[sanspap-rennes] : AFP-MAIL : GB-Afrique-Tanzanie-immigration

From : michele.fougeron@... , the 26th February 2004 12:24
  • 2004-02-26 12:24:15 — michele.fougeron@... - [sanspap-rennes] : AFP-MAIL : GB-Afrique-Tanzanie-immigration

Pour info: ça va donner des idées à d'autres! Date : Wednesday, February 25, 2004, 10:15:15 PM Sujet : AFP-MAIL : GB-Afrique-Tanzanie-immigration ===================Texte original=============== GB-Afrique-Tanzanie-immigration    Londres cherche un accord avec la Tanzanie sur les demandes d'asile (Blair)        LONDRES, 25 fév (AFP) - Londres discute avec la Tanzanie et un autre pays africain pour permettre aux autorités britanniques de traiter des demandes d'asile de ressortissants de la région avant qu'ils n'arrivent en Grande-Bretagne, a indiqué mercredi le Premier ministre Tony Blair.    "Nous négocions avec le gouvernement tanzanien sur la façon dont nous pourrions étudier les demandes d'asile près du pays d'origine des demandeurs",  a expliqué M. Blair devant les députés. "C'est une chose raisonnable".    Son porte-parole a ensuite indiqué que la Grande-Bretagne discutait également avec un autre pays africain proche de la Tanzanie, qu'il n'a pas nommé, pour établir un système similaire de contrôle en amont de l'immigration.    La Grande-Bretagne, l'un des pays qui attirent le plus d'immigrés en Europe, a durci sa législation sur l'immigration ces dernières années, notamment pour lutter contre les réfugiés souhaitant profiter des divers avantages du système d'aide sociale.    Le ministre de l'Intérieur David Blunkett a annoncé mardi que le nombre de  demandes d'asile avait chuté de plus de 40% en 2003 par rapport à l'année précédente, grâce notamment à la coopération avec la France en matière de contrôles aux frontières.    Le gouvernement britannique a par ailleurs annoncé lundi qu'il allait amender la loi sur les relations raciales afin de pouvoir examiner "de façon plus rigoureuse que normalement" les demandes d'asile de Somaliens, les plus nombreuses en Grande-Bretagne.    Concrètement, les empreintes digitales des demandeurs d'asile seront comparées à celles déjà enregistrées dans les autres pays européens en vue d'identifier ceux qui ont déjà déposé une demande d'asile dans un autre pays de l'Union européenne.    Le gouvernement, qui entend réduire le nombre de demandeurs d'asile, envisage également d'étendre ce projet pilote de trois mois aux ressortissants  de quatre autres pays -Irak, Turquie, Iran et Soudan-, dont sont issus une grande partie des demandeurs d'asile, selon le ministère de l'Intérieur.    et/mr      e.dab ================Fin du texte original=========== --  Sylvain Tirreau Assistant de Direction Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples 43, bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 82 liste reservée aux infos presse ------ Fin du message transféré