[Mineursisoles] Fw: [rime] Re: demande de renseignement...

From : ericdavid@... , the 28th September 2004 09:41
  • 2004-09-28 09:41:11 — ericdavid@... - [Mineursisoles] Fw: [rime] Re: demande de renseignement...

----- Original Message ----- From: "Laurence Roques"  To:  Sent: Friday, September 24, 2004 7:11 PM Subject: Re: [rime] Re: demande de renseignement...
 Un bon avocat sur GRENOBLE: Maître Thierry ALDEGUER qui est spécialisé en  matière de nationalité  ou Claude COUTAZ.  Laurence ROQUES  ----- Original Message -----  From: "Laurent Fournier"   To:   Sent: Friday, September 24, 2004 3:46 PM  Subject: Re: [rime] Re: demande de renseignement...
  Laurence Roques a écrit :  
  A mon sens ,  trois problèmes      Le premier concerne la transcription de l'acte de naissance suite à   l'enregistrement de la déclaration.      Dés lors que le jeune est désormais français et que le déclaration n'a
 pour
  l'instant pas été remise en cause, le service central de Nantes se doit   d'instruire le dossier et ne peut répondre qu'il a été adressé au
 Ministère
  de la Justice .Donc adresser un courrier au service central pour leur   intimer de continuer l'instruction du dossier en rappelant que français
 et
  déclaration désormais enregistrée et en doublant la lettre d'une
demande
 de
  dommages et intérêts.Toujours s'agissant de cette question de
 transcription
  la seule chose qui peut prendre du temps c'est que le service central   demande aux autoirités consulaires françaises du pays où l'acte a été
 dressé
  de lever l'acte orginal c'est à dire de vérifier son existence.      2eme problème :la carte d'identité.      Pour faire la carte d'identité et le passeport du jeune vous n'avez pas   besoins d'attendre la transcription de l'acte de naissance à Nantes.En
 effet
  la circulaire du 10 janvier 2000 relative à la délivrance de cartes   nationales d'identité française est trés claires (vous la trouverez
dans
 le
  dictionnaire permanent droit des Etrangers ou les brochures GISTI)
 l'article
  47 du Code CIvil même aujourd'hui modifié permet aux actes étrangers de   faire foi sans transcription, il suffira juste qu'ils soient légalisés
si
  cette formalité est exigée pour le pays où ils ont été dressés et
aucune
  administration ne peut exiger y compris la Préfecture une transcription   préalable pour délivrre les documents d'identité.Là aussi faire une
 lettre à
  la Préfecture en LRAR en visant la circulaire d'autant que l'acte a   peut-être été voire surement été déjà vérifié lors de la souscription
de
 la
  déclaration de nationalité française par le TI.      Donc il n'est pas nécessaire d'attendre de débloquer ce problème de   transcription pour faire les documents d'identité du jeune.      3eme problème le Ministère de la Justice:je partage l'avis de Jean
 François
  MARTINI et Flor TERRECERO, c'est pas bon signe et Nantes a surement
 dénoncé
  le dossier au Ministère de la Justice pour une remise en cause
eventuelle
  par voie judiciaire de la déclaration d'autant qu'avec la nouvelle loi
 c'est
  désormais possible dans le délai d'un an.      Le conseil de solliciter la consultation du dossier est bon sous
reserve
 que
  la déclaration ne souffre aucun risque de remise ne cause sinon je
serais
  d'avis de ne pas faire de vague et de se concentrer sur la question   d'obtenir au jeune ses documents d'identité car en principe passé le
 délai
  d'un an de saisine du Ministère de la Justice plus d'action possible
sauf
 si
  fraude ou mensonge ce qui ne doit pas être le cas.      Voilà ce que m'inspire le dossier mais c'est particulièrement
inquiétant
  pour les dossiers 21-12 en général.      Amicalement Laurence ROQUES      ----- Original Message -----   From: "Jean-François Martini"    To: "Laurent Fournier"    Cc: "RIME"    Sent: Wednesday, September 22, 2004 1:39 PM   Subject: [rime] Re: demande de renseignement...            
  Laurent Fournier a écrit :         
  Bonjour Monsieur,         Je suis éducateur dans le service de l'aide sociale à l'enfance de   l'Isère. Je suis référent d'une jeune majeur qui a obtenu la   nationalité française par déclaration (21.12) au mois d'août 2003.   Nous avons sollicité le ministère des affaires étrangères à Nantes   afin que cette jeune obtienne son extrait d'acte de naissance pour   réaliser sa carte nationale d'identité française. Le ministère des   affaires étrangères m'adresse ce jour un courrier me précisant que   l'acte de naissance n'est pas détenu par leur service et que le   dossier est en cours d'instruction au ministère de la justice...
C'est
  cette dernière précision qui me fait m'interroger... Pourquoi ce   dossier est-il au ministère de la justice ? Pour quelle instruction ?   Qu'est-ce que cela sous entend ? Peut-on contacter le minsitère de la   justice pour le savoir ?         Merci pour votre réponse...         Cordialement,         Laurent FOURNIER      
  Bonjour,   Je suis incapable de répondre à votre question. A ma connaissance, le   ministère de la justice n'a pas à intervenir dans la procédure de   transcription d'un acte de naissance d'une personne qui vient
d'acquérir
  la nationalité française. Y a-t'il soupçon de fraude, ce qui   nécessiterait des instructions du ministère de la justice ? Je n'en
sais
  rien. Je transferts votre message sur la liste de discussion de Rime   (Rassemblements des intervenants sociaux pour l'insertion des mineurs
et
  jeunes majeurs étrangers) en espérant que quelqu'un pourra répondre à   cette question. Bien entendu, je ne manquerai de vous transmettre les   éventuelles réponses.   Cordialement   JF Martini         ---------------------------------------------------------------------   Desinscription: envoyez un message a:
</blockquote> rime-unsubscribe@travail-social.com
  Pour obtenir de l'aide, ecrivez a: rime-help@travail-social.com            
        ---------------------------------------------------------------------   Desinscription: envoyez un message a:
</blockquote>rime-unsubscribe@travail-social.com
  Pour obtenir de l'aide, ecrivez a: rime-help@travail-social.com         
  C'est effectivement des plus inquiétant puisque j'ai eu confirmation de   ce je pressentais. Le ministère des affaires étrangères à Nantes a saisi   le ministère de la justice suite à la vérifictation de l'acte de   naissance via l'ambassade de France en RDC. Cet acte est un faux   (signature et tampon). Le minsitère de la justice entame donc une   procédure de contentieux via le procureur du TGI de Grenoble. La jeune   devrait être assignée dans les prochains jours... et donc surement   perdre sa nationnalité... La personne que j'ai eu au ministère m'informe   que la pratique courante des parquets est de ne pas entamer de poursuite   pénale comme cela est possible... Je l'espère, car la situation de la   jeune va déjà assez être compliquée comme cela... Je suis dors et déjà à   la recherche d'un bon avocat sur Grenoble car la jeune peut bénéficier   de l'aide juridictionnelle dans cette procédure.     Merci pour les réponses données...     ---------------------------------------------------------------------   Desinscription: envoyez un message a:
</blockquote>rime-unsubscribe@travail-social.com