[IACAM !] Prat del Ronc : autre texte d'appel pour le 11

From : ludodo@... , the 7th April 2008 17:55

Au tribunal de Florac,  le 11 avril 2008... Avril 2007, des paysan-ne-s reprennent l'activité du Prat del Ronc, à Saint-Germain-de-Calberte, en Cévennes Lozériennes... Les terres environnantes sont défrichées et cultivées. Petit à petit le lieu reprend vie : four à pain, poules, poteries, maraîchage, chevaux, plantations d'arbres fruitiers... mais aussi projections de films, soirées débats, chantiers collectifs, journées d'échanges... Multitudes de projets fleurissent. Seulement voilà, les habitant-e-s du Prat del Ronc ne sont pas de riches héritiers, ils n'ont pas de patrimoine. Le Prat del Ronc est leur seul logement, ce que produit la terre les nourrit. Le propriétaire du lieu est un riche entrepreneur anglais qui a acheté le Prat il y a dix ans pour spéculer et n'y a jamais mis les pieds depuis lors, laissant le lieu à l'abandon. Les habitant-e-s ont essayé de le contacter, il n'a jamais daigné leur répondre. Préfecture, renseignements généraux, huissier, gendarmeries alentours... exercent un harcèlement incessant sur ces habitant-e-s « sans droit ni titre » qui n'ont pourtant objectivement causé de tort à personne. La préfecture de la Lozère pousse le propriétaire à porter plainte et à les traîner devant la machine judiciaire dont ils savent trop bien qu'ils ne ressortirons pas gagnants. Le procès pour expulsion aura lieu le VENDREDI 11 AVRIL 2008 à 15h30 au tribunal d'instance de Florac. Nous appelons toutes celles et tous ceux qui jugent ce jeu inacceptable à nous rejoindre déguisé-e-s avec de quoi faire du bruit dès 14h devant ce même tribunal et à agir par tous les moyens pour refuser le jugement et l'expulsion des habitant-e-s du Prat del Ronc. Nous affirmerons ainsi que face à la défense de la propriété privée, ce qui compte est de pouvoir vivre librement, de cultiver les terres délaissées, d'habiter les bâtiments inoccupés... La seule justice que nous aurons sera celle que nous ferons. Les règles sont injustes, il faut les combattre ! (... rester silencieux c'est les soutenir !)