[sanspap-rennes] buffalo grill

From : jean_claude.kernin@... , the 27th June 2007 22:20
  • 2007-06-27 22:20:53 — jean_claude.kernin@... - [sanspap-rennes] buffalo grill

salut à guillaume: de l'info utile! jean-claude Buffalo Grill veut l'expulsion de ses anciens salariés sans-papiers NOUVELOBS.COM | 27.06.2007 | 16:44 réactionshttp://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20070627.OBS4029/buffalo_grill_veut_lexpulsionde_ses_anciens_salaries_sa.html L'entreprise demande en référé l'expulsion d'une soixantaine de  sans-papiers, démissionnaires ou licenciés de plusieurs restaurants, du  parking de son restaurant de Viry-Chatillon dans l'Essonne. Un restaurant Buffalo Grill (AP) Un restaurant Buffalo Grill (AP) Un juge des référés du tribunal d'Evry a examiné mercredi 27 juin la demande  de Buffalo Grill d'expulser du parking de son restaurant de Viry-Chatillon  (Essonne) des sans-papiers démissionnaires ou licenciés de l'entreprise. Le  juge devait rendre sa décision jeudi matin à 9h00. Depuis le 8 juin, une soixantaine de sans-papiers réclamant une  régularisation, en grève, démissionnaire ou licenciés de plusieurs  restaurants, la plupart en Ile-de-France, occupaient le parking. Ils avaient  auparavant occupé l'intérieur du restaurant quotidiennement pendant 10  jours. Buffalo Grill souhaite que l'activité du restaurant, fermé depuis  trois semaines, puisse reprendre. Mise à pied A l'issue de l'audience mercredi, responsables de la CGT et sans-papiers ont  réaffirmé que la direction était, selon eux, au courant de la situation  irrégulière de ces salariés. Madi Diebakaté, ancien salarié employé en décembre 2004 dans le restaurant  de Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines), a expliqué qu'il avait fait l'objet d'une  mise à pied conservatoire à la suite d'un contrôle de police après une  dénonciation, et a affirmé avoir ensuite été embauché dans un restaurant de  la région de Bordeaux. "J'ai été convoqué pour un entretien à Bordeaux où je  ne connaissais personne. On m'a juste demandé mes fiches de paie du  restaurant de Saint-Cyr pour m'embaucher", a-t-il déclaré, expliquant qu'il  y était resté trois semaines, avant d'être mis à la porte, sans avoir  démissionné ni été licencié. "Filière de main d'œuvre" Le secrétaire départemental de la CGT de l'Essonne Marc Roumejon a quant à  lui dénoncé "une filière de main-d'œuvre organisée sur le plan national". Le président du directoire de Buffalo Grill, Erich Harazymczuk, a de nouveau  formellement démenti mercredi ces accusations, expliquant qu'il avait  sollicité les ministères concernés (Intérieur et Immigration), sans obtenir  de réponse. Il demande que la CGT et les sans-papiers "ne se trompent pas  d'interlocuteur", et met en avant le fait que les dossiers n'ont toujours  pas été déposés à la préfecture par la CGT. Le syndicat affirme de son côté  attendre des "engagements" de la préfecture avant de le faire. Selon la CGT, une pétition de soutien a reçu 3.000 signatures depuis le 1er  juin. Sept organisations syndicales de l'Essonne soutiennent le mouvement  (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, UNL, Unef). _______________________________________________________