[IACAM !]Mutuelle de solidarité avec les sans papiers

From : iacam@... , the 26th March 2016 10:29
  • 2016-03-26 10:29:37 — iacam@... - [IACAM !]Mutuelle de solidarité avec les sans papiers

La mise en place de la mutuelle part du constat que l'argent est  indispensable dans le fonctionnement actuel. Si la misère est une  réalité multiple et complexe, la distinction opérée entre personnes avec  et sans papiers limite encore plus l'accès à des revenus même minimes. Que des personnes puissent obtenir de l’État une allocation lorsqu'elles  déposent une demande d'asile ou qu'elles soient exclues des dispositifs  n'ayant alors plus accès à aucun revenu, leur situation financière  s'avère difficile. De plus, il nous semble compliqué de demander à  l’État d'être le palliatif d'une situation qu'il organise et entretient,  en opérant notamment des distinctions entre « réfugiés » et  « migrants ». Face à cela nous voulons essayer de mettre en place des pratiques de  solidarité qui dépasse ces catégories, avec comme finalité l'autonomie  des personnes concernées et non le contrôle de leur existence. Inspirée  des caisse de grèves et de la mise en commun des ressources, cette  mutuelle est un outil pour exprimer cette volonté. Elle permet à  chacun-e, de donner anonymement selon ses moyens et ses envies,  régulièrement ou non. Nous refusons d'infantiliser les personnes qui  auront l'usage de cet argent en contrôlant leurs dépenses, il nous  paraît évident qu'ils et elles sauront comment l'utiliser. La solidarité et la volonté d'accueil s'expriment dans un ensemble de  pratiques comme les mutuelles, trouver un logement, dépanner une machine  à laver, se mobiliser pour empêcher des expulsions, organiser des  cantines de soutien, etc. Pour éviter de centraliser et  d'institutionnaliser la solidarité, nous encourageons à diffuser et  multiplier ces pratiques. Il est donc possible de donner un peu d’argent, selon ses moyens,  ponctuellement ou idéalement en versant une certaine somme chaque mois.  Des caisses sont pour l’instant déposées à St Jean du Gard (à la  boutique bio et à la bibliothèque 152), à l’épicerie Chez Mialet à  Mialet, et à la Rétive à Alès. Vous pouvez nous contacter également par  mail : cevennessansfrontières@...