[sanspap-rennes] urgence expulsion

From : louise30@... , the 3rd December 2003 22:56
  • 2003-12-03 22:56:55 — louise30@... - [sanspap-rennes] urgence expulsion

 Demain jeudi 04/12/03 RV à 9h45 à l'arrêt de bus du 16 devant la préfecture  de beauregard. Il s'agit de réagir à la mise en rétention d'hyppolite :  demandeur d'asile, marié à une française et père d'enfant français.  L'incroyable est arrivé! ------- Message d'origine -------  De:  Muriel Bernardin    Date: Wed, 3 Dec 2003 10:39:51 +0100  Sujet: [sanspap-rennes] texte tract : Cardinal et l'exploitation des sans- papiers  Hier soir, il a été décidé d'intervenir à la direction départementale du travail et de l'emploi pour demander des explications quant au fait que souvent la DDTE refuse d'accorder des cartes de travail alors qu'elle se plaint qu'il y a pénurie de main-d'oeuvre dans le batiment, par exemple. Cette intervention fait suite à l'affaire Cardinal. Il est aussi envisagé d'intervenir auprès de cette société ou de se servir d'un batiment construit par cette entreprise. Ce texte a été rédigé pour être distribué aux spectateurs de Dirty Pretty Things de Stephen Frears, il fait référence à l'affaire Cardinal : Des travailleurs exploités, victimes de ceux qui les embauchent au noir, parce qu'ils n'ont pas de papiers ou qu'ils sont demandeurs d'asile, il y en a aussi à Rennes. Les personnes sans-papiers et les demandeurs d'asile, s'ils veulent survivre sont obligés d'accepter des conditions de travail souvent très dures, parfois dangereuses tout en dépendant du bon vouloir de celui qui les a embauchés. Ceci les place dans des situations de grande vulnérabilité. Mercredi 19 novembre dernier, le Groupe d'Intervention Regional interpellait le patron du groupe Cardinal, une des plus grosses sociétés de BTP dans l'Ouest. Des perquisitions ont eu lieu au domicile de nombreuses familles d'ouvriers travaillant sur les chantiers des sous-traitants de Cardinal. Des ouvriers sans-papiers ou demandeurs d'asile ont été placés en centre de rétention ou assignés à domicile avec obligation de pointer tous les lundis à la Police de l'Air et des Frontières (PAF). Certains doivent passer au Tribunal administratif pour contester l'arrêté de reconduite à la frontière pris à leur encontre par la préfecture suite aux perquisitions. Après avoir été exploités par des négriers, ces ouvriers sont ainsi victimes une deuxième fois de leur situation de sans-papiers ou de demandeurs d'asile. Soutenons-les ! Des papiers pour tous ! Le droit de travailler pour les demandeurs d'asile ! _______________________________________________ Sanspap-rennes@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/sanspap- rennes Votre e-mail et vos SMS vous suivent sur Minitel  : 3615 CARAMAIL