[IACAM !]Cévennes : arrachage de pois chiches noirs...

From : semences-libres@... , the 7th August 2008 18:24
  • 2008-08-07 18:24:48 — semences-libres@... - [IACAM !]Cévennes : arrachage de pois chiches noirs...

  Cévennes : Arrachage de pois chiches noirs pour défendre la propriété bourgeoise !    Avril 2007, des paysan-ne-s sans terre, bien décidés à cultiver la terre dans une démarche autonomiste, reprennent l'activité du Prat del Ronc (Saint-Germain-de-Calberte, Lozère), abandonné aux ronces depuis 10 ans. Répondant aux pressions de l'autorité préfectorale, le propriétaire, un spéculateur anglais qui n'y a jamais mis les pieds, porte plainte... 22 juillet 2008, 80 gendarmes débarquent pour expulser, matraquer, menotter les habitants et en profitent pour se défouler à coup de masse sur les fours en terre et arrachent ce qui est cultivé sur les terrasses... En détruisant ces jardins, ils ont anéantis des spécimens de variétés anciennes menacées, notamment du pois chiche noir et du haricot crochu, deux légumineuses locales qui étaient largement cultivées sur les bancels du temps où les paysans les bâtissaient. Aujourd'hui en Cévennes, quand on ne laisse pas les faïsses s'effondrer sur le passage des sangliers, on donne l'ordre aux agents de l'Etat de saccager celles cultivées par des paysans qui refusent de les voir abandonnées. Il en est ainsi de la défense de la propriété privée, un des socles de l'organisation sociale du monde par le capital et les classes bourgeoises. Cette même propriété,  quand elle se transforme en brevet sur la semence, devient corde au cou pour des millions de paysans à travers le monde, condamnés à racheter la même graine hybride ou transgénique chaque année plutôt que de cultiver et d'enrichir la biodiversité.    Face aux multinationales phytomilitaires qui brevettent la semence et les gènes, face aux spéculateurs fonciers qui achètent et laissent à l'abandon des terrasses partout en Cévennes, face à tous ceux qui s'approprient le vivant et nous dépossèdent de nos libertés à coup de matraques et de fichage généralisé..., luttons fermement ! Arrêtons de signer des pétitions inutiles qui soi-disant soutiennent les paysans sans terre du monde et unissons-nous concrètement pour réquisitionner la terre et la semence ! Auto-produisons les graines d'où germera un monde nouveau, bâti sur les ruines du monde industriel et marchand !  Ya basta !  Un semeur libre en Cévennes.  Créez votre adresse électronique prenom.nom@...   1 Go d'espace de stockage, anti-spam et anti-virus intégrés.