[Pap-infos]JEUDI 24 MARS au studio de l’Ermitage

From : dje.t@... , the 19th March 2005 16:43
  • 2005-03-19 16:43:48 — dje.t@... - [Pap-infos]JEUDI 24 MARS au studio de l’Ermitage

INTERMITTENCE, PRÉCARITÉS POUR DE NOUVEAUX DROITS SOCIAUX EN EUROPE ! Appel à l’imagination de tous  Inventons des formes de manifestations joyeuses et bruyantes ! Résistons ! JEUDI 24 MARS au studio de l’Ermitage : Studio de l’Ermitage : 8, rue de l’Ermitage/métro jourdain Journée de rencontre et de préparation de la MAYDAY Parade INFORMATIONS RENCONTRES de 15h à 18h CONCERTS à 20h : Avec Bringuebal, Surnatural Orchestra et Norbert Lucarain Ce sera la première réunion de préparation de la MAYDAY parade en présence des Cies de rue et  des musiciens et autres collectifs et personnes qui  veulent participer à cette innitiative  Il s'agit donc d'une journée d'actions pour de nouveaux droits sociaux en Europe le 1er mai, qui  après Milan et Barcelone l'an dernier aura lieu en même temps dans une dizaine de pays cette  année. Faites circuler l'info autour de vous et venez nombreux à partir de 15h au studio de l'Ermitage ! Euromayday : une journée européenne pour de nouveaux droits Depuis quatre ans, une journée de mobilisation annuelle des précaires a vu le jour en Europe. La  journée du Premier Mai a été choisie pour mettre en avant les nouvelles situations de vies  marquées par la précarisation croissante du marché du travail, notamment à travers l'explosion  des contrats dits atypiques (intérim, temps partiel, CDD…). Au centre de la nouvelle économie,  ces formes d’emplois flexibles et mobiles restent pourtant aujourd’hui privées de toute  protection et de toute représentation politique ou syndicale significative. C'est pour répondre à  ce vide et construire ses propres formes politiques que la parade auto-organisée des précaires  s'est créée. L’an passé, les mayday parades de Milan, Barcelone, Palerme, Dublin et Helsinki ont rassemblé  plus de  150 000 personnes. À travers la participation nouvelle de collectifs de migrants et l’extension de  la Mayday à d’autres villes européennes, un pas supplémentaire a été franchi vers la construction  d'un Premier Mai entendu comme journée de mobilisation et d'expression de tout le précariat  européen. L'idée d'un défilé alternatif à la traditionnelle « fête du travail » est de se réapproprier le sens de  cette journée à forte valeur symbolique et historique, d’en faire une journée d'action et  d'information pour la conquête de nouveaux droits sociaux, une journée d'expression et de  création qui rende visibles nos nouvelles réalités de vie, de travail et d’emploi. Dans le cadre de cette dynamique, nous invitons tous les collectifs, réseaux, mouvements  sociaux, associations, à s'informer sur l'organisation de l’EuroMayday 2005. À l’inventer à partir  de toutes les particularités de nos différents terrains de lutte et à l’investir. Parce que mobilité et flexibilité ne doivent pas être synonyme de précarité et de pauvreté, faisons  entendre notre volonté de conquérir de nouveaux droits ! MAYDAY PARADE Départ le 1er mai 2005 place Blanche à 17h. Concert Place de la république à 20h Ici et à Milan, Palerme, Barcelone, Séville, Vienne, Hambourg, Helsinki, Genève, Liège, Maribor,  Copenhague… MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAY  INTERMITTENCE, PRÉCARITÉS POUR DE NOUVEAUX DROITS SOCIAUX EN EUROPE ! DU POSSIBLE, SINON J’ETOUFFE ! Brutalement attaqués par un gouvernement obstinément sourd et inhospitalier, nous contre- attaquons. Ensemble. Les décideurs nous sacrifient sur l’autel de la rentabilité faisant de nous la  chair à canon d’objectifs économico-financiers. Le projet de constitution européenne fait  impasse sur les droits sociaux. Impasse sur les vivants.  Précarisés, expulsés, pressurisés, nous sommes pourtant bien là. Combien coûte un logement ? Combien coûtent les transports en commun ? Combien coûtent le pain, la viande ? Et nous, que valons nous encore ? Quel sens donner à nos vies lorsque les droits les plus  élémentaires sont remis en question ou bafoués ? Si la démocratie a un sens, c’est à nous de l’agir. Nous refusons un monde construit en niant ses habitants. Aujourd’hui, nous sommes tous  menacés. Cette menace est concrète. Elle porte sur les vies mêmes, les capacités à faire et  défaire des mondes. Elle nous concerne tous, là où nous nous tenons. Dans la rue. Au travail. À la maison. À l’école. C’est pourquoi nous devons créer des lignes de convergence neuves et inaliénables. Bâtir des  forces contre la peur. Ne laissons pas détruire les droits collectifs et la solidarité entre tous. À  partir de nos pratiques et expériences, exigeons des droits nouveaux ! Ce que ces mois de lutte nous ont appris, nous voulons le partager avec tous. Nous voulons librement circuler, penser, travailler. Nous voulons du temps. Nous voulons des soins, des médicaments. Nous voulons apprendre. Nous voulons fabriquer, bricoler, inventer. Nous voulons de l’attention, du repos. Nous voulons un toit et de l’eau. Nous voulons chercher. Nous voulons continuer. Nous voulons vivre. Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile de France 14-16, quai de Charente 75019 Métro Corentin Cariou. 01 40 34 59 74 / www.cip-idf.org Pour s’informer, se mobiliser : http://www.cip-idf.org, http://www.hns-info.net Contact mayday à Paris : contact_euromaydayparis@hns-info.net MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAY