[IACAM !]Face à la CAF, la sécu, au Pôle Emploi et toutes les administrations : SE SERRER LES COUDES PLUTÔT QUE LA CEINTURE !

From : iacam@... , the 27th November 2015 18:43
  • 2015-11-27 18:43:57 — iacam@... - [IACAM !]Face à la CAF, la sécu, au Pôle Emploi et toutes les administrations : SE SERRER LES COUDES PLUTÔT QUE LA CEINTURE !

Mercredi 25 novembre, plusieurs personnes du collectif Exploités-Énervés  se sont rendues sur Nîmes pour aller demander des comptes au service  allocation du Conseil Départemental sur la situation de plusieurs  personnes ressortissantes de l’Union Européenne qui se voient refuser  l’ouverture de droit au RSA. Le tract ci-dessous y a été distribué ainsi que devant la CAF de Nîmes. À lire aussi sur :  http://exploitesenerves.noblogs.org/se-serrer-les-coudes/    ___________________________________________________________________________________________ Face à la CAF, la sécu, au Pôle Emploi et toutes les administrations SE SERRER LES COUDES PLUTÔT QUE LA CEINTURE ! Qu’on soit « français », « étrangers », « ressortissants » de n’importe  quel pays de ce monde capitaliste ; qu’on soit travailleurs, chômeurs,  RSAstes, intérimaires ; qu’on soit « mère célibataire », « concubin », «  pacsé », « marié »… ; où qu’on soit et d’où qu’on vienne, on a tous  besoin de nourriture, d’eau, d’un toit et… la plupart du temps de se  bagarrer pour ce minimum vital. Dans cette lutte quotidienne, c’est  ensemble qu’on est fort, et c’est ce que craignent les patrons et les  gestionnaires de l’État. Ils nous préfèrent divisés et redoutent notre  colère. Dans les CAF de Nîmes, d’Alès et d’ailleurs, ce sont des vigiles qui  nous accueillent au portillon ! Les radiations doivent tomber, il faut  faire des économies et nous sommes tous suspectés d’être des fraudeurs :  qui n’a jamais eu affaire aux contrôles domiciliaires, aux  remboursements de « trop perçus », aux baisses d’allocations, aux  multiples RDV contrôlant notre recherche d’emploi etc. ? Mais au fait,  c’est qui les fraudeurs ? Il n’y a que des gens qui ne possèdent rien,  ou si peu. Les miettes qu’on nous lâche nous sont indispensables pour  vivre. L’imprécision des différents textes officiels (circulaires du  ministère, codes divers, directives européennes, jurisprudences, etc.)  maintient l’ambiguïté qui permet aux administrations de choisir  librement qui a droit, qui n’a pas droit aux allocations. Dans le Gard, le conseil départemental a choisi deux profils  d’allocataires, cibles privilégiées de sa traque aux fraudeurs : – Les ressortissants de l’Union européenne : De nombreuses personnes se  sont vues refuser, dans le Gard et uniquement dans le Gard, des  allocations qui leur étaient attribuées auparavant ou dans d’autres  départements. – Les mères célibataires, et plus largement toute personne se déclarant  célibataire ou colocataire, sont soupçonnées de vivre en couple… et  donc, c’est bien connu, quand on vit à deux, on vit d’amour et d’eau  fraîche, plus besoin de sous ! Alors, plutôt que se serrer la ceinture, on a choisi de se serrer les  coudes et de se défendre collectivement. Le 27 octobre et le 4 novembre,  une vingtaine de personnes se sont rendues dans des bureaux du Conseil  Départemental puis à la CAF de Nîmes. Elles y ont demandé des explications concernant les refus répétés  d’ouvrir des droits au RSA à des ressortissants européens qui vivent  dans le Gard, et exigé le déblocage des dossiers de deux personnes se  trouvant dans cette situation. Il a fallu insister un certain temps pour que ces deux personnes soient  reçues et entendues en présence de camarades. L’une d’elle a pu obtenir  son RSA et le paiement, de manière rétroactive, des mois précédents.  L’autre personne, qui avait engagé une procédure de recours, a vu  l’examen de son dossier reporté, la CAF étant encore dans les délais  légaux pour y répondre. Malgré les multiples pirouettes des bureaucrates  de la CAF et du Conseil Départemental pour nous faire croire à une  simple erreur dans le dossier, cette petite victoire nous confirme à  nouveau que seule la lutte paie. Il est certain que de nombreuses  personnes sont dans cette situation au moins dans le Gard et on compte  bien ne pas laisser faire ! Si vous êtes concernés ou intéressés, vous pouvez vous joindre à nous lors des permanences du collectif  Exploités-Énerves. Permanences du collectif Exploités-Enervés tous les 2ème vendredi du  mois à 19h à la Rétive (42 rue du faubourg d’Auvergne, Alès) --  contact: exploitesenerves@... Site: http://exploitesenerves.noblogs.org/ S'abonner/se désabonner à la newsletter: https://lists.riseup.net/www/info/exploitesenerves-infos