[IACAM !]Destruction de lieux de vie...17 mars: application d'une Loi d'injustice de classe et de contrôle social...dimanche 24 Boï brule sa yourte

From : iacam@... , the 23rd April 2011 15:41
  • 2011-04-23 15:41:29 — iacam@... - [IACAM !]Destruction de lieux de vie...17 mars: application d'une Loi d'injustice de classe et de contrôle social...dimanche 24 Boï brule sa yourte

Les applications de la loppsi: merci de faire circuler et de nous tenir informer de situations similaires: extrait du site http://radio.zinzine2.free.fr/boiracine/boy.htm collectif RàQ (Reste à Quai) "Y’a pas d’arrangements au bal des faux culs de la magistrature du tribunal correctionnel de Digne. Le jugement est tombé contre Boï le Rom artiste, dresseur de chevaux et auto-constructeur criminel d’une belle structure en bois paille chaux ; il est condamné à sa démolition dans les six mois. On avait espéré, sottement, à l’audition du très modéré réquisitoire d’un procureur presque chaleureux, à l’ambiance sereine de l’audience, une Justice sachant identifier le juste pour les individus et la société. Raté, nous avons eu droit comme trop souvent à la machine judiciaire avec ses petits pions zélés, serviteurs serviles d’ordonnances pré calibrées applicables à tous, et surtout aux plus faibles socialement. Tapez deux, casse toi pauvre pion ! Aucune corrosion observable au tribunal de Digne de l’air frais et vivifiant de la rue contestataire où l’on a pu voir des hermines ces derniers temps. Les petits juges en bois brut y officient avec diligence, gare au gorille! La « yourte » de Boï est donc illégale, comme devait l’être l’étal de fruits du marchant ambulant (encore un nomade !) Mohammed Bouazizi en Tunisie, qui en s’immolant par le feu le 18 décembre dernier a généré les bouleversements que vous savez. L’ami Boï, très affecté par cette décision bête et méchante, ne va pas s’immoler, ni faire appel, mais a décidé de brûler sa yourte, à la mode des Roms qui au décès de l’un d’eux brûlent sa roulotte. Et pas dans six mois mais le dimanche de pâques, 24 avril. Rencontres: Dimanche 24 avril: On brule la yourte... Vous êtes tous invités à venir participer à cette cérémonie crématoire, vers 18h     beaucoup de gitans de la région viendront le rejoindre et le soutenir avec ses amis de Romano Graï. Vous pouvez venir dés 14/15 heures. Il y aura aussi la fameuse "zoumi" des Romano Graï la délicieuse soupe collective mijotée dans l'énorme chaudron de cuivre. La frileuse municipalité de Volx aura encore tout loisir de se plaindre… Venez nombreux... Rassemblement autour du feu La yourte en paille boy cheval Du lundi 25 avril jusqu'au 1 mai [voir le site http://radio.zinzine2.free.fr/boiracine/boy.htm] L'histoire... Sur un petit bout de terrain qu’il est parvenu à acquérir du côté de Volx, il a mis ses box pour ses chevaux et un abri pour cuisiner et se réchauffer. Depuis seize ans il vit là sans problème majeur, et sans électricité, s’entraînant avec ses complices à deux ou quatre pattes pour sa passion et ses spectacles. Chez Nanou et Boy il y a toujours des amis venus passer un moment avec eux, donner un coup de main, ou prendre les nouvelles.* Puis l’an passé ils ont commis un crime odieux; avec des ballots de paille, de la chaux, quelques poutres, une pincée d’ingéniosité, les inqualifiables de Romano Graï ont construit un bel abris en forme de yourte pour servir à la fois d' «ashram», lieu de méditation bouddhiste, et de salle de spectacle et soirée musicales.*  Le crime est avéré et dûment circonstancié par les Autorités préfectorales qui l’ont donc assigné en correctionnelle à Digne jeudi 17 mars à 14h, en vue de le condamner à la destruction de cette insupportable provocation.  Provocation au devoir de soumission du citoyen conscient de ses non-droits. Le problème avec Boy c’est son refus de concevoir qu’il puisse exister des lois qui t’interdisent de vivre comme tu l’entends alors que tu ne gênes personne, pas plus que tu ne constitues un danger pour qui que ce soit. Donc il est fermement décidé à revendiquer sa liberté, l’insolent. Ami de longue date de ce criminel récidiviste c’est avec une grande joie que nous l’accompagnerons dans la lutte politico-juridique qui s’engage, et qui évidemment est loin de le concerner exclusivement, notamment avec l’arrivée du énième train de lois sécuritaires LOPPSI II. Du côté de Thoard des gendarmes semblent déjà s’y croire en Loppsiland. Nous y reviendrons. Il ne s’agit nullement d’affirmer que l’on refuse toute loi de régulation, de contrôle en matière de construction d’habitat, d’urbanisme. *Nous appelons simplement chacun de vous à réagir à cette montée intolérable d’autoritarisme politique, administratif, de contrôle social symbolisée par une avalanche de lois répressives aussi liberticides, infantilisantes, qu’attentatoires à la dignité personnelle et collective. Il est temps de signifier clairement aux Autorités Majuscules que les autonomies minuscules que nous sommes ne sont pas disposées du tout à jouer les boucs émissaires des désastres sociaux, économiques, environnementaux de leurs politiques irresponsables. La faillite économique frauduleuse et mondialisée, le blanchiment d’argent criminel, c’est pas nous. L’amiante, les pesticides, le Médiator, la grippe aviaire, les «vaches folles», la disparition des abeilles, c’est pas nous. L’indigence des politiques de logement social, les aménageurs d’un territoire bétonné, les publicistes salopant les paysages, c’est pas nous. La violence des inégalités sociales, la tiers-mondisation de nos sociétés, c’est pas nous. La montée du racisme qu’elle engendre et dont des démagogues puants se nourrissent, ce n’est pas notre fait non plus, alors ya basta! Lâchez nous! * Voilà pour l’énoncé des motifs, politiques, comme le sont toutes ces lois prétendument sécuritaires. roulotte chez boy Laconique" --  *Collectif Reste à Quai contre Loppsi2 et consœurs*... Si vous ne souhaitez plus recevoir nos messages, renvoyez un message à reste.a.quai@... avec comme titre "SE DÉSINSCRIRE" Vous pouvez au contraire vouloir plus d'infos, vous joindre à nous  aux réunions ou sur des actions, en ce cas utilisez la même adresse: reste.a.quai@... Merci.