Propagandeimpériale & guerre financière contre le terrorisme

From : info-diplo@... , the 20th September 2007 17:42
  • 2007-09-20 17:42:24 — info-diplo@... - Propagandeimpériale & guerre financière contre le terrorisme

________________________________________________           PROPAGANDE IMPÉRIALE           & GUERRE FINANCIÈRE           CONTRE LE TERRORISME           Le nouveau livre d'Ibrahim Warde           Une co-édition Le Monde diplomatique / Agone        ________________________________________________        En 1998, « Le Monde diplomatique » décidait, avec        les éditions Complexe, de publier une œuvre        majeure, « L'Age des extrêmes. Le court XXe siècle.        1914-1991 ». Eric Hobsbawm, historien britannique,        auteur d'ouvrages sur le nationalisme et sur les        empires, avait vu tous ses ouvrages traduits en        français. Sauf celui sur l'histoire du XXe siècle.        Pourquoi ? Pierre Nora, des éditions Gallimard,        écrivait  : « Tous [les éditeurs], bon gré mal gré,        sont bien obligés de tenir compte de la conjoncture        intellectuelle et idéologique dans laquelle        s'inscrit leur production. Or il y a de sérieuses        raisons de penser (...) que [ce] livre apparaîtrait        dans un environnement intellectuel et historique        peu favorable. D'où le manque d'enthousiasme à        parier sur ses chances (...). La France ayant été        le pays le plus longtemps et le plus profondément        stalinisé, la décompression, du même coup, a        accentué l'hostilité à tout ce qui, de près ou de        loin, peut rappeler cet âge du philosoviétisme ou        procommunisme de naguère, y compris le marxisme le        plus ouvert. Cet attachement, même distancé, à la        cause révolutionnaire, Eric Hobsbawm le cultive        certainement comme un point d'orgueil, une fidélité        de fierté, une réaction à l'air du temps  ; mais en        France, et en ce moment, il passe mal. » Ce que        Pierre Nora n'expliquait pas, c'est s'il partageait        ce point de vue. Son influence aux éditions        Gallimard aurait sans aucun doute balayé les        résistances. Il n'en fit rien. Ironie de        l'histoire, le livre d'Eric Hobsbawm dont Nora        estimait qu'il ne rencontrerait qu'hostilité, s'est        vendu à des dizaines de milliers d'exemplaires.            Depuis, « Le Monde diplomatique » a publié, chaque        année, en coédition, un livre publié à l'étranger        et qui se heurtait, en France, à une forme ou une        autre de « censure ». Citons, parmi d'autres,        Culture et impérialisme, d'Edward Said que Le Seuil        avait refusé d'éditer, bien que son ouvrage,        L'Orientalisme, publié chez cet éditeur, ait été un        immense succès.            Le livre que nous proposons aujourd'hui tourne        autour d'un sujet central, la « guerre contre le        terrorisme ». Mais son auteur, Ibrahim Warde,        professeur associé à la Fletcher School of Law and        Diplomacy (Massachusetts), l'aborde sous l'angle,        inédit, de la finance. Depuis le 11-Septembre, des        experts ont relayé l'administration américaine pour        expliquer la nécessité de mettre fin au financement        du terrorisme par des mesures immédiates, alors        même que toutes les enquêtes démontrent que les        attentats nécessitent très peu d'argent.            Sans réels effets sur leur cible officielle, les        frappes financières causent en revanche de        considérables dommages économiques, politiques,        sociologiques et psychologiques - parfois sur des        pays entiers comme la Somalie. Elles pourraient        même produire le résultat inverse de celui proclamé        à grands renforts médiatiques. Qu'importe, les        guerriers de la finance sont chaque fois        généreusement récompensés tant sur le plan        politique que bureaucratique.            Ce livre ne montre pas seulement la manière dont,        pour occulter toute relation entre terrorisme et        politique étrangère, l'administration américaine        s'est prise à sa propre propagande, il dévoile les        contradictions entre la libéralisation prônée à        marche forcée dans les années 1990 et le contrôle        financier tentaculaire que les Etats-Unis désormais        mettent en place, non sans résistance, presque        partout dans le monde. Quand l'« ignorance informée »        est devenue la norme de l'expertise, la finance        est bien la poursuite de la guerre par d'autres        moyens. Mais une guerre contre qui ?                Vous pouvez, sur notre site, lire un extrait de cet        ouvrage : « Contes et légendes de l'argent du        terrorisme »        http://www.monde-diplomatique.fr/2007/09/WARDE/15093                Jusqu'au 30 septembre, vous pouvez commander        « Propagande impériale & guerre financière contre        le terrorisme » au prix de souscription de 18 euros        http://www.monde-diplomatique.fr/livre/warde/                Des rencontres avec l'auteur ont été programmées        pour le mois d'octobre. Vous en trouverez tous les        détails sur le site de l'éditeur, Agone :        http://atheles.org/agone/agenda/li_1054.html       ________________________________________________       Nous contacter :       - Pour toute requête concernant votre abonnement         au journal : abo@...       - A propos des commandes passées sur notre boutique         en ligne ( http://boutique.monde-diplomatique.fr ) :         boutique@monde-diplomatique.fr       ________________________________________________       Votre inscription à la liste « info-diplo » :       Si vous désirez résilier votre inscription à       info-diplo, rendez-vous à la page :       http://www.monde-diplomatique.fr/info-diplo/       Pour signaler un changement d'adresse de courriel, il       suffit d'inscrire votre nouvelle adresse, puis de       résilier l'ancienne.