[IACAM !] Rassemblement "arrêt immédiat du nucléaire" 19 mars à Tricastin

From : iacam@... , the 18th March 2011 11:05

Nucléaire : Arrêtons le massacre ! Rassemblement samedi 19 mars à 14h devant le site nucléaire du Tricastin Le Collectif antinucléaire 84 appelle la population, les citoyens et travailleurs à un Rassemblement samedi 19 mars 2011 à 14h devant le site nucléaire du Tricastin pour exiger l’Arrêt Immédiat, définitif et inconditionnel du nucléaire ici en Provence, partout et maintenant pas dans 10 ans pas dans 20 ans pas dans 30 ans.. Nucléaire : Arrêtons le massacre ! Rassemblement samedi 19 mars 2011 à 14h devant le site nucléaire du Tricastin et un maximum de bruit de chez soi ou de sa voiture ou de tout endroit où on se trouve Le Collectif antinucléaire 84 appelle la population, les citoyens et travailleurs à un Rassemblement samedi 19 mars 2011 à 14h devant le site nucléaire du Tricastin pour exiger l’Arrêt Immédiat, définitif et inconditionnel du nucléaire ici en Provence, partout et maintenant pas dans 10 ans pas dans 20 ans pas dans 30 ans.. La protestation doit être entendu jusqu'au Japon, jusque dans les conseils d’administration d’Areva et d’EDF, jusque dans les cabinets ministériels et au gouvernement, jusqu’à la présidence de la République, jusqu’aux bourses financières spéculatives de la planète. 66 ans après la terreur du nucléaire militaire qui s’est abattue sur le Japon à Nagasaki et Hiroshima (6 et 9 août 1945) par le largage des bombes atomiques américaines, le peuple japonais est aujourd’hui victime de la terreur nucléaire civile (mars 2011) . La sinistre démonstration du lien indissoluble et mortel entre militaire civil et militaire s’expose au monde entier. 32 ans après l'accident du nucléaire civil de niveau 5 de Three Mile Island ( 28 mars 1979) aux USA suite à une série de défaillances mécaniques, d’erreurs humaines et de défauts de conception , trente ans plus tard, en mars 2011, un accident proche s'est produit à Okuma au Japon à l’intérieur déjà de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. 25 ans après la catastrophe du nucléaire civil Tchernobyl en Ukraine (26 avril 1986) qui a livré et continue de livrer à la mort, aux cancers et leucémies plus d’un million d’humains, femmes et enfants : lé démonstration est faite de l’impossibilité technique de maîtriser le principe même de la destruction atomique (fusion/fission atomique). Le Collectif antinucléaire 84, membre de la Coordination antinucléaire du sud-est*, rappelle que le site nucléaire du Tricastin d’une surface de 600 hectares regroupe des installations du cycle de fabrication du combustible nucléaire et une centrale nucléaire et étend ses contaminations bien au-delà  des quatre communes de Saint-Paul-Trois-Châteaux et Pierrelatte dans la Drôme, Bollène et Lapalud dans le Vaucluse. Comme le montre cruellement la catastrophe nucléaire de Tchernobyl le nuage radioactif étale ses bras de la mort au delà de toute frontière géographique, nationale, administrative, politique. Le Collectif antinucléaire 84, rappelle qu’au quotidien les installations nucléaires génèrent des rejets qui contaminent à faibles doses l’eau des rivières et des nappes phréatiques, l’air que nous respirons, les terres de cultures et la chaine alimentaire. Rien qu’en 2010 plus de 1000 incidents ont été recensés en France dans le cycle nucléaire, plus de 200 en Provence ! Toute la chaîne nucléaire est un crime contre l'humanité, de l'extraction de l'uranium au Niger où les populations Touareg et sédentaires sont victimes de pollutions et contaminations jusqu'aux déchets nucléaires que les nucléocrates veulent enfouir dans les sols et refiler aux générations futures pour des milliers d'années. Il faut fermer les installations nucléaires civiles et militaires du triangle de la mort de Tricastin, Marcoule et Cadarache, toutes situées sur des failles sismiques, qui menacent et portent atteinte à la santé et à la vie en Provence. Nul n’est besoin de nouvelles vérifications et d’inventaires comme le propose le gouvernement et les nucléocrates irresponsables qui nous ont plongés dans cette situation mortelle : l’Autorité de Sureté Nucléaire possède déjà toutes les données même si elles sont falsifiées et minorées par les exploitants. Nul n’est besoin de discutailler autour d’une table. Nul n’est besoin d’élections. Le Collectif antinucléaire 84, invite les personnes qui ne pourraient pas venir devant le site de la mort à témoigner de leur exigence d’un arrêt immédiat du nucléaire en faisant de chez soi ou de sa voiture ou de tout endroit où elles se trouvent un maximum de bruit à 14h ce samedi afin de se faire entendre des pouvoirs publics irresponsables et criminels : frappe sur les casseroles, klaxons, cris et hurlements, sirènes,... La protestation citoyenne et populaire doit être entendu jusqu’au Japon, jusque dans les conseils d’administration d’Areva et d’EDF, jusque dans les cabinets ministériels et au gouvernement, jusqu’à la présidence de la République, jusqu’aux bourses financières spéculatives de la planète. Arrêt Immédiat du nucléaire ici, partout et maintenant. Pas dans 10 ans pas dans 20 ans pas dans 30 ans. Collectif antinucléaire 84 Contact : 06 60 76 04 03 / Collectifantinucleaire84@... http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org Communiqué de Presse jeudi 17 mars 2011