Roumanie: Les élections générales approchent (Adevarul), 21-06-2000*

From : cdb@... , the 23rd June 2000 17:26
  • 2000-06-23 17:26:18 — cdb@... - Roumanie: Les élections générales approchent (Adevarul), 21-06-2000*

Adevarul 21 juin 2000=20 (traduit par Madalina Cirlanaru) Apr=E8s les =E9lections locales, la Roumanie anticipe sur les g=E9n=E9rales DE LA SURVIE POLITIQUE EN ROUMANIE D=92apr=E8s les repr=E9sentants des partis politiques, on pourrait croire=  que personne n=92a perdu aux derni=E8res =E9lections locales. Le Parti de=  la d=E9mocratie sociale de Roumanie (PDSR) a obtenu des maires dans la=  moiti=E9 des pr=E9fectures. Il d=E9tient toutefois 33 % du reste des=  mairies du pays. Les lib=E9raux, qui ont devanc=E9 la Convention=  d=E9mocratique (CDR) obsol=E8te s=92=E9tonnent d=92avoir eu la bonne id=E9e=  de se pr=E9senter aux =E9lections sur des listes s=E9par=E9es. Les=  d=E9mocrates applaudissent encore la victoire inattendue de leur candidat,=  Traian Basescu, ancien ministre des Transports, =E0 la mairie de Bucarest.=  Teodor Melescanu et son parti, l=92Alliance pour la Roumanie (APR),=  comptent doublement sur les mairies de Buzau, Sighisoara et Medias, pour=  obtenir au moins la moiti=E9 du r=E9sultat dont ils r=EAvent. L=92Union=  d=E9mocratique des Magyars de Roumanie (UDMR) et le parti d=92extr=EAme=  droite la Grande Roumanie (PRM) se r=E9jouissent de la soixantaine de=  mandats obtenus cette fois. Alors, la question se pose: qui a perdu les=  =E9lections locales? R=E9ponse logique: personne. Par Adrian Ursu Et pourtant, ces =E9lections n=92ont pas vraiment repr=E9sent=E9 une=  victoire compl=E8te pour tout le monde. Le PDSR a quand m=EAme =E9t=E9=  vaincu =E0 Bucarest, ville convoit=E9e par Adrian Nastase, vice-pr=E9sident=  du parti, depuis des ann=E9es. Dans le reste du pays non plus, le PDSR n=92= a pas non plus =E9t=E9 aussi victorieux que le montraient les sondages=  command=E9s par le parti avant le scrutin du 19 juin dernier. Et bien qu=92ils aient obtenu 50 % des voix, n=92oublions pas que le verre=  n=92est encore qu=92=E0 moiti=E9 plein=85 Pour les quarante-deux Conseils=  d=E9partementaux, dont l=92=E9lection a =E9t=E9 tr=E8s politique, on=  choisira =E0 peine des pr=E9sidents qui soient membres du parti de Ion=  Iliescu. Si on y ajoute les vingt et une pr=E9fectures et les mille=  communes o=F9 le PDSR n=92est pas sorti gagnant, on peut affirmer qu=92il a=  encore un bout de chemin =E0 faire avant de se r=E9installer effectivement=  au pouvoir. Pour ce qui est du Parti national paysan chr=E9tien-d=E9mocrate, principal=  parti du gouvernement, la d=E9faite est plus que visible. Avec seulement=  deux maires =E9lus (=E0 Timisoara et Targu Mures), on ne peut pas vraiment=  parler d=92une victoire. Il est bien =E9vident que la CDR a perdu la=  confiance de la population et qu=92elle est en train de se dissoudre. La victoire des d=E9mocrates de Petre Roman - due en grande partie =E0=  l=92excellente prestation de Traian Basescu - ne signifie pas=  l=92installation automatique et d=E9finitive du Parti d=E9mocrate =E0 la=  deuxi=E8me place des partis candidats aux =E9lections de cet automne. Et=  ces commentaires sont aussi valable - toutes proportions gard=E9es, bien=  entendu - pour le Parti lib=E9ral.=20 Ces =E9lections locales devraient servir avant tout de s=E9v=E8re le=E7on=  pour toutes les formations politiques avant les =E9lections de cet automne.