Projet pour une presse libre

From : info-diplo@... , the 12th December 2014 17:03
  • 2014-12-12 17:03:25 — info-diplo@... - Projet pour une presse libre

____________________________________________________    **  Le Monde diplomatique  **        12 décembre 2014     http://www.monde-diplomatique.fr/ _____________________________________________________ Soustraire les médias à l'emprise de l'argent et de l'Etat en créant un service mutualisé * Projet pour une presse libre   par Pierre Rimbert Alors que la presse française titube, l'exigence s'affirme d'un modèle radicalement différent. Quel serait son cahier des charges ? Produire une information de qualité soustraite à la loi du marché comme aux pressions du pouvoir, loger numérique et papier à la même enseigne, inventer un mode de financement solide et juste. Surprise, les outils nécessaires à la mise en place d'un tel système sont sous nos yeux.   Naguère, les nouveaux riches soucieux de parfaire leur intégration à la bonne société s'offraient un haras, une voiture ancienne ou une villa à Cabourg. Désormais, pour asseoir leur statut, ils s'achètent un journal. MM. Bernard Arnault et François Pinault, deuxième et troisième fortunes françaises, ont depuis longtemps chacun le leur, respectivement *Les Echos* et *Le Point.* Les voici rejoints par de nouveaux venus, MM. Xavier Niel et Patrick Drahi, industriels des télécommunications, renfloueurs respectifs du *Monde* (2010) et de *Libération* (2014). Financiers autant que philanthropes, ils ont inauguré leur magistère par une réduction drastique des dépenses. Paradoxe : les moyens techniques et intellectuels nécessaires pour produire et diffuser une information de qualité abondent ; mais, à de rares exceptions près, la presse imprimée et numérique chancelle, incapable de juguler la dégradation de ses contenus et de stabiliser son assise économique. - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Lire aussi « Notre pari, l'émancipation », par Serge Halimi, octobre 2014 : http://www.monde-diplomatique.fr/50841 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - A s'en tenir aux trois dernières décennies, on repère une séquence presque toujours identique. Un journal, ou un groupe de presse, frappé par la baisse des ventes ou l'amenuisement de ses ressources publicitaires cherche des capitaux ; l'arrivée d'un investisseur s'accompagne d'un plan social et de la réduction des moyens rédactionnels ; le titre redémarre avec une dépendance accrue vis-à-vis du pôle économique. *« Nous connaissons assez le capitalisme pour savoir qu'il n'y a pas de séparation entre le contrôle et la propriété »,* expliquaient les rédacteurs du *Wall Street Journal* (1er août 2007) après la reprise du quotidien d'affaires par le magnat de la presse Rupert Murdoch. Et la routine reprend, jusqu'à la prochaine crise. *Libération* a été racheté successivement par M. Jérôme Seydoux en 1995, par M. Edouard de Rothschild en 2005, puis par MM. Bruno Ledoux et Drahi en 2013-2014, comme on se repasse une patate chaude - encore que ses colonnes évoquent plutôt une purée tiède. Au *Monde,* les restructurations du capital s'enchaînent à un rythme quasi quinquennal : 1985, 1991, 1995, 1998, 2004, 2010. En l'espace d'une décennie, *Les Echos, Le Figaro, L'Express, Marianne, Le Nouvel Observateur* ainsi qu'une ribambelle de quotidiens régionaux et d'hebdomadaires locaux ont eux aussi tendu les bras vers le même horizon, la même illusion : s'acheter un surcroît de survie au prix d'un nouveau propriétaire (...) Lire la suite de cet article :    http://www.monde-diplomatique.fr/2014/12/RIMBERT/51030 _____________________________________________________ * Soutenez-nous, faites un don     http://www.monde-diplomatique.fr/t/donsid              Etre attentif à l'évolution du monde et l'analyser  sans céder à la culture de l'instantané  ou à la paranoïa exigent une collaboration étroite  avec les chercheurs du monde entier, des reportages  et des enquêtes au long cours. Pour continuer  à pratiquer ce type de journalisme,  nous avons besoin de vous.      Si vous êtes contribuable imposé en France, vous pouvez bénéficier d'un abattement fiscal de 66 % du montant de votre don (dans la limite de 20 % du revenu imposable). *Ainsi, lorsque vous faites un don de 100 euros, il vous en coûtera 34 euros.*          Faire un don :   http://www.monde-diplomatique.fr/t/donsid      _____________________________________________________ * Nous contacter Pour toute requête concernant votre abonnement au journal :   abo@monde-diplomatique.fr À propos des commandes passées sur  notre boutique en ligne :    boutique@monde-diplomatique.fr * Votre inscription à cette liste Si vous désirez résilier votre inscription, ou changer d'adresse, rendez-vous à la page : www.monde-diplomatique.fr/info-diplo _____________________________________________________ © Le Monde diplomatique décembre 2014