[IACAM !] [Fwd: Lutte de classes en Chine le 05/01 & Collectif Kalimero le 10/01]

From : ... , the 29th December 2009 08:41
  • 2009-12-29 08:41:34 — ... - [IACAM !] [Fwd: Lutte de classes en Chine le 05/01 & Collectif Kalimero le 10/01]

---------------------------- Message original ---------------------------- Objet:    Lutte de classes en Chine le 05/01 & Collectif Kalimero le 10/01 De:       transfo@... Date:     Mar 29 décembre 2009 8:33 À:       transfo@... -------------------------------------------------------------------------- Début janvier au Transfo... Lutte de classes en Chine le 05/01 & Soutien au collectif Kalimero le 10/01. Affiches en pieces jointes. Le mardi 5 janvier à 19h au transfo à Ganges, Bruno Astarian viendra présenter et discuter avec nous de son dernier bouquin : "Luttes de classes dans la Chine des réformes (1978-2009)". Si vous pensez que les ouvriers et la lutte des classes n'existent plus, venez défaire vos idées toutes faites autour d'un bol de soupe ou d'une part de tarte ! 58000 "incidents de masse" au premier trimestre 2009 ! La Chine, "atelier du monde", connaît depuis plusieurs années une impressionnante augmentation des grèves, émeutes, affrontements avec la police, etc. Ces spectaculaires explosions de colère s'expliquent par l'extrême exploitation des ouvriers chinois, notamment les mingongs (sortes de sans-papiers de l'intérieur), les expropriations de paysans, la restructuration urbaine, la pollution industrielle... Il n'est pas ici question d'exotisme révolutionnaire, l'exploitation et la lutte des travailleurs chinois, tout comme les nôtres, sont impliquées dans l'évolution actuelle du capitalisme mondial. Quatrième de couverture de "Luttes de classes dans la Chine des réformes (1978-2009)" de Bruno ASTARIAN aux éditions Acratie  ; " Après les désastres du Grand Bond en avant et de la Révolution culturelle, le Parti Communiste de Chine échappe au destin des autres partis dirigeants du bloc de l'Est en se lançant dans une politique de réformes économiques et d'ouverture commerciale contrôlées. Mais derrière la Chine des gratte-ciel, qui croit qu'elle va dominer le monde, il y a la Chine des usines obsolètes et des ateliers insalubres, dépendante du capitalisme international plus qu’elle ne le voudrait. Parmi tant d'autres changements que connaît la Chine des réformes, la montée de la lutte de classes effraie les dirigeants. L'immense prolétariat que leur politique a engendré et violemment exploité les menace après les avoir enrichi. Cet affrontement aussi fait partie de la «mondialisation». Il est directement issu de la période de lutte des années 1970 en Occident et au Japon. " Et le 10 janvier au Transfo, dimanche de solidarité avec les inculpés ; à partir de 14h : Super loto, (y'aura de nombreux lots à gagner !), à 16h spectacle marionnette-clown  « L'Araignée au plafond » par la compagnie Nez à nez, à 19h repas prix libre salades, soupes, potée... et projection-discussion à 21h en solidarité avec les inculpés (soutien au collectif Kaliméro sous le soleil); Au fait, Kaliméro sous le soleil, c'est quoi au zuste ?  Parce que le quotidien de ceux qui ne possèdent rien ou pas grand chose est de survivre dans un monde où s'intensifie contrôle, exploitation et repression. Parce que, souvent, les griffes de la justice se referment sur ceux qui luttent contre ce monde capitaliste... Plutôt que de rester isolés face à la police, aux tribunaux et au monde carcéral, il nous parait nécessaire de développer des solidarités entre ceux qui sont confrontés aux offensives du système pénal.  Le collectif « Kaliméro sous le soleil » se propose d'aider financièrement les inculpés (envois de mandats mensuels aux prisonniers, prise en charge des frais de défense lorsque le besoin s'en fait sentir...). D'avantage qu'une caisse de solidarité, Kaliméro sous le soleil se veut donc un outil pour intensifier les rapports de force face à la justice de classe en faisant circuler les informations sur les procédures et incarcérations en cours, en appellant éventuellement à des rassemblements devant les tribunaux, en tissant des jonctions entre les différentes luttes. Plutôt que d'invoquer en pleurnichant une position de victime, de crier au dysfonctionnement de la justice ou de la démocratie,ou de baisser la tête en se limitant à des actions défensives, Kaliméro propose de reprendre l'offensive contre ce monde du fric et des flics. Commencer par réfléchir sur les mécanismes de la répression pour s'adapter à son évolution, ne pas reproduire les erreurs passées qui ont pu conduire à des inculpations...        La solidarité est une arme !