[Coordsanspap-ouest] tr: dissolution Tfsolidaires

From : dunezat.xavier@... , the 24th March 2012 16:58

Quand on (se) dit que la période est morose... A mon sens, ce genre de message et d'annonce ci-dessous en dit long sur la fragilité de notre combat. Il en dit long aussi sur la nécessité de respecter la disponibilité de  chacun-e mais, peut-être, d'être plus vigilant-e sur le caractère collectif de la lutte et sur la spécialisation des tâches.  Cette semaine, le collectif de rennes n'a pas réussi à faire l'action prévue faute de monde (5 personnes pour une occupation prévue depuis un mois). Nos AG sont moins  fournies et de plus en plus segmentées, notamment entre soutiens et migrant-e-s. Côté migrant-e-s, le collectif de rennes est de plus en plus déserté tandis que  l'organisation autonome des migrant-e-s, que nous avons tant voulue, ne débouche plus sur des actions collectives. On pourrait aussi parler de la coordination régionale  qui semble, cette année, s'être éteinte.  De même, depuis plusieurs mois, les médias ont largement déserté le suivi de nos actions et, s'ils restent un peu mobilisés sur la question du logement, on est loin du rôle  de relais que jouaient les médias il y a encore deux ans.  Beaucoup diront que tout ceci tient à la période électorale et au souhait, sinon à la certitude, de voir la gauche gagner. Je crois que c'est plus grave même si je ne sais pas bien l'expliquer. Quoiqu'il en soit, nous devons prendre garde à ce que nous faisons du collectif (en général, pas que de notre collectif de rennes). Partout, le désert militant gagne du  terrain.  Les choses collectives sont précieuses mais, à force de ne pas en prendre soin, ne risquons-nous pas de les voir disparaître et, avec elles, des tentatives de  résistance, voire des choses qui donnent un peu de sens aux journées ?  La montée de Mélenchon est sans doute un signe positif compte tenu des revendications du Front de gauche, notamment sur l'immigration. Mais la personnalisation que  ce monsieur est en train d'incarner en dit long sur les perspectives inquiétantes pour une lutte autonome, antihiérarchique et, selon moi, efficace (même si notre collectif  de rennes est rempli de hiérarchie malheureusement). Pourvu que j'ai tort sur les semaines à venir...