[Pap-infos] Intermittents et precaires - Avignon Debat le 12 juillet a 14h30

From : precairesassocies@... , the 8th July 2006 23:57
  • 2006-07-08 23:57:52 — precairesassocies@... - [Pap-infos] Intermittents et precaires - Avignon Debat le 12 juillet a 14h30

Débat à l¹initiative de la Coordination des Intermittents et Précaires et du Syndicat Nationale des Arts Vivants. Le 12 juillet à Avignon au Cloître St-Louis de 14h 30 à 18h. Intermittents, Précaires, qu¹est-ce qui se passe ? « L¹atermoiement illimité » ou « La Sainte alliance du libéralisme culturel et de la planification bureaucratique »   ³L¹acquittement apparent, dit le peintre, n¹a pas l¹air de vous paraître avantageux? Peut-être préfèreriez-vous l¹atermoiement illimité. Dois-je vous expliquer le sens de l¹atermoiement illimité?² (Franz Kafka ­ Le procès) Dans « Le Procès » de Franz Kafka, le personnage principal poursuivi dans un procès dont il ne connaît aucun des chefs d¹accusation demande  quand sera rendu le verdict. On lui apprend alors que le mieux auquel il peut prétendre est « l¹atermoiement illimité » : aucune charge portée contre lui ne sera jamais retirée, mais peut-être le jugement ne sera-t-il jamais rendu, et on continuera à faire peser sur lui une lourde suspicion sans décider définitivement de le condamner. Voilà bien où nous en sommes aujourd¹hui avec le dossier des intermittents. Les négociations sont finies. Après trois ans de crise aucun nouvel accord n¹a été trouvé, et le protocole de 2003, loin d¹être abrogé est bien celui qui s¹applique aujourd¹hui à chaque examen de droit. Pendant ces trois ans , sous couvert de lutte contre les abus tant décriés, les bureaucrates n¹ont pas chômé, nous assistons à une chasse aux sorcières sans précédents des intermittents et des structures employeurs ( garde à vue, retrait de licenceŠ) Illégalités ? Inadéquation du système ? Accusations infondées ? opacités ou paradoxes de la législation ? Entreprise engendrant de forts bénéfices sur l¹emploi flexible ou artisanat théâtral, auto-exploitation des artistes et des techniciens ou sous-traitance du salariat au profit des théâtres et des collectivités locales  la bureaucratie n¹a que faire de ces subtilités. Face aux contrôles, à la peur qui isole, ne restons pas seuls ! Brisons le silence, ne nous plaignons pas, portons plainte ! Pourquoi et comment se bâtissent des dispositifs à fabriquer de l¹illégalité ? Contrôles des compagnies, radiations des chômeurs, expulsion des sans-papiers, bureaucratisation, pénalisation de nos pratiques: qu¹est ce qui se passe ? Des discours qui endorment, des négociations sur notre dos, des protocoles débiles, des définitions indélébiles, des vies sous répressions... Qui décide de quoi ? Qui contrôle qui ? Intermittence, précarité, quels nouveaux droits ?