[Pap-infos] lutte restos The frog pub

From : e.czerni@... , the 23rd April 2003 00:06
  • 2003-04-23 00:06:41 — e.czerni@... - [Pap-infos] lutte restos The frog pub

dernière info : les camarades sont toujours aussi déterminés. les diff se poursuivent (30000 tracts de diffés en 6 jours) le patron a perdu pres de 100 000 euros. Il semblerait qu'il travaille pour payer l'électricité et les charges patronales. Mercredi 23 avril de 16H00 a 17H00 rassemblement devant le siège de la société The FrogPubs SA au 6 cite Dupetit Thouars Metro Temple. Par la suite nous rejoindrons de nouveau les différents sites des 18H30. Le matin nous passons au TGI pour savoir si on nous expulse de devant les restaurants ou non. communiqué de presse : Confédération nationale du travail Secrétariat relations presse medias@cnt-f.org Tél: 06 78 34 12 33 Syndicat de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme SHRT-CNT Section syndicale The FrogPub Contact : Jamil, 06 87 50 05 60, secrétaire du syndicat Vendredi 18 avril : cuisiniers de cinq restaurants de The FrogPub en GREVE ILLIMITEE L'ESCLAVAGISME, CA SUFFIT ! ! ! Depuis mercredi 16 avril matin, les cuisiniers de 4 restaurants parisiens de The FrogPub sont en grève, ceux du FrogPub de Bordeaux sont en négociations. A Paris, chaque jour, ils sont présents devant les restaurants de l'ouverture à la fermeture (distribution de tracts), avec le soutien interprofessionnel de camarades d'autres syndicats de la CNT. Restaurants concernés : - Bercy, 26, rue François-Truffaut, M° Cour-Sat-Emilion - 9, rue Princesse, M° St-Germain-des-Prés - 116, rue St-Denis, M° Etienne-Marcel (angle rue St-Denis/rue Turbigo) - 114, avenue de France, M° Bibliothèque-François-Miterrand La situation de nos camarades à The FrogPub est l'archétype des conditions d'exploitation dans la restauration : travailleurs immigrés (Sri-Lanka), ils sont soumis à des conditions de travail (hygiène, horaires, sécurité) particulièrement pénibles, pour des conditions salariales particulièrement mauvaises (heures supplémentaires non payées, pas de 13e mois), avec le mépris affiché des lois existantes (salaires inférieurs à l'échelon figurant dans le contrat de travail, pas de délégués du personnel, non respect des congés payés...). La direction, face aux revendications de salariés qui demandent simplement l'application des lois sur l'hygiène et la sécurité, répond par la répression et l'intimidation : avertissements, licenciements. Ne supportant pas que ses esclaves se rebellent, elle les prend en photo, menace d'appeler la police, pour tenter de les effrayer... Seule la présence en soutien d'autres camarades de la CNT permet de calmer les menaces et le mépris affiché à l'encontre des camarades. Qui plus est, la direction, pour contourner la loi interdisant d'employer du personnel à la place des grévistes, embauche de nouveaux serveurs et fait travailler les autres en cuisine (les serveurs, en CDD ou contrats de qualif, sont solidaires mais ne sont pas en grève). TRAVAILLEURS FRANCAIS, TRAVAILLEURS IMMIGRES, MEME PATRON, MEME COMBAT Rappel des revendications : - arrêt des procédures de licenciement - annulation de toutes les sanctions - respect des contrat de travail - respect des conditions d'hygiène - paiement des heures supplémentaires - réduction de la durée de travail sans perte de salaire - mise en place d'élections de DP sur les 4 restaurants - respect du droit au congés payes - remboursement intégral de la carte orange - prime spéciale de transport pour ceux qui finissent après 00H00 - majoration de 100% du travail de nuit - versement du 13e mois - accès au 1% patronal - organisation du travail avec le moins de coupures possible - augmentation des salaires - respect de la liberté syndicale.