Serbie: La gusla du culte à la propagande ( Reporter), 21-06-2000*

From : cdb@... , the 29th June 2000 19:17
  • 2000-06-29 19:17:35 — cdb@... - Serbie: La gusla du culte à la propagande ( Reporter), 21-06-2000*

Reporter 21 juin 2000 (traduit par Jasna Tatar) Tradition de la gusla: du culte =E0 la propagande LA POLITIQUE EN HABIT DE FOLKLORE A la veille de la guerre, la gusla devint l=92=E9quivalent du centre de=  presse qui traduisait simultan=E9ment les messages politiques en images=  =E9piques =E0 l=92ancienne. Par Goran Tarlac La gusla est un instrument =E0 cordes des Balkans, construit de bois=  d=92=E9rable et de corde de crin de cheval - le romantique Jakov Ignjatovic=  la nommait =93v=E9ritable cheveu de f=E9e, tremp=E9 dans le sang et les=  larmes des Serbes=94. Si les origines de l=92instrument remontent au Moyen=  Orient, dans les Balkans il fut surtout exploit=E9 par les Serbes, mais=  aussi par les Croates, les Musulmans, les Bulgares... Il a =E9t=E9=  aujourd=92hui c=E9d=E9 aux Serbes et Croates de Bosnie-Herz=E9govine, et ce=  sans aucune r=E9clamation sur l=92h=E9ritage.=20 Urbanisation n=E9faste Depuis la mont=E9e du populisme serbe dans les ann=E9es 80, les multiples=  liens entre les protagonistes de la tradition de la gusla et les=  repr=E9sentants de l=92=E9lite militaire et politique participant aux=  pr=E9parations de guerre ont =E9t=E9 raviv=E9s. Ivo Zanic, publiciste de=  Zagreb et auteur du livre L=92histoire tromp=E9e: la sc=E8ne de la gusla,=  le culte des rebelles et la guerre en Croatie 1990-1995, pense que les=  int=E9r=EAts =E9taient mutuels: l=92=E9lite trouva dans les joueurs de=  gusla un grand r=E9seau de propagande qui glorifiait ses entreprises, et=  les joueurs de gusla se procur=E8rent une sorte de corps de protection=  contre les =93n=E9fastes=94 processus d=92urbanisation du XXe si=E8cle. La =93classe unifi=E9e=94 des paysans-ouvriers introduisit la gusla dans=  certains quartiers urbains. Le public ne diff=E9rait pas de celui des=  foires et des f=EAtes de villages. Ivan Colovic, anthropologue de Belgrade,=  consid=E8re que le pouvoir a eu besoin du folklore au moment o=F9 le r=E8gn= e au nom du peuple s=92est substitu=E9 au r=E8gne au nom de Dieu: =93Il a=  fallu donner une l=E9gitimit=E9 =E0 cette id=E9e et le folklore est apparu=  comme un moyen id=E9al de propagande. La propagande politique prit des=  habits folkloriques et parla =93d=92une voix populaire=94=94. Le premier club de gusla en Yougoslavie socialiste fut cr=E9=E9 =E0=  Sarajevo. Ce club =93Filip Visnjic=94, fond=E9 en 1961, fut le premier =E0=  introduire un nouvel =E9l=E9ment, inconnu jusque l=E0: chaque chanson =E9ta= it pr=E9c=E9d=E9e d=92une introduction faite par un pr=E9sentateur sur la=  nature de l=92=E9v=E9nement trait=E9 dans la chanson, sur son importance=  historique et politique. Leur premi=E8re apparition =E0 Belgrade incita =E0=  la cr=E9ation de deux clubs - =93Vuk Karadzic=94 et =93Jugoslavija=94.