[Pap-infos]Assembl é e g é n é rale au Th éâ tre de la Colline à 13H

From : precairesassocies@... , the 21st December 2005 10:08
  • 2005-12-21 10:08:21 — precairesassocies@... - [Pap-infos]Assembl é e g é n é rale au Th éâ tre de la Colline à 13H

Nous appelons tous les concernés à l¹Assemblée Générale à 13 h au théâtre de la Colline, 15 rue Malte-brin, paris XXème, M° Gambetta.. Communiqué de l¹occupation de l¹Opéra Comique L¹évacuation par les force de l¹ordre vient d¹avoir lieu.     PAS D¹ACCORD     Mardi 20 décembre 2005. Aujourd¹hui, après deux ans et demi de lutte suite à l¹instauration du protocole de juin 2003, plus de 300 intermittents et précaires occupent l¹Opéra Comique à Paris. Ce soir, risque de s¹achever un simulacre de négociations sur l¹assurance chômage, dont l¹enjeu concerne pourtant des millions de personnesŠ Une fois de plus, la conclusion des négociations  de la nouvelle convention Unédic aura pour effet la destruction des droits sociaux de l¹ensemble des salariés, qu¹ils soient intermittents, chômeurs, saisonniers, en activité à temps réduit, RmistesŠ Concernant les annexes 8 et 10, nous ­ salariés intermittents artistes et techniciens -, continuons de dénoncer un protocole nocif et inégalitaire qui instaure l¹aléatoire, l¹incertitude, les inégalités de traitement, l¹exclusion, l¹intégration et le maintien de plus en plus difficile dans ce système. Aujourd¹hui, nous savons que le choix de cette réforme était politique et non économique. A population égale le protocole de juin 2003 coûte 40% plus cher que le système précédent, les économies ne peuvent donc se faire qu¹en excluant. Toutes les propositions ont été rejetées, même les plus économiques. Le Medef ne s¹en cache plus d¹ailleurs : le but n¹est pas de réduire les coûts mais bien clairement le nombre d¹intermittents ! Parce que nous voulons vivre de nos métiers, nous exigeons un nouveau protocole réellement adapté à nos pratiques discontinues d¹emploi et de travail. Contrairement au dispositif actuellement en place, nous réaffirmons la nécessité d¹un protocole fondé sur trois dispositions clés et indissociables à savoir : 507 heures sur 12 mois pour ouvrir des droits, une date anniversaire fixe et une période d¹indemnisation sur 12 mois où chaque jour chômé est un jour indemnisé. Car, seule, cette base minimale permet un système d¹assurance-chômage mutualiste et redistributif donc équitable. Aussi, nous exigeons à nouveau de véritables négociations et cela, avec l¹ensemble des concernés.   Date anniversaire fixe Indemnisation et affiliation sur 12 mois Un jour chômé = un jour indemnisé