[IACAM !]Journées d'étude des 3 et 4 septembre au Cun du Larzac de la coordination arrêt du nucléaire

From : iacam@... , the 9th August 2016 21:33
  • 2016-08-09 21:33:30 — iacam@... - [IACAM !]Journées d'étude des 3 et 4 septembre au Cun du Larzac de la coordination arrêt du nucléaire

Journées d'étude des 3 et 4 septembre au Cun du Larzac de la  coordination Arrêt du nucléaire LA COORDINATION ARRÊT DU NUCLÉAIRE, créée au lendemain du départ de  groupes antinucléaires du réseau SDN en mai 2016, vous invite à  participer à deux journées d’échanges, de débats, et de fête dans un  cadre historique des luttes sociales, le CUN du Larzac. L’objectif de ces Journées d’études est de réfléchir ensemble aux  actions communes et à une nouvelle forme d’organisation pour arrêter le  nucléaire. Tous les membres des groupes antinucléaires ayant une activité locale  sont invités quels que soient la coordination ou les réseaux auxquels  ils sont adhérents. Si vous souhaitez venir aux journées d’études, merci de renvoyer votre  bulletin d’inscription à l’adresse indiquée (voir sur le site la présentation des Journées d'études et bulletin  d'inscription: http://coordination-adn.fr ), et y joignant un chèque  correspondant. Cela serait utile pour l’organisation. ___________________________________________________________________ POURQUOI NOUS QUITTONS LE RÉSEAU "SORTIR DU NUCLÉAIRE" suite au Congrès antinucléaire d'Angers des 12, 13 et 14 février 2016 communiqué de presse du 29 mai 2016 Suite à l’échec du congrès de refondation du Réseau "Sortir du  nucléaire" qui s’est tenu du 12 au 14 février 2016, plusieurs groupes  antinucléaires, réunis les 28 et 29 mai à Paris, ont adopté le  communiqué et le texte suivant : Depuis les exclusions de militant-e-s historiques du mouvement  antinucléaire et le licenciement d’un salarié en 2010 et malgré les  tentatives de nombreux militants durant 6 ans (y compris au sein du CA  dans lequel un certain nombre d'entre nous s'étaient engagés suite à  l'AG de 2015), nous prenons acte du fait que le Réseau "Sortir du  nucléaire" n'est pas réformable dans le sens que nous souhaitions : plus  démocratique, plus combatif, plus décentralisé, au service des groupes  de terrain et de l'amplification des luttes portées par ces derniers. Au fil des ans, l'équipe salariée s'est renforcée, prenant en main les  outils du réseau, la presse, les fichiers, la communication, qui  échappent aujourd'hui aux militant-e-s. La collecte de fonds et la  recherche de nouveaux donateurs est devenue centrale dans l'activité du  réseau pour assurer la pérennisation de "l'entreprise" et de sa  quinzaine de salariés, au détriment de ses objectifs initiaux et du  développement des groupes de terrain. Alors que l’industrie atomique est au plus mal : centrales  vieillissantes, forte menace de nouvelles catastrophes du type  Tchernobyl ou Fukushima, quasi faillite d'Areva, grave situation  financière d'EDF… le Réseau "Sortir du nucléaire" n'est plus l'outil  dont a besoin le combat pour l'arrêt du nucléaire en France. C'est dans ce contexte que nos groupes "historiques" ont pris la  décision de le quitter et de travailler ensemble en coordonnant leurs  luttes et réflexions pour impulser une nouvelle dynamique. Nous appelons les groupes à nous rejoindre. Groupes signataires : Arrêt du nucléaire 34 (ex SDN 34) Arrêt du nucléaire Lot (ex SDN Lot) Stop nucléaire 26/07 (ex SDN 26/07) Amis de la Terre Poitou Tchernoblaye Bien profond