[Pap-infos]Le conflit des universites, jeudi 26 à 19h, Universit é ouverte à la Cip

From : precairesassocies@... , the 24th March 2009 17:59
  • 2009-03-24 17:59:05 — precairesassocies@... - [Pap-infos]Le conflit des universites, jeudi 26 à 19h, Universit é ouverte à la Cip

JEUDI 26 MARS à 19h00 Université Ouverte À la coordination des intermittents et précaires, 14 quai de Charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou. La séance sera suivie d¹une soupe. Depuis janvier 2009, le fonctionnement des universités est perturbé par le boycott de certaines obligations administratives par des enseignants et des labos, par des grèves et des blocages. Ces grèves ont été initiées par les enseignants-chercheurs qui refusent le décret réformant leur statut, décret qui est une des conséquences directes de la mise en application de la loi d¹autonomie des Universités (LRU : loi relative aux libertés et responsabilités des universités). Depuis, ce mouvement s¹est élargi à l¹ensemble des composantes des universités, tandis que les revendications portées par les coordinations locales et nationales des Biatoss (personnels administratifs et techniques), d¹étudiants et de doctorants, ont progressivement mis en avant le refus de la LRU en tant que telle et se sont parfois élargies à d¹autres aspects. Quels sont les problèmes posés par les réformes de l¹université ? En quoi concernent-ils l¹ensemble de la société ? Qu¹est ce que la forme « coordination » dans l¹expérience de cette lutte ? Relativement inédite par son point de déclenchement et sa durée, cette lutte est à nouveau l¹occasion d¹une interrogation plus générale sur la fonction de l¹université : l¹Université est-elle une fabrique des savoirs et/ou des ignorances ? L¹approche émancipatrice de Jacotot/Rancière, peut également offrir une incitation à questionner la stratification des statuts et des rémunérations dans la production des savoirs de la Maternelle à l¹Université. Cette rencontre sera l¹occasion de débattre, en croisant des points de vue hétérogènes, des modalités, des enjeux et des limites de certaines formes de lutte, dont les « grèves actives ». Pour introduire à ce débat nous avons invité Bernard Paulré et Sophie Poirot-Delpech, enseignants-chercheurs et Kamel Tafer, de l¹association du Mouvement des Quartiers pour la Justice Sociale (MQJS). Contribution sur l¹égalité : Le maître ignorant (Jacques Rancière) Université, quelle lutte contre la société de concurrence ?   Tendance gréviste, ni CPE ni CDI, (Appel de Rennes II)   Intermittents, enseignants, chercheurs, précaires, ce qui nous rassemble...   Dix Thèses sur l¹Université Productive   L¹école, atelier de la société-usine MERCREDI 25 MARS Commencer un mouvement comme si l¹on était déjà en train de le continuer...  à 15h aux Beaux arts, 14 rue Bonaparte, 75006 Paris