Les limites d'untraité sur les armes

From : info-diplo@... , the 5th April 2013 18:46
  • 2013-04-05 18:46:47 — info-diplo@... - Les limites d'untraité sur les armes

____________________________________________________    **  Le Monde diplomatique  **                  5 avril 2013        http://www.monde-diplomatique.fr/ _____________________________________________________ Les blogs du « Diplo » - Défense en ligne Les pays exportateurs sauvent leur peau * Les limites d'un traité sur les armes       par Philippe Leymarie Certes moins romanesque que les mensonges « les yeux dans les yeux » de l'ex-ministre français du budget, Jérôme Cahuzac, mais plus réjouissant : l'adoption mardi soir, par l'Assemblée générale des Nations unies, à une très large majorité, d'un premier traité sur le commerce international des armes dites classiques ou conventionnelles. Aux termes de ce texte, qui était en discussion depuis sept ans, chaque pays devra désormais évaluer, avant toute transaction, si les armes vendues risquent d'être utilisées pour contourner un embargo international, commettre un génocide ou des « violations graves » des droits humains, ou être détournées au profit de terroristes ou de criminels.  En dépit des cris de victoire du secrétaire général de l'ONU M. Ban Ki Moon qui évoque *« un succès diplomatique historique »* supposé donner *« un nouvel élan bienvenu à d'autres efforts de désarmement »*, l'adoption du traité n'est qu'un commencement :  - Le texte, adopté par cent cinquante-quatre voix pour, trois contre et vingt-trois abstentions, doit à présent être signé et ratifié par chacun des pays : il  n'entrera en vigueur qu'à la cinquantième ratification, ce qui pourrait prendre encore plusieurs années.  - Le consensus général des cent quatre-vingt-treize pays-membres de l'ONU n'a pu être obtenu en raison de l'opposition résolue de trois Etats, à savoir la Syrie, la Corée du Nord et l'Iran. C'est pourquoi il a été décidé d'en passer par un vote à l'Assemblée, où il suffisait de réunir les deux tiers des voix, ce qui - politiquement - est cependant moins fort qu'une adoption par consensus.  - Parmi les vingt-trois pays  qui se sont abstenus, il y a surtout des  pays émergents, dont certains des principaux exportateurs (Russie, Chine) et acheteurs de ces armes (Egypte, Inde, Indonésie). * Acteurs non-étatiques Le traité, même s'il concerne une large palette d'armements, exclut les équipements destinés aux forces de l'ordre, les transports de troupes (même blindés), les drones, une partie des munitions et pièces. Explicitement, le texte ne fait pas référence aux livraisons d'armes à des *« acteurs non-étatiques »* (tels que les rebelles en Tchétchénie ou en Syrie), qui est la raison invoquée par Damas pour voter contre, ou encore par la Russie pour s'abstenir. L'Inde, un des principaux acheteurs d'armes actuels, considère par ailleurs ce traité comme *« déséquilibré »*, car  privilégiant les exportateurs au détriment des importateurs, et permettant aux premiers d'annuler unilatéralement des contrats de livraison d'armes sur la base de soupçons souvent invérifiables (...) Lire la suite de cet article de Philippe Leymarie :  Les limites d'un traité sur les armes   http://www.monde-diplomatique.fr/spip.php?page=article&id_article=1431&connect=connectblog _____________________________________________________   * MANIÈRE DE VOIR  :    « FAUT-IL ABOLIR LES FRONTIÈRES ? »                Physiques, culturelles ou symboliques, les frontières continuent de fragmenter les sociétés. Elles partagent les peuples et les cultures en même temps qu'elles les rassemblent et les préservent ; elles sont source de guerres, mais constituent des espaces d'échanges et de rencontres. Menaçantes et protectrices, elles cristallisent « deux manières de se perdre ».      Numéro 128, avril - mai 2013, 100 pages, 8,50 euros.         Disponible chez les marchands de journaux et sur notre boutique en ligne.   http://www.monde-diplomatique.fr/t/mdv128id        _____________________________________________________ * Nous contacter Pour toute requête concernant votre abonnement au journal :   abo@monde-diplomatique.fr À propos des commandes passées sur  notre boutique en ligne :    boutique@monde-diplomatique.fr * Votre inscription à la liste info-diplo Si vous désirez résilier votre inscription à info-diplo, ou changer d'adresse, rendez-vous à la page :   http://www.monde-diplomatique.fr/info-diplo _____________________________________________________   © Le Monde diplomatique avril 2013