Kosovo: Trajkovic candidat aux élections? (IWPR), 13-6-2000*

From : c.fisler@... , the 23rd June 2000 08:38
  • 2000-06-23 08:38:23 — c.fisler@... - Kosovo: Trajkovic candidat aux élections? (IWPR), 13-6-2000*

The Institute for War & Peace Reporting Rapport sur la crise des Balkans N� 148 13 juin 2000 (traduit par C�cile Fisler) TRAJKOVIC CANDIDAT AUX ELECTIONS ? La communaut� internationale place ses espoirs sur le leader serbe mod�r� du Kosovo, Momcilo Trajkovic. Par Zvonko Tarle (r�dacteur en chef de Radio Contact � Pristina). On murmure de plus en plus que le leader serbe du Kosovo, Momcilo Trajkovic, se pr�senterait aux �lections locales dans la province avant la fin de l'ann�e, une d�cision qui va probablement rendre furieux ses anciens ma�tres politiques de Belgrade. Les dirigeants de Belgrade ont incit� les Serbes du Kosovo � boycotter le scrutin du mois d'octobre, tandis que les r�fugi�s serbes en Serbie ont �t� emp�ch�s de s'inscrire sur les listes �lectorales. La participation serbe aux �lections est consid�r�e comme d�cisive �tant donn� que, sans elle, le scrutin n'aura pas de l�gitimit�. Trajkovic, qui a coop�r� �troitement avec la communaut� internationale au Kosovo a r�cemment d�missionn� du Conseil National Serbe, un organisme civique � caract�re religieux qui fait campagne en faveur des Serbes du Kosovo mais n'est pas mandat� pour les repr�senter lors des �lections. Apr�s sa d�mission, Trajkovic a laiss� entendre qu'il prendrait part aux �lections en tant que leader du Mouvement Serbe de R�sistance, un parti serbe du Kosovo cr�� il y a plusieurs ann�es et qui, dans la p�riode r�cente, a affich� une ligne mod�r�e. Il a d�clar� que les Serbes de la province avaient besoin d'une voix authentique qui parle en leur nom. La Mission des Nations Unies au Kosovo (UNMIK) tirerait certainement avantage de la candidature de Trajkovic �tant donn� qu'il soutient son objectif  consistant � r�int�grer les Serbes dans la province. Certains affirment m�me qu'il pourrait �tre aussi utile � la communaut� internationale que le Premier ministre mod�r� de la Republika Srpska (RS), Milorad Dodik. Dans la province, le besoin d'un leader serbe puissant, mais mod�r�, n'a jamais �t� plus �vident. Belgrade exerce une tr�s grande influence sur les enclaves serbes au Kosovo. Le parti Socialiste Serbe (SPS) au pouvoir contr�le les m�dia et d'autres institutions civiles et politiques dans ces r�gions. A lui seul, Trajkovic, aurait des difficult�s � desserrer l'emprise de Milosevic sur les Serbes de la province mais il pourrait au moins repr�senter ceux qui estiment qu'ils ont plus � gagner en luttant pour leurs droits au Kosovo qu'en comptant sur Belgrade pour s'occuper de leur bien-�tre. L'ironie c'est que l'ascension politique de Trajkovic est due au SPS et � son leader, Slobodan Milosevic. Il �tait le bras droit de Milosevic au Kosovo dans les ann�es 80 et au d�but des ann�es 90.  Bien qu'il ait soutenu le retrait de son statut autonome, il a �t� d��u par la politique du r�gime � l'�gard de la province. Il a cr�� le Mouvement de R�sistance pour qu'il soit un moyen politique alternatif pour les Serbes mod�r�s et il s'est fr�quemment rendu � l'�tranger pour promouvoir ses id�es. Suite � la campagne de bombardements de l'Organisation du trait� de l'Atlantique nord (OTAN) et au retrait du Kosovo de l'arm�e yougoslave, Trajkovic est rest� dans la province et, en octobre dernier, il a contribu� � cr�er le Conseil National Serbe, SNC. Lors de la premi�re r�union de l'organisation, dont les membres comprennent l'Ev�que Artemije et d'autres repr�sentants serbes mod�r�s, Tajkovic a d�clar�: "Les Serbes du Kosovo ont besoin de leaders qui vivent avec leur peuple, et non de marionnettes qui font aveuglement ce qu'on leur demande de faire". Par ailleurs, faisant allusion � l'�chec de la politique de Milosevic au Kosovo, il a ajout� que le temps �tait venu pour la minorit� de "prendre son destin politique en main". Trajkovic, qui a surv�cu en novembre dernier � une tentative d'assassinat perp�tr�e contre lui par un extr�miste albanais, a sembl� r�cemment jouer un r�le moins important au sein du SNC, ce qui a fait dire � certains qu'il serait brouill� avec ses coll�gues. Cependant l'explication la plus plausible est qu'il serait en train de se d�sengager du Conseil pour se pr�parer � un r�le plus politique comme celui de chef du Mouvement R�sistance. Ces sp�culations pour savoir s'il va ou non se pr�senter aux prochaines �lections arrivent � un moment crucial pour les Serbes locaux. L'augmentation des attaques terroristes contre la minorit� a sap� la confiance de celle-ci dans l'avenir et pourrait compromettre ses plans de rapatrier des dizaines de milliers de r�fugi�s qui ont trouv� asile en Serbie. Le SNC a condamn� les derniers actes de violence des extr�mistes albanais et, en signe de protestation, a retir� de la province le Conseil Administratif Provisoire. Trajkovic a soutenu cette d�cision mais s'est peu exprim� sur l'escalade alarmante des tensions entre les deux communaut�s. Les Serbes qui sont encore au Kosovo se demandent si cette violence ne marque pas le d�but de la fin pour eux. La carri�re politique de Trajkovic au Kosovo d�pendra de la mani�re dont il va prendre en compte leur inqui�tude grandissante. --------------------------------------------------------------------- -------------- Balkan Crisis Report The Institute for War & Peace Reporting Lancaster House, 33 Islington High Street, London N1 9LH, United Kingdom Tel. : (44 171) 713 7130 (44 171) 713 7140 E-mail : info@... ; Web : http://www.iwpr.net Les opinions exprim�es dans le � Balkan Crisis Report � sont celles des auteurs, elles ne refl�tent pas n�cessairement celles de la publication ou de l�IWPR Copyright � 2000 The Institute for War & Peace Reporting � Tous droits r�serv�s Le Courrier des Balkans. ---------------------------------------------------------------------------- --------------- Le Courrier des Balkans S�lection d�articles traduits en fran�ais de la presse ind�pendante des Balkans Informez-vous : http://bok.net/balkans/ balkans@... T�l/fax : 01-47-97-55-23