=  Les faiblesses, les b=E9vues, les strat=E9gies erron=E9es dont ont fait=  preuve les hommes politiques jusque l=E0 devraient =EAtre bien analys=E9es=  par les leaders des partis, afin qu=92elles ne se r=E9p=E8tent pas au mois=  de novembre. Mais il semblerait que les politiciens, qu=92ils soient au=  pouvoir ou dans l=92opposition, n=92aient rien appris des d=E9missions=  d=92importants leaders, des d=E9parts de Premiers ministres ou des=  remaniements oblig=E9s, des scandales internes, des fractures et des =E9che= cs =E9lectoraux subis jusqu=92=E0 pr=E9sent. Il est donc presque certain que=  cette fois-ci non plus ils n=92apprendront rien. Chacun cherchera encore = =E0 retoucher sa propre image, =E0 d=E9couvrir d=92ignobles saboteurs (de=  pr=E9f=E9rence =E0 l=92ext=E9rieur), pouvant =EAtre d=E9clar=E9s=  responsables de leurs mauvais r=E9sultats. Aucun homme ne sera suffisamment digne pour d=E9missionner et les causes des=  d=E9faites ne seront jamais analys=E9es. D=92ailleurs, cette attitude=  d=92autoconservation est justifi=E9e. Finalement, chaque parti politique y=  gagne: un poste de maire par ci, un poste de conseiller ou de pr=E9sident=  de conseil r=E9gional par l=E0... Alors, pourquoi recourir =E0 des gestes=  suicidaires, d=E9missionner par sens de l=92honneur ou sanctionner ses=  propres coll=E8gues? Mieux vaut penser =E0 la mani=E8re de s=92emparer de=  quelques fonctions suppl=E9mentaires.=20 L=92exemple de Basescu ou celui de l=92Allemand Klaus, nouveau maire de la=  ville de Sibiu, ont d=E9montr=E9 que l=92=E9quilibre bipolaire de la=  politique roumaine pouvait =EAtre cass=E9 par une apparition nouvelle,=  portant une aura de cr=E9dibilit=E9, de morale et de comp=E9tence. Mais=  cela s=92est pass=E9 aux =E9lections locales, alors que pour les =E9lection= s parlementaires nous aurons encore des listes et, bien =E9videmment,=  beaucoup moins de surprises. Nous assisterons =E0 un vote de sanction=  contre le pouvoir actuel (surtout contre les partis de la CDR), qui sera=  favorable =E0 l=92opposition, au PDSR. Il n=92y aura pas de nouvelles=  formations politiques pour attirer les voix de tous ceux qui en ont assez=  de la politique roumaine actuelle.=20 On esp=E9rait beaucoup de la part de l=92Alliance pour la Roumanie mais elle=  a prouv=E9 la vacuit=E9 de son programme et l=92Union des forces de droite=  n=92est pas encore un parti suffisamment solide et fort pour le pays. Alors, au mois de novembre, il faudra obtenir une place au parlement, soit=  parmi les forces du pouvoir, soit dans celles de l=92opposition, ce n=92est=  pas tr=E8s important. Ce qui compte, c=92est de gagner une bonne petite=  place pour assurer son avenir pendant quatre ans! Et ce gr=E2ce =E0=  l=92immunit=E9 parlementaire, =E0 un bon salaire, une voiture de fonction,=  au trafic d=92influence, etc.=20 Bref, selon cette philosophie de la survie politique, il est vrai que=  personne n=92a perdu les =E9lections locales. Par extension, personne ne=  perdra les nationales. Il restera toujours quelque chose =E0 =93grignoter= =94 pour chacun de nos pr=E9cieux hommes politiques! (mis en forme par Sandra Dumitrescu/Emmanuelle Rivi=E8re) _____________________________________ =A9 Tous droits r=E9serv=E9s 2000 Le Courrier des Balkans - La presse ind=E9pendante des Balkans en fran=E7ais - (Le Courrier des Balkans n'est pas responsable des opinions formul=E9es par=  les auteurs des textes traduits) http://bok.net/balkans/ cdb@...