Les enseignants aux bons soins du patronat

From : info-diplo@... , the 16th November 2016 17:22
  • 2016-11-16 17:22:11 — info-diplo@... - Les enseignants aux bons soins du patronat

____________________________________________________    **  Le Monde diplomatique  **    http://www.monde-diplomatique.fr/ _____________________________________________________ Petits-fours et embrigadement * Les enseignants aux bons soins du patronat   http://www.monde-diplomatique.fr/2016/11/LAMBERT/56790   par Renaud Lambert & Sylvain Leder En kiosques jusqu'au 8 décembre, le « Manuel d'économie critique » - http://www.monde-diplomatique.fr/manuel -  du « Monde diplomatique » présente, de façon  pédagogique et accessible, son traitement des programmes  de première et terminale en sciences économiques  et sociales. Depuis longtemps, d'autres s'y intéressent  également. Notamment le patronat, qui ne ménage pas  ses efforts pour sensibiliser les enseignants  aux vertus de l'entreprise. *« Chers collègues, les inscriptions aux Entretiens Enseignants-Entreprises* [EEE] *sont ouvertes. »* Ce n'est pas tous les jours que les professeurs de sciences économiques et sociales (SES) et de gestion d'Île-de-France reçoivent une missive de leur hiérarchie. Lorsque, en juin 2016, ils découvrent un courriel de leur inspectrice d'académie, ils n'en retardent pas la lecture. Les EEE *« auront lieu les jeudi 25 et vendredi 26 août 2016 sur le thème "L'Europe dans tous ses États : un impératif de réussite !".* (...) *Comme vous le constaterez en consultant le programme, des intervenants très variés participeront aux échanges, qui promettent d'être de haute tenue ».* Aux côtés de M. Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie, on entendrait notamment Mme Élisabeth Guigou, présidente socialiste de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, ainsi que MM. Hubert Védrine, ancien ministre socialiste des affaires étrangères et membre du Conseil d'État, Pascal Lamy, ancien commissaire européen au commerce, cinquième directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et Denis Kessler, président-directeur général (PDG) du groupe de réassurance Scor, ancien vice-président du Mouvement des entreprises de France (Medef). Qui avait pu rassembler un tel aréopage ? Selon le courriel de l'inspectrice, la rencontre avait été *« organisée, préparée et animée par une équipe de professeurs de SES, d'histoire-géographie et d'économie-gestion ».* En réalité, les EEE ont été créés en 2003 par l'Institut de l'entreprise, un think tank réunissant certaines des plus grandes sociétés françaises, dont le site Internet proclame la mission : *« mettre en avant le rôle et l'utilité de l'entreprise dans la vie économique et sociale ».* Le courriel de l'inspection précisait néanmoins que cette université d'été s'inscrivait dans le *« plan national de formation »* que le ministère de l'éducation nationale réserve à ses personnels. Autrement dit, les rencontres seraient en grande partie financées par l'État, qui prendrait en charge les frais d'inscription et de transport (à hauteur de 130 euros) ainsi que l'hébergement en pension complète des participants. * « Slow dating » avec des DRH * L'inspection académique de Versailles avait mis en ligne un diaporama présentant l'événement comme *« le rendez-vous d'été pour préparer sa rentrée ».* En guise d'illustration, la photographie d'un amphithéâtre bondé - image dont nous allions découvrir qu'elle exagérait quelque peu l'intérêt des enseignants pour ce type de rencontres. Au menu, des intervenants *« très enthousiasmants »* et un « *"slow dating" avec des DRH »,* c'est-à-dire la possibilité d'échanger avec des directeurs des ressources humaines de grandes sociétés comme on rencontre des partenaires amoureux potentiels lors d'une séance de speed dating - mais en prenant tout son temps. Comment résister ? Quand, le jour J, nous pénétrons enfin dans l'immense amphithéâtre rouge de l'École polytechnique, c'est la déception : nous sommes à peine trois cents dans cette salle capable d'accueillir mille personnes. La perspective d'un week-end tous frais payés à côtoyer la crème de la crème du patronat français n'a visiblement pas fasciné les enseignants (...) Lire ou écouter ce texte de Renaud Lambert  & Sylvain Leder en ligne :    http://www.monde-diplomatique.fr/2016/11/LAMBERT/56790 _____________________________________________________ Le Manuel d'économie critique est disponible  en kiosques et sur la boutique en ligne :   http://www.monde-diplomatique.fr/manuel _____________________________________________________ * Nous contacter Pour toute requête concernant votre abonnement au journal :   abo@monde-diplomatique.fr À propos des commandes passées sur  notre boutique en ligne :    boutique@monde-diplomatique.fr * Votre inscription à cette liste Si vous désirez résilier votre inscription, ou changer d'adresse, rendez-vous à la page : www.monde-diplomatique.fr/info-diplo _____________________________________________________ © Le Monde diplomatique novembre 2016