter le lieu au bout de trois mois, comme vous l'avez suggéré,  nous mènerait à l'entrée  de l'hiver et ne  ferait en rien avancer vers une solution durable. Pire un accord de cette nature,  où nous ne serions que tolérés, dévoierait le sens de notre combat! Notre but,  faut-il le rappeler,  est que plus personne ne dorme à la rue et ce, d'une façon durable. Cela suppose que la mairie, la préfecture et le conseil général s'entendent pour régler d'un commun accord cette question, ou bien par la signature de baux précaires, ou bien par réquisition des logements et immeubles vides.    La préfecture, représentant de l'État, pour satisfaire à ses obligations internationales. Le conseil général pour satisfaire à ses obligations envers les familles. La mairie en tant que principal propriétaire immobilier (directement ou à travers les SEM). Pour ses quelques raisons nous ne pouvons donner suite à votre proposition. Toutefois, si vous proposiez un bail précaire aux habitants du lieu,  jusqu'à son utilisation à d'autres fins ou le début de travaux de démolition (ce qui serait dommage!), cela serait envisageable comme une avancée vers une solution plus globale du problème. Ce mail vous sera confirmé par téléphone ce matin à 9 heures comme nous en avions convenu. Salutations distinguées; Les membres du CSSP49 __._,_.___ Toute la discussion  (1)  Répondre  (en mode Web)  | Nouvelle discussion   Messages | Fichiers | Photos | Liens | Base de données | Sondages | Membres | Agenda    Modifier vos options par le Web ((Compte Yahoo! requis)  Modifier vos options par mail : Activer l’envoi groupé | Activer le format Traditionnel  Aller sur votre groupe  | Conditions d’utilisation de Yahoo! Groupes  | Désinscription   Activités récentesAller sur votre groupe   Yahoo! 360º Partagez l'essentiel Blog et photos avec vos proches. Yahoo! Groupes Créez votre groupe Partagez vos goûts avec les autres. Y! Toolbar 100% gratuit ! En 1 clic, accédez à vos groupes. .  __,_._,___