Au Maroc, une corruptiontrès royale

From : info-diplo@... , the 12th April 2012 16:48
  • 2012-04-12 16:48:31 — info-diplo@... - Au Maroc, une corruptiontrès royale

____________________________________________________    **  Le Monde diplomatique  **         12 avril 2012     http://www.monde-diplomatique.fr/ _____________________________________________________ La valise diplomatique * Au Maroc, une corruption très royale   par Ignace Dalle   Interdit comme la plupart des ouvrages mettant en cause la monarchie, *Le Roi prédateur, Main basse sur le Maroc,* de Catherine Graciet et Eric Laurent, fait un tabac depuis sa sortie au début du mois de mars. Le titre provocateur mais, surtout, le contenu assez accablant pour Mohammed VI et certains de ses proches ont en effet conduit plusieurs sites locaux à le mettre en ligne, en français et en arabe. Les interventions et les menaces de sanction de l'éditeur n'ont pas eu d'effet réellement dissuasif. L'engouement des Marocains pour ce livre n'est évidemment pas étranger à la situation que connaît depuis plus d'une année le royaume dans la foulée des révoltes arabes. Représentés par le mouvement du 20 février, des dizaines de milliers de Marocains ont manifesté presque toutes les semaines en 2011 dans de nombreuses villes du pays pour que cessent la corruption et les passe-droits et que s'instaure une véritable démocratie. Deux hommes, deux conseillers et amis du roi, incarnent à leurs yeux les dérives du régime : Fouad Ali el Himma et Mounir Majidi. Les manifestants les accusent d'être les principaux animateurs d'un petit groupe d'affairistes qui a entrepris de faire main basse sur le Maroc au profit de la monarchie et de ses affidés. *« Quand on est du peuple, Sire, on a toujours quelque chose sur le coeur »,* écrivait Victor Hugo. Or, *Le Roi prédateur* conforte tristement la belle intuition de l'auteur des *Misérables.* Bons connaisseurs du pays, les deux auteurs ne mettent pas seulement en lumière les pratiques mafieuses de proches de Sa Majesté mais démontent un système qui conduit le peuple marocain à engraisser à son corps défendant une nomenklatura aussi avide que cynique, à commencer par la famille royale. Avec un culot monstre et un rare cynisme, les hommes d'affaires du souverain ont expliqué à qui voulait les entendre au début des années 2000 qu'un « champion national » devait être *« un leader dans son domaine, faire office de locomotive pour les autres entreprises et servir de levier pour tirer un secteur vers l'excellence ».* Mais, affirment les auteurs, loin de donner l'exemple comme ils le prétendaient, on s'est vite aperçu que, pour ces étranges businessmen, le champion national est en réalité *« une entreprise dont le roi est actionnaire et qui n'accepte d'évoluer que dans un contexte de monopole ou, à la rigueur, de quasi-monopole... Aucune concurrence sérieuse n'est tolérée et tous les moyens sont mis en oeuvre pour parvenir à ces fins, y compris le recours à une justice peu réputée pour son indépendance ».* Même si les faits évoqués sont pour l'essentiel connus grâce au travail courageux de la presse marocaine indépendante qui, à ses risques et périls, a rendu compte à maintes reprises ces dix dernières années des magouilles et coups tordus des gestionnaires de la fortune du monarque, le livre a le mérite d'offrir une synthèse complète de leurs agissements - enrichie d'utiles précisions - ainsi qu'un éclairage édifiant (...) Lire la suite de cet article inédit de Ignace Dalle :   http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2012-04-12-Maroc _____________________________________________________   L'ATLAS 2012, MONDE ÉMERGENTS Nos repères basculent, l'édition 2012 de l'Atlas du *Monde diplomatique* part à la découverte de nouveaux mondes... émergents. Une édition entièrement inédite, disponible en kiosques et dans la boutique du *Monde diplomatique*.    COMMANDER : http://www.monde-diplomatique.fr/t/atlasid _____________________________________________________ * Nous contacter Pour toute requête concernant votre abonnement au journal :   abo@monde-diplomatique.fr À propos des commandes passées sur  notre boutique en ligne :    boutique@monde-diplomatique.fr * Votre inscription à la liste info-diplo Si vous désirez résilier votre inscription à info-diplo, ou changer d'adresse, rendez-vous à la page :   http://www.monde-diplomatique.fr/info-diplo _____________________________________________________ © Le Monde diplomatique avril 2012