[Mineursisoles] [Resf] IMPORTANT: Droit des étrangers: parution du décret permettant la mise en oeuvre de l'obligation à quitter le territoire

From : ericdavid@... , the 2nd January 2007 11:33
  • 2007-01-02 11:33:52 — ericdavid@... - [Mineursisoles] [Resf] IMPORTANT: Droit des étrangers: parution du décret permettant la mise en oeuvre de l'obligation à quitter le territoire

"LDH Fédération de Paris" 
 Le décret permetant la mise en oeuvre de "l'obligation à quitter le   territoire" est paru aujourd'hui  29/12 (ci-après) et il prévoit une   entrée en vigueur au 1er janvier 2007.  Vous vous souvenez sans doute que cette mesure était l'une des   dispositions les plus novatrices de la loi du 24 juillet 2006 réformant le   CESEDA.  Pour résumer, l'obligation à quitter le territoire est la mesure unique   prise par la préfecture qui contient à la fois, le refus de délivrance du   titre de séjour et la reconduite à la frontière (APRF pour simplifier).  Surtout cette mesure peut faire l'objet d'une contestation devant la   juridiction administrative selon une procédure totalement nouvelle et   dérogatoire qui est précisée par ce décret : Un mois.  Les préfectures vont donc progressivement prendre de telles mesures.  Vous risquez donc d'être confrontés dans les prochaines semaines à ces   nouvelles décisions.
______________________________________________________________________________________________________
 le décret est publié au JO d'aujourd'hui :   http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=JUSC0620986D  J.O n° 301 du 29 décembre 2006 page 19845 texte n° 52  Décrets, arrêtés, circulaires  Textes généraux  Ministère de la justice  Décret n° 2006-1708 du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire   du code de justice administrative  NOR: JUSC0620986D  Le Premier ministre,  Sur le rapport du garde des sceaux, ministre la justice,  Vu le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile ;  Vu le code de justice admministrative ;  Vu la loi n° 2006-911 du 24 juillet 2006 relative à l’immigration et à l’intégration,   notamment ses articles 117 et 118 ;  Vu l’avis du Conseil supérieur des tribunaux administratifs et des cours   administratives d’appel en date du 5 décembre 2006 ;  Le Conseil d’Etat (commission spéciale pour l’examen des textes   intéressant le contentieux administratif) entendu,  Décrète :  Chapitre Ier  Dispositions relatives à la procédure contentieuse   applicable aux décisions relatives au séjour assorties d’une obligation de   quitter le territoire français  Article 1  Dans le titre VII du livre VII du code de justice administrative, il est   rétabli un chapitre V ainsi rédigé :  « Chapitre V  « Le contentieux des décisions relatives au séjour assorties d’une   obligation de quitter le territoire français  « Art. R. 775-1. - Les requêtes dirigées contre les décisions relatives au   séjour mentionnées au I de l’article L. 511-1 du code de l’entrée et du   séjour des étrangers et du droit d’asile assorties d’une obligation de  quitter le territoire français sont présentées, instruites et jugées selon   les dispositions du présent code, sous réserve des dispositions du présent   chapitre.  « Toutefois, lorsque l’étranger est placé en rétention avant que le   tribunal ait rendu sa décision, les dispositions du chapitre IV du présent   titre sont alors applicables au jugement des conclusions dirigées contre l’obligation  de quitter le territoire français et la décision fixant le pays de renvoi.  « Art. R. 775-2. - Le délai de recours est d’un mois à compter de la   notification de la décision attaquée. Il n’est pas prorogé par l’exercice   d’un recours administratif préalable.  « Art. R. 775-3. - Lorsqu’une décision relative au séjour assortie d’une   obligation de quitter le territoire français fait l’objet de deux ou   plusieurs requêtes, celle-ci peuvent faire l’objet d’un enregistrement   unique et  d’une instruction commune.  « Art. R. 775-4. - Le président de la formation de jugement peut, dès l’enregistrement   de la requête, faire usage du pouvoir prévu au premier alinéa de l’article   R. 613-1 de fixer la date à laquelle l’instruction sera  close. Il peut, par la même ordonnance, fixer la date et l’heure de l’audience   au cours de laquelle l’affaire sera appelée. Dans ce cas, l’ordonnance   tient lieu de l’avertissement prévu à l’article R. 711-2.  « Art. R. 775-5. - Lorsqu’une requête sommaire mentionne l’intention du   requérant de présenter un mémoire complémentaire, la production annoncée   doit parvenir au greffe du tribunal administratif dans un délai de quinze   jours à compter de la date à laquelle la requête a été enregistrée.  « Si ce délai n’est pas respecté, le requérant est réputé s’être désisté à   la date d’expiration de ce délai, même si le mémoire complémentaire a été   ultérieurement produit. Il est donné acte de ce désistement.  « Art. R. 775-6. - Les délais donnés aux parties pour fournir leurs   observations doivent être observés, faute de quoi il peut être passé outre   sans mise en demeure.  « Art. R. 775-7. - Les décisions prises pour l’instruction des affaires   sont notifiées aux parties par tous moyens.  « Art. R. 775-8. - En cas de notification au tribunal administratif par le   préfet ou, à Paris, par le préfet de police de sa décision de placement en   rétention de l’étranger avant que le tribunal ait rendu sa décision, le  président du tribunal ou le magistrat qu’il désigne transmet, s’il y a   lieu, l’affaire, dans les formes prévues au premier alinéa de l’article   R.351-6, au tribunal administratif dans le ressort duquel est situé le   centre de  rétention administrative dans lequel l’étranger est placé, sauf si elle   est en état d’être jugée. Les actes de procédure accomplis régulièrement   devant le tribunal administratif saisi en premier lieu restent valables   devant le  tribunal auquel est transmise l’affaire.  « Art. R. 775-9. - Le jugement est notifié aux parties par tous moyens.  « Art. R. 775-10. - Le délai d’appel est d’un mois. Il court contre toute   partie à l’instance à compter du jour où la notification du jugement lui a   été faite. »  Article 2  Il est ajouté après l’article R. 512-2 du code de l’entrée et du séjour   des étrangers et du droit d’asile un article R. 512-3 ainsi rédigé :  « Art. R. 512-3. - Les modalités selon lesquelles les juridictions   administratives examinent les recours en annulation formés contre les   décisions de refus de séjour assorties d’une obligation de quitter le   territoire  français obéissent aux règles définies par le chapitre V du titre VII du   livre VII du code de justice administrative ».  Chapitre II  Dispositions relatives au juge statuant seul  Article 3  L’article R. 222-13 du code de justice administrative est modifié ainsi qu’il   suit :  I. - Au premier alinéa, après les mots : « ayant atteint au moins le grade   de premier conseiller », sont insérés les mots : « ou ayant une ancienneté   minimale de deux ans ».  II. - Il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :  « 10° Sur les litiges   relatifs au permis de conduire. »  Article 4  A l’article R. 222-14 du même code, les mots : « 8 000 euros » sont   remplacés par les mots : « 10 000 euros ».  Article 5  La seconde phrase du dernier alinéa de l’article R. 811-1 du même code est   remplacée par les dispositions suivantes : « Il en va de même pour les   décisions statuant sur les recours en matière de taxe foncière  lorsqu’elles statuent également sur des conclusions relatives à la taxe   professionnelle, à la demande du même contribuable, et que les deux   impositions reposent, en tout ou partie, sur la valeur des mêmes biens   appréciée la même année. »  Chapitre III  Dispositions diverses  Article 6  L’article R. 122-12 du code de justice administrative est ainsi modifié :  I. - Le 4° est ainsi rédigé : « Rejeter les requêtes manifestement   irrecevables, lorsque la juridiction n’est pas tenue d’inviter leur auteur   à les régulariser ou qu’elles n’ont pas été régularisées à l’expiration du   délai imparti par une demande en ce sens ; »  II. - Il est ajouté un 7° ainsi rédigé : « 7° Rejeter, après l’expiration   du délai de recours ou, lorsqu’un mémoire complémentaire a été annoncé,   après la production de ce mémoire, les requêtes ne comportant que des   moyens de légalité externe manifestement infondés, des moyens   irrecevables, des moyens inopérants ou des moyens qui ne sont assortis que   de faits manifestement insusceptibles de venir à leur soutien ou ne sont   manifestement pas assortis des précisions permettant d’en apprécier le   bien-fondé. »  Article 7  L’article R. 222-1 du code de justice administrative est ainsi modifié :  I. - Le 4° est ainsi rédigé : « Rejeter les requêtes manifestement   irrecevables, lorsque la juridiction n’est pas tenue d’inviter leur auteur   à les régulariser ou qu’elles n’ont pas été régularisées à l’expiration du   délai imparti  par une demande en ce sens ; ».  II. - Il est ajouté un 7° ainsi rédigé : « 7° Rejeter, après l’expiration   du délai de recours ou, lorsqu’un mémoire complémentaire a été annoncé,   après la production de ce mémoire, les requêtes ne comportant que des   moyens de légalité externe manifestement infondés, des moyens   irrecevables, des moyens inopérants ou des moyens qui ne sont assortis que   de faits manifestement insusceptibles de venir à leur soutien ou ne sont  manifestement pas assortis des précisions permettant d’en apprécier le   bien-fondé. »  Article 8  L’article R. 222-33 du code de justice administrative est ainsi modifié :  I. - Le premier alinéa est ainsi rédigé : « Lorsque la cour administrative   d’appel statue en appel d’une décision rendue en application de la seconde   phrase du deuxième alinéa de l’article L. 512-1, de l’article L. 512-2  ou du second alinéa de l’article L. 513-3 du code de l’entrée et du séjour   des étrangers et du droit d’asile, la décision est rendue par le président   de la cour ou le magistrat qu’il désigne à cette fin parmi les membres de   la  juridiction. »  II. - Au second alinéa, le mot : « délègue » est remplacé par le mot : «   désigne ».  Article 9  A l’article R. 776-7 du même code, les mots : « inscrite sur un registre d’ordre   spécial tenu par le greffier en chef. Elle est, en outre, » sont   supprimés.  Article 10  L’article R. 776-19 du code de justice administrative est ainsi modifié :  I. - Le mot : « délégué » est remplacé par le mot : « désigné ».  II. - Il est ajouté une seconde phrase ainsi rédigée : « Cet appel n’est   pas suspensif. ».  Article 11  L’article R. 612-2 du code de justice administrative est abrogé.  Article 12  La date mentionnée à l’article 117 de la loi du 24 juillet 2006 susvisée   est fixée au 1er janvier 2007.  Les articles 3 à 5, 6, paragraphe I, 7, paragraphe I, 10 et 11 du présent   décret entrent en vigueur le 1er janvier 2007.  Les articles 6, paragraphe II, et 7, paragraphe II, du présent décret sont   applicables aux requêtes enregistrées à compter de la même date.  Article 13  Les dispositions des articles 1er, 2 et du premier alinéa de l’article 12   du présent décret ne sont pas applicables à Mayotte.  A l’exception de ses articles 1er, 2 et du premier alinéa de l’article 12,   le présent décret s’applique en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie   française, dans les îles Wallis et Futuna et dans les Terres australes et   antarctiques  françaises.  Article 14  Le garde des sceaux, ministre de la justice, et le ministre de l’outre-mer   sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent   décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.  Fait à Paris, le 23 décembre 2006.  Dominique de Villepin  Par le Premier ministre :  Le garde des sceaux, ministre de la justice,  Pascal Clément  Le ministre de l’outre-mer,  François Baroin  
Adresse du site RESF: http://www.educationsansfrontieres.org/sommaire.php3  Liens Yahoo! Groupes  Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :     http://fr.groups.yahoo.com/group/resf75/  Vos options mail :     Mail individuel | Traditionnel  Pour modifier vos options avec le Web, allez sur :     http://fr.groups.yahoo.com/group/resf75/join     ((Compte Yahoo! requis)   Pour modifier vos options par mail :     mailto:resf75-digest@...      mailto:resf75-fullfeatured@...  Pour vous désincrire de ce groupe, envoyez un mail à :     resf75-desabonnement@...  L'utilisation de Yahoo! Groupes est soumise à l'acceptation des :     http://fr.docs.yahoo.com/info/utos.html   -------------------------------------------------------------------------------- _______________________________________________ Resf@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf