[sanspap-rennes] article ouest-france

From : olivier.meurette@... , the 3rd December 2003 17:57

mercredi 3 décembre 2003 Expulsion mais pas en Turquie Le tribunal désavoue partiellement la préfète Un Kurde interpellé en situation irrégulière lors du coup de filet dans le  milieu du bâtiment ne sera pas renvoyé en Turquie comme l'avait décidé la  préfète. Le magistrat délégué du tribunal administratif a tenu compte de  l'assassinat de son père. Après le vaste coup de filet dans le milieu du bâtiment, des Kurdes en  situation irrégulière ont fait l'objet d'assignation à résidence, de rétention  et d'arrêtés de reconduite à la frontière. Parmi eux un jeune homme de 24 ans.  Le tribunal administratif s'est penché sur son cas hier matin. Le parcours du  jeune homme est atypique. Il a été débouté du droit d'asile par l'Ofpra, par la  commission de recours et un réexamen de sa situation a été sollicité par son  avocat Me Rouzaud Le Boeuf, lequel a fait valoir qu'il serait en danger s'il  regagnait son pays. Son père, qui avait été débouté du droit d'asile et avait  fait l'objet d'une reconduite à la frontière, avait disparu lors d'un rendez- vous avec un membre des services de la sécurité turque. Son corps avait été  retrouvé criblé de balles. Ce qui a fait dire à Me Rouzaud Le Boeuf que  manifestement son client « court des risques si on le renvoie en Turquie. Là- bas on s'en prend aux enfants surtout si se sont des garçons et à plus forte  raison si c'est l'aîné comme ici. » La magistrate déléguée a écarté le recours formulé contre la préfète mais a  fait siens les arguments de l'avocat relatifs aux risques encourus. Le jeune  homme restera en France en attendant de connaître son pays d'accueil.