[Pap-infos]Pôle Emploi, ne pas se laisser faire ; Une action ; une rencontre avec le médiateur national

From : precairesassocies@... , the 2nd October 2009 22:10
  • 2009-10-02 22:10:05 — precairesassocies@... - [Pap-infos]Pôle Emploi, ne pas se laisser faire ; Une action ; une rencontre avec le médiateur national

Jeudi 1er octobre, rdv était donné pour une action : ensemble,   désarmons Policemploi ! (http://www.cip-idf.org/article.php3?  id_article=4458), voici un récit de cette journée. ---------- Je vous la fais courte sur le fond (où comment Pôle Emploi avait   réussi à m’arnaquer de 2 mois 1/2 d’indemnisation, et plein d’autres   choses minimes pour eux mais terribles pour moi), mais c’est la forme   qui est grandiose : - Bien sûr que j’avais téléphoné 10 fois à leur service téléphonique   automatique qui ne débouche sur rien.  Bien sûr que j’avais fait des   courriers, des A/R - Bien sûr que j’ai fini par y aller plusieurs fois - Bien sûr qu’ils étaient toujours d’accord pour dire qu’il y avait   eu une erreur dans leurs services et qu’ils allaient régler le   problème très vite - Bien sûr que cela date maintenant du 19 Juin - Et bien sûr que 99% des gens auraient fini par laisser tomber - Et bien sur AÏE !!! J’ai donc appelé la Coordination des   Intermittents et Précaires d’Île de France, plus des amis, et on a   débarqué à 40 dans l’antenne de Montreuil de Pôle Emploi, rue Kleber. Re des bien sûr : -  Bien sûr qu’on est d’accord avec votre problème, mais   techniquement on ne peut plus rien faire, c’est saisi dans   l’informatique, on ne peut plus changer - Bien sûr que cela vous pose un problème mais on ne peut pas prendre   en compte le dernier contrat de travail, bien que cotisé, déclaré, et   noté dans le dossier - Bien sûr qu’on a demandé le directeur d’Île de France - Bien sûr qu’on a eu le directeur de cabinet en moins d’une heure   sur place, tout juste si il n’avait pas le gyrophare pour venir - Bien sûr qu’on a commencé à taper le pique-nique dans l’agence Pôle-  Emploi, une assiette de tiep cherchée au foyer du coin, ça aide à   tenir sous les néons - Et bien sûr que le directeur du cabinet a trouvé le bon mot de   passe pour annuler tout un dossier, tout reprendre à zéro, tomber   parfaitement d’accord avec le nombre d’heures auxquelles je   prétendais et m’ouvrir enfin mes droits, etc., etc. - Et re bien sûr Aïe !!! Comme on était tous là, on n’allait pas   partir, on s’est mis à parler aux gens qui faisaient la queue, et on   décoincé comme ça 5 dossiers bloqués. Parce que sinon, on ne partait pas ! Comme par exemple un jeune homme à qui Pôle Emploi a tout à coup   trouvé qu’il avait droit à des allocations depuis... Janvier !!!! Il   a eu droit à un beau virement !! Ou encore deux personnes qui ont appris l’existence de la prime de   500 euros dont Pôle emploi ne parle pas plus que d’aucun droits. Ils   ont ainsi pu faire leur demande, pour l’un d’eux c’était la veille de   la date limite... Parce que visiblement chez Pôle Emploi, on n’est   pas là pour informer. Il faut vraiment venir demander, et encore une   fois, à 40, on a les réponses plus vite Et d’autres. Et d’autres. Alors voilà comment ça marche !! Mais pas que pour les Assedics. Pour tout en fait ! La CAF, la Sécu,   la Mairie, la crèche, l’hôpital, la banque, la poste, internet, le   téléphone, etc. Il vaut mieux avoir beaucoup de copains, ou avoir un tonton, une   maman, ou un cousin qui connaît bien le directeur ! Même si j’étais très content d’avoir mon dossier traité sous mes yeux   comme par magie, j’avais une grande envie de vomir. Vraiment de vomir. Parce que cette agence était pleine de pauvres gens qui venaient pour   des droits bloqués, des radiations sans avertissement, parfois sans   motivation, et que l’on ne pourra pas facilement faire ça tous les   jours, dans tous les Pôles Emplois de France. C’est abject et honteux. Et je suis triste. Mais une chose est sûre pour le coup : ne lâchez jamais le morceau !   Allez voir vos coordinations, des associations de de défense, des   groupements. Venez simplement avec 5 ou 10 copains. Enchaînez-vous !!   Mais ne leur donnez pas raison d’agir comme ils le font. À tout bientôt, Nicolas http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4618 ------------------------------- On le voit l’opacité est de règle, Pôle emploi est un racket. - Une rencontre avec M. Genuini, médiateur national de Pôle Emploi   - Pour un mouvement des chômeurs et précaires à Rennes et ailleurs   Annulation de radiation, d’indu, ouverture de droits, tracasseries,   menaces et contrôle, l’action collective permet d’obtenir des   résultats, lutter construit la puissance du nous  :   Pôle emploi : Radiation et indû annulés par l’action collective   Porte d’Auteuil    CAF Nationale : 8 cars de CRS, 10 policiers en civil (im)mobilisés,   2000 euros de "trop perçu" RMi récupérés    Pôle emploi Colbert à Marseille : Et hop ! Radiation et indu   annulés    Pôle Emploi Pantin : « Gardez-les jusqu’à la mort, vos fiches de   paye »    Indu à Pôle emploi : Occupation de la direction régionale à   Toulouse    Occupation du Pôle Emploi Convention : Radiation annulée !    Plutôt CAFards que CAFteurs. Visite de la CAF Rosny par quelques   CAFards de Montreuil    Police emploi Paris : 2500 euros d’indu débloqués à coups de pieds   à Vicq d’azir  ---------------- Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement : Permanence CAP Accueil et informations sur le régime d’assurance-chômage des   intermittents du spectacle Lundi de 15h à 18h Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap@cip-idf.org Permanences précarité Lundi de 15h à 17h30. Adressez témoignages, analyses, questions, récits d’action, infos   utiles à permanenceprecarite@cip-idf.org À la coordination des intermittents et précaires 14 quai de charente, Paris 19e M° Corentin Cariou, ligne 7 Tel 01 40 34 59 7 ---------------- 500 euros pour des précaires, étudiants, retraités et allocataires de   minima Vous ne les obtiendrez pas sans les demander La presse vient de confirmer que cette prime, avec la quelle Sarkozy   s’était fait sa pub, était un flop total : moins de 3000 précaires   l’ont touché alors qu’elle en cible 250 000... Il faut en effet en   connaître l’existence et en faire la demande, or la fonction de la   machine à précariser qu’est Pôle emploi, comme des autres   institutions sociales, Caf compris, n’est pas d’informer sur les   droits mais de les rendre opaques et de les restreindre, alors ça   coince. Le ministre du Budget, Éric Woerth, avait dû augmenter de 20% les   fonds alloués à la prime de 200 e versée en avril dernier : plus   d’éligibles que prévu ; le voilà qui plastronne dans les média : le   nombre de primes de 500e versées prouve, évidemment, que l’ampleur   des besoins des précaires et la précarité elle-même sont moins   importantes que ce que l’on croit. CQFD... Ces 500 euros, il n’y a pas de raison de ne pas aller les chercher.   Il n’est pas nécessaire d’être inscrit à Pole emploi, même si c’est   là que se fait la demande. En gros, il faut ne pas être indemnisé par   Pôle emploi (c’est le cas de la moitié des chômeurs, dont 400 000 ont   moins de 25 ans), avoir été employé entre 305 et 610 h dans les 28   mois précédent une fin de cdd intervenue depuis avril dernier, y   compris les étudiants et les retraités peuvent y avoir accès. Le mode d’emploi de cette prime :  Alors, parlez-en autour de vous aux éventuels concernés, 500e c’est   pas tous les jours, avec en option, le plaisir de cogner sur la   machine à précariser qu’est Pôle emploi. Et, pendant que vous passez à Pôle emploi, autant y diffuser de   l’info, partageons ! Vous trouverez avez le mode d’emploi de cette   prime ci-dessus deux propositions de tracts, l’un sur cette prime,   l’autre contre Pôle emploi : Mépris et radiations, bienvenue à Pôle   emploi.. Les mouvements de chômeurs et précaires des années 90 avaient gagné   le droit à un panneau d’affichage dans les ANPE. C’est le moment   d’utiliser ceux du Pôle emploi. Une demande, un coup de pression sur   la direction et, pour les précaires, l’info devient accessible, sur   les droits, la possibilité d’agir ensemble, de ne pas baisser la tête. ---------- Continuons à lutter pour de nouveaux droits collectifs ! Appel à soutien financier :