Croatie: La stratégie dangereuse de Racan (IWPR), 23-6-2000*

From : c.fisler@... , the 30th June 2000 08:07
  • 2000-06-30 08:07:09 — c.fisler@... - Croatie: La stratégie dangereuse de Racan (IWPR), 23-6-2000*

The Institute for War & Peace Reporting Rapport sur la crise des Balkans N� 151 23 juin 2000 (traduit par C�cile Fisler) LA STRATEGIE DANGEREUSE DE RACAN. Le Premier ministre croate, Ivica Racan, pourrait organiser rapidement des �lections pour sortir son gouvernement de la coalition dirigeante compos�e de six partis. Cette strat�gie pourrait s'av�rer d�sastreuse. Par Drago Hedl � Osijek (collaborateur r�gulier de l'IWPR). Cela fait six mois qu'un nouveau gouvernement a �t� form� en Croatie. Pourtant Marko Boskovic, un retrait� �g� de 64 ans, attend toujours que son niveau de vie s'am�liore, comme on le lui avait promis. Avant l'�lection, le parti Social D�mocratique, SDP, du Premier ministre Ivica Racan, avait assur� aux �lecteurs qu'il payerait les arri�r�s de retraites accumul�s pendant l'administration pr�c�dente. Mais Boskovic tente toujours de se d�brouiller avec ses 1.500 kunas (390 deutschemarks) mensuels. Le gouvernement de Racan a beaucoup de difficult�s � satisfaire les attentes des �lecteurs. La tr�sorerie de l'Etat est vide,  l'�conomie est en crise et le ch�mage s'�l�ve � pr�s de 20%. Pour progresser et redresser la Croatie, Racan a d� prendre une s�rie de mesures impopulaires - r�duire le budget de la police et de l'arm�e, autoriser le retour des r�fugi�s serbes croates, coop�rer avec le Tribunal de La Haye, retarder le payement des sommes dues aux retrait�s et reporter les baisses d'imp�ts promises. En cons�quence, la popularit� du SDP a baiss� consid�rablement depuis les �lections de janvier. L'administration de Racan est compos�e de six partis et bien que le SDP occupe la majorit� des postes les plus importants, les ministres  choisis parmi les membres moins importants de la coalition - le parti Lib�ral, le parti du Peuple Croate du pr�sident Stipe Mesic et la F�d�ration D�mocratique Istra - sont de plus en plus critiques � l'�gard de la politique du gouvernement. Conscients de l'impopularit� grandissante de l'administration, ces partis tentent de prendre leurs distances avec la politique controvers�e de Racan. Gouverner avec une coalition compos�e de six partis et de plus en plus fragment�e - avec des ordres du jour politiques et des programmes diff�rents - pourrait s'av�rer impossible. Lors d'une interview r�cente accord�e � un journal, Zdravko Tomac, un alli� proche de Racan dans le parti et vice-pr�sident du parlement croate, a d�clar� que de nouvelles �lections g�n�rales pourraient avoir lieu. Certains pensent que des �lections organis�es rapidement pourraient renforcer l'influence de Racan Avec l'ancienne Union D�mocratique Croate HDZ au centre d'une crise politique et la popularit� grandissante du parti de Mesic, le scrutin pourrait aboutir � une coalition compos�e de deux partis puissants, le SDP et le parti du Peuple, HNS. Un tel arrangement permettrait �galement � Racan et � Mesic de se mettre d'accord sur une nouvelle r�partition du pouvoir politique et pourrait contribuer � r�soudre leurs diff�rences. Cependant, organiser des �lections anticip�es comporte des risques. Apr�s dix ans de baisse de niveau de vie les gens veulent voir et constater des am�liorations rapides. Les succ�s remport�s par Racan - qui a rejoint le Partenariat pour la Paix et est sur le point de devenir membre de l'Organisation du Commerce Mondial et de l'Union Europ�enne -  n'apporteront aucun b�n�fice v�ritable et imm�diat aux gens comme le retrait� Marko Boskovic. Ayant promis de mani�re irr�fl�chie de cr�er 200.000 nouveaux emplois, le gouvernement est confront� au fait que d'importants employeurs font faillite et se d�barrassent de milliers d'ouvriers. La cha�ne d'entrep�ts de Zagreb, NAMA, devrait fermer ses portes dans les prochains jours. L'usine Djura Djakovic de Slavonski Brod est ferm�e et plusieurs centaines d'emplois ont �t� perdus. Pire encore, l'usine DIOKOM de Split, jadis prosp�re, va fermer. Avant le d�membrement de l'ex Yougoslavie, DIOKOM, alors appel�e Jugoplastika, �tait si prosp�re qu'elle parrainait une des plus importantes �quipes de basketball du pays. L'usine fournissait des pi�ces d�tach�es � l'usine de voitures Zastava de Kragujevac en Serbie. Certains analystes pensent que la droite en Croatie pourrait saisir l'occasion d'�lections anticip�es pour fomenter une agitation sociale. Les probl�mes internes qui agitent le HDZ ont provoqu� un r�alignement de la droite. Il est tout � fait possible que les radicaux du parti s'unissent � la frange d'extr�me droite du parti croate des Droits pour construire une nouvelle force politique potentiellement puissante. Les hommes politiques de la droite croate sont connus pour leurs promesses et les �lecteurs d��us par Racan qui n'a pas r�ussi � am�liorer rapidement le niveau de vie, pourraient facilement voter pour eux. --------------------------------------------------------------------- -------------- Balkan Crisis Report The Institute for War & Peace Reporting Lancaster House, 33 Islington High Street, London N1 9LH, United Kingdom Tel. : (44 171) 713 7130 (44 171) 713 7140 E-mail : info@... ; Web : http://www.iwpr.net Les opinions exprim�es dans le � Balkan Crisis Report � sont celles des auteurs, elles ne refl�tent pas n�cessairement celles de la publication ou de l�IWPR Copyright � 2000 The Institute for War & Peace Reporting � Tous droits r�serv�s Le Courrier des Balkans. ---------------------------------------------------------------------------- --------------- Le Courrier des Balkans S�lection d�articles traduits en fran�ais de la presse ind�pendante des Balkans Informez-vous : http://bok.net/balkans/ balkans@... T�l/fax : 01-47-97-55-23