L'opposition syrienne veut refonderl'unité nationale

From : info-diplo@... , the 8th December 2011 18:02
  • 2011-12-08 18:02:54 — info-diplo@... - L'opposition syrienne veut refonderl'unité nationale

____________________________________________________    **  Le Monde diplomatique  **        8 décembre 2011     http://www.monde-diplomatique.fr/ _____________________________________________________ La valise diplomatique * L'opposition syrienne veut refonder l'unité nationale   par Zénobie   Dans la Syrie de demain, *« la Constitution protégera les minorités et leurs droits »,* déclarait M. Burhan Ghalioun, le président du Comité national syrien - qui rassemble les forces d'opposition au régime - dans un message vidéo adressé au peuple syrien, le 5 novembre 2011, à l'occasion de la fête musulmane de l'Aid Al-Kabir. Alors que les observateurs se focalisent sur la guerre civile, ce discours du principal opposant au régime de M. Bachar Al-Assad témoigne d'un autre processus en cours : ce qui se joue en Syrie n'est pas seulement un changement de régime, mais aussi et surtout une véritable refondation de l'unité nationale. C'est pourquoi le régime crie au risque de guerre civile, et provoque en sous-main des tensions confessionnelles. En effet, la redéfinition de l'unité nationale sur la base de l'égale intégration de toutes les composantes de la nation démasquera l'imposture d'un pouvoir qui se prétend nationaliste arabe, séculier, et garant de l'unité nationale - c'est-à-dire de la protection des minorités contre le « danger islamiste ». Pour comprendre les enjeux de cette refondation, il faut remonter dans le temps. Dans les années 1930, le nationalisme arabe en Syrie, qui s'est d'abord construit comme un outil politique de combat contre la présence coloniale française, a pensé l'unité nationale en  des termes négateurs de la réalité sociale et  anthropologique : tout ce qui était perçu comme  facteur de division (la communauté ethnique,  confessionnelle, la tribu, les solidarités régionales,  sur lesquelles avait abondamment joué la tutelle  française) a été ramené à de l'obscurantisme, au  profit d'une unité arabe syrienne - l'apposition  des deux adjectifs étant en soi très ambiguë. Les liens anthropologiques premiers, ainsi sommés de disparaître, s'adaptèrent alors en se dissimulant derrière le discours nationaliste, en se repliant dans les coulisses de la scène politique. Mais ils restèrent bien vivaces. Et, lorsque le parti Baas, formation nationaliste arabe par excellence, accéda au pouvoir en 1963, et surtout en 1966 et en 1970 (avec le coup d'Etat de Hafez Al-Assad), c'est une minorité qui accédait de fait au sommet de l'Etat. C'est évidemment au nom du nationalisme arabe que cette minorité alaouite instaura son contrôle communautaire sur l'Etat et la société, et que le clan Assad dénia (et dénie toujours) à quiconque le droit de réclamer une part dans le pouvoir. Ainsi, la mention même des communautés, devenue crime contre l'Etat, interdit de dénoncer la mainmise alaouite ; de dénoncer les faveurs accordées par le pouvoir alaouite à certaines communautés minoritaires aux dépens de la majorité sunnite de la population. Toute contestation politique porterait ainsi, selon le régime, la marque de la sédition confessionnelle orchestrée de l'étranger (...) Lire la suite de cet article inédit de Zénobie :   http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2011-12-08-Syrie _____________________________________________________ * Faire un don au « Monde diplomatique »             Cette année, vos dons ont permis d'enquêter sur l'industrie nucléaire mais aussi d'aller voir comment les Philippines forment des domestiques qui iront travailler en Chine ou dans le Golfe. Ils rendent également possible la réduction du prix de vente du journal dans les pays du Maghreb et d'Afrique noire. Faire un don en ligne :   http://dons.monde-diplomatique.fr/. Si vous êtes contribuable imposé en France, vous pouvez opter pour un don par chèque et bénéficier d'un abattement fiscal de 66% du montant de votre don. *Ainsi lorsque vous faites un don de 1 000 euros, il vous en coûtera seulement 340 euros.* *Télécharger le coupon à imprimer. sur cette page :   http://dons.monde-diplomatique.fr/*  _____________________________________________________ * Nous contacter Pour toute requête concernant votre abonnement au journal :   abo@monde-diplomatique.fr À propos des commandes passées sur  notre boutique en ligne :    boutique@monde-diplomatique.fr * Votre inscription à la liste info-diplo Si vous désirez résilier votre inscription à info-diplo, ou changer d'adresse, rendez-vous à la page :   http://www.monde-diplomatique.fr/info-diplo _____________________________________________________ © Le Monde diplomatique décembre 2011