[sanspap-rennes]tr: re: tr: MIE : question et appel à riposte

From : soft.machine@... , the 27th September 2012 23:44
  • 2012-09-27 23:44:42 — soft.machine@... - [sanspap-rennes]tr: re: tr: MIE : question et appel à riposte

J. me demande aimablement de transférer. Donc, je transfére.  bonsoir,   affligeant et  hélas  pressenti,  au vu d'une prise en charge minimale amenant  à des dérives +++  etc..    leurs conditions de vie reflètent un  faisceau d'éléments pouvant entrer ds une information préoccupante (IP)    c'est tjs le n° national 119 à solliciter par téléphone : il y a recueil d'infos puis transmission au département concerné : effectivement ce sont les CG avec un service + ou - centralisé selon les départements ;  en 35, le BIP répartit sur les CDAS en fonction du lieu de domiciliation du mineur et de sa famille ; pour les MIE la question étant quelle adresse  retenir : leur  domicile actuel ou  celui du service qui les accompagne  ? ne pas s'embarrasser avec ça   si vous optez pour un recueil des infos par écrit :   demander au 119  à quel endroit adresser votre  courrier : il peut y avoir doublon avec l'appel tél.  il me semble préférable de privilégier une description des faits très précis caractérisant les conditions ds lesquelles le(la) jeune vit et qui inquiètent ++ ; IP  à porter pour  un seul individu donc autant d'IP que de jeunes dont la situation vous  interpelle  c'est le CDAS qui traite l'IP avec le RC (responsable de circonscription )qui décide des suites à donner, en concertation avec  l'équipe  concernée    je pense vous mettre en PJ 2 documents :  -fiche de recueil enfant en danger (trame aidante pour signifier les éléments   qui vous seront demandés de toute façon..)  -circuit des IP en CDAS avec les qualifications retenues ...  merci de  divulguer de façon "réfléchie" et avec parcimonie   quelques sigles à expliciter :  CAD : commission d'aide à la décision  CT : conseiller technique    je suis à votre dispo pour compléments besoin d'infos, eclaircissement etc..    quant à la risposte et aux contacts syndicaux , je pense que les  transferts de mails infos etc.. ne semblent pas mobiliser (peu ou pas de retour) ; qui est sensibilisé à la cause de ces jeunes ? c'est une grande interrogation ;  les conditions de travail de la mission MIE retiennent depuis quelques mois l'attention  syndicale plus située, à priori ds le soutien que ds une  critique de certaines pratiques professionnelles (que le peu de  moyens alloués viendrait justifier)    bonne fin de soirée    J.  Message du 26/09/12 09:50  De : "Xavier DUNEZAT"  A : "philippe courtois" , "sanspap-rennes"   Copie à :  Objet : [sanspap-rennes] MIE : question et appel à riposte          J'ai bien relu ce témoignage édifiant sur la vie à l'hôtel des jeunes MIE que le CG35 abandonne dans des hôtels, et notamment à l'hôtel st martin promis, sinon à la démollition, du moins à une rénovation si jamais on envisage d'y faire revenir un jour des blanc-he-s.          Même si ces jeunes (pas blanc-he-s) ont entre 16 ans et 17 ans, il ressort qu'on peut parler d'enfance en danger si l'on se base sur les critères habituellement utilisés pour la définir (vivre dans la saleté et le surpeuplement, être en autonomie totale, avoir des "fréquentations inattendues" pour des enfants, être quasi abandonné-e-s...), d'autant que la mission MIE nous avait dit qu'un-e MIE de 14 ans avait déjà été placé-e dans cet hôtel st martin proche du taudis si l'on en croit le témoignage.            D'où ma question : comment faire pour signaler des enfants en danger sachant que, si je ne me trompe pas, ces signalements se font à des services sous la direction du CG 35 ? Bref, comment contourner le CG 35 ? Et, si on ne peut pas le contourner, comment le mettre dans l'embarras et l'obligation de réagir ?            En tout cas, nous devons vraiment faire quelque chose car, si l'on en croit les personnes du collectif qui ont rendu visite aux MIE dans leur hôtel et si l'on en croit surtout leurs difficultés à trouver des mots pour décrire ce qu'elles-ils ont vu, nous nous rendons complices de non assistance à personne en danger (enfant ou pas).  Je sais qu'il y a des gens qui travaillent auprès des MIE qui lisent nos mails : SVP, contactez-nous pour qu'on organise une riposte !            Nous avions des contacts syndicaux du CG qui devaient nous recontacter suite à ce qui s'est passé au printemps mais nous attendons toujours...            Ce n'est pas possible de laisser faire tout ça (tests osseux, déshabillage, palpation des parties génitales, comptage des dents, abandon dans des hôtels miteux, pas de scolarisation, etc, etc) à des jeunes quel que soit leur âge et, surtout, en notre nom