[IACAM !]Des caméras de vidéosurveillance à St-Jean-du-Gard

From : iacam@... , the 23rd December 2016 15:28
  • 2016-12-23 15:28:00 — iacam@... - [IACAM !]Des caméras de vidéosurveillance à St-Jean-du-Gard

Après l'installation surprise de haut-parleurs dans les rues, quel cadeau nous réserve la mairie de St-Jean en cette période de fêtes ? Un projet plus silencieux mais bien plus insidieux,  l’installation de caméras de surveillance dans la ville. Le projet est déjà bien sur les rails puisque 9500 € ont déjà été engagés pour une étude de faisabilité au profit de la société Protecna, tandis que le budget de l’installation complète est estimé entre 50000 et 100000 €. Pour justifier ces joujoux technologiques, les raisons invoquées sont principalement la présence de tags sur les murs de la ville et de petits trafics. Ainsi en est-il de la « violence » et de l’« insécurité » subies par la population de St-Jean-du-Gard, thèmes constamment rabâchés ces dernières années par les médias dominants. Par contre on ne nous parle guère de la violence économique infligée aux couches populaires dans une société de plus en plus inégalitaire. Cette violence économique se traduit à St-Jean-du-Gard par la suppression des subventions aux associations¹ et la suppression de la contribution municipale aux sorties scolaires, tandis que le patronat pourra se remplir les poches avec les profits générés par la mise en place et l’entretien des caméras. Sans parler des « grands projets » initiés par la mairie qui vont faire le bonheur du BTP local (musée, assainissement, rénovation urbaine). Que ce soit dans la rue, les transports publics, par la vidéoverbalisation, les drones de surveillance (en cours d’expérimentation dans la gendarmerie), le traçage des connexions Internet, mais aussi l’évaluation des situations sociales par la CAF ou Pôle Emploi… le contrôle concerne tous les aspects de la vie quotidienne. Ainsi la mise en place de ces caméras se fait dans le contexte d’une société paranoïaque de surveillance généralisée. Ces dispositifs de prévention et de punition, intensifiés sous prétexte de « menace » ou de « sécurité », permettent d’assurer la paix sociale ; c’est-à-dire de faire en sorte que les gens continuent à bosser sans broncher pendant que d’autres s’enrichissent sur leur dos. L'effet des caméras est aussi qu'on se sent surveillé dans son quotidien, son intimité, et réprimé dans le moindre écart de conduite : se garer en double file, oublier les crottes de son chien, fumer un joint, regarder de travers le maire, laisser ses enfants courir, cracher par terre... Contact / Pour se tenir au courant de la suite : saintjeansanscameras@... (1) Ou du moins le conditionnement de toute subvention à la participation aux buvettes du comité des fêtes de Saint-Jean-du-Gard. Le comité des fêtes tient ses buvettes essentiellement lors des rallies automobiles.