=  D=92autres clubs de gusla se form=E8rent ensuite =E0 Kragujevac, Smederevo,=  Niksic, Prijepolje, Titograd... Traduction simultan=E9e du quotidien Les membres de ces clubs exer=E7aient des m=E9tiers divers - ouvriers,=  ma=EEtres d=92=E9cole, commer=E7ants, juristes, ing=E9nieurs ou m=EAme=  directeurs d=92entreprises. Un grand nombre d=92officiers de la JNA [arm=E9= e yougoslave populaire, NDLR] =E9taient des membres actifs de ces clubs. Le=  pr=E9sident de =93Vuk Karadzic=94 =E9tait capitaine, les deux fondateurs de=  =93Filip Visnjic=94 =E9taient porte-drapeau et le premier pr=E9sident du=  club =E9tait lieutenant-colonel. Une compilation de quatre joueurs de=  gusla, sortie en 1980 =E0 mille cinq cents exemplaires, a =E9t=E9 r=E9=E9di= t=E9e et vendue tr=E8s rapidement =E0 cent mille exemplaires. Bosko Vujacic,=  joueur de Drobnjaci [village au nord du Mont=E9n=E9gro, NDLR] et ing=E9nieu= r au Combinat d=92aluminium de Podgorica, vendit la m=EAme ann=E9e cinq cent=  mille disques et cassettes. Selon un article du quotidien mont=E9n=E9grin=  Pobjeda, publi=E9 en 1988, la cassette du joueur de gusla Milomir Miljanic=  Les vents du Kosovo fut vendue =E0 trois cents exemplaires par jour. Le=  premier festival de gusla fut organis=E9 =E0 Sarajevo en 1971, avec la=  participation de cent quatre-vingt joueurs. Ce fut le plus grand festival=  de gusla de toute l=92histoire. Le deuxi=E8me et le troisi=E8me festival=  eurent lieu =E0 Kosovo Polje.=20  =20 Et =E0 la veille de la guerre, la gusla devint, en Yougoslavie, l=92=E9quiva= lent du centre de presse qui traduisait simultan=E9ment les messages=  politiques en images =E9piques =E0 l=92ancienne. L=92 instrument fut de=  plus en plus souvent mentionn=E9 comme symbole de la libert=E9. La formation professionnelle pendant la guerre Les photographies de la guerre montrent souvent des joueurs de gusla ayant=  conserv=E9 leur r=F4le traditionnel d=92accompagnateurs de l=92arm=E9e. =C0=  l=92automne 1992, les soldats de la JNA, parmi lesquels on comptait des=  joueurs professionnels de gusla, expliquaient au journaliste de Pobjeda=  qu=92il =E9tait plus facile de faire la guerre avec la gusla. Ce dernier=  rejoignit leur position en concluant: =93on a l=92impression que tous ces=  h=E9ros qui nous contaient des histoires de libert=E9 en jouant de la gusla=  se trouvent aujourd=92hui  dans les rangs de l=92unit=E9 du commandant=  Peronic=94.=20 Le m=EAme journaliste rencontre trois volontaires au front de Konavli [dans=  les environs de Dubrovnik, NDLR], membres du club de gusla =93Starac=  Milija=94 de Bijelo Polje [nord du Mont=E9n=E9gro, NDLR]: =93Pour moi, le=  fait d=92=EAtre joueur de gusla signifie l=92obligation d=92=EAtre toujours=  parmi les premiers ici=94, explique un des volontaires. Son coll=E8gue=  ajoute: =93Qui croira =E0 nos chansons si nous ne sommes pas au premier=  rang des combats aujourd=92hui (...) La lutte et la libert=E9 sont=  obligatoires (=85) Pour nous, la guerre est une sorte de formation=  professionnelle. Quand on ne tire pas, on joue de la gusla=94. La gusla =E0 l=92Acad=E9mie En Republika Srpska (RS), la tradition de la gusla est consid=E9r=E9e comme=  un art officiel depuis la formation de cette entit=E9. La gusla est class= =E9e instrument d=92Etat. Le nombre des clubs de gusla, r=E9unis en une=  =93Association des joueurs de gusla=94 de la RS, a tout de suite augment=E9=  rapidement. Le Festival de po=E9sie serbe et de gusla de RS se tient tous=  les ans =E0 l=92occasion de Vidovdan [le 28 juin, NDLR], jour de l=92arm=E9= e de la RS. M=EAme l=92ancien pr=E9sident de la RS a =E9t=E9 joueur de=  gusla. Un film documentaire de la BBC, L=92=E9pique serbe, montre Radovan=  Karadzic jouer de la gusla et chanter un extrait de Lumi=E8re de microcosme=  de Njegos, =E0 Pale. Cinquante-cinq joueurs de huit clubs se sont pr=E9sent=E9s au premier=  festival de gusla =E0 Trebinje, en 1994. Le club de gusla =93Stojan Jakic= =94 a =E9t=E9 fond=E9 en 1994 =E0 Banja Luka. Le journal Glas Srpski =E9crit=  d=92ailleurs que deux spectacles furent organis=E9s =E0 la Maison de=  l=92arm=E9e juste apr=E8s sa fondation. Le reporter note un extrait de vers=  d=92une chanson: =93personne ne peut humilier l=92=C9tat serbe, ni planter=  le drapeau croate sur la fortification de Knin=94. Par ailleurs, les=  festivals de gusla faisaient =E9videmment partie des programmes de la=  radiot=E9l=E9vision serbe (RTS). Le festival de Zvornik, tenu r=E9cemment,=  a formul=E9 la proposition d=92introduire un d=E9partement de gusla =E0=  l=92Acad=E9mie de musique de Banja Luka. Critique amicale de Bozo Bozidar Vucurevic, po=E8te et camionneur avant la guerre, et maire de=  Trebinje depuis 1992, a continu=E9 =E0 jouer de la gusla en public=  parall=E8lement =E0 sa carri=E8re politique. Mais il pr=E9f=E8re jouer seul=  plut=F4t que participer =E0 des festivals. Ivan Colovic raconte que les=  chansons de Vucurevic pr=E9sentent =93la ville comme un lieu d=92infection=  morale et d=92une =E9ducation imposant les coutumes d=92autrui, d=E9truisan= t la tradition et avant tout l=92autorit=E9 de l=92homme dans la famille=94.=  D=92apr=E8s ses propres d=E9clarations, Slobodan Milosevic en personne lit=  les chansons de Vucurevic. En effet, apr=E8s la publication du po=E8me=  Salutations d=92Herz=E9govine serbe dans lequel il accuse la Serbie du=  blocus de la Drina, Vucurevic aurait t=E9l=E9phon=E9 =E0 Milosevic qui lui=  aurait r=E9pondu: =93Bozo, j=92ai lu hier soir ton po=E8me, au lit. Il est=  tr=E8s bon. C=92est une v=E9ritable critique amicale et fraternelle. Par=  contre, je te forcerai bient=F4t =E0 =E9crire un autre po=E8me.=94 La fameuse eau de vie empoisonn=E9e de Nis, qui provoqua, il y a deux ans,=  la mort de plusieurs personnes en Serbie, portait le nom de Joueur de=  gusla. Le comit=E9 du =93Rassemblement de Vuk=94 [manifestation folklorique=  traditionnelle en Serbie, NDLR] aupr=E8s de la Communaut=E9 de culture et=  d=92=E9ducation de Serbie, protesta contre l=92abus de ce c=E9l=E8bre=  symbole du peuple serbe. (mis en forme par Sandra Popovic/Emmanuelle Rivi=E8re) _____________________________________ =A9 Tous droits r=E9serv=E9s 2000 Le Courrier des Balkans - La presse ind=E9pendante des Balkans en fran=E7ais - (Le Courrier des Balkans n'est pas responsable des opinions formul=E9es par=  les auteurs des textes traduits) http://bok.net/balkans/ cdb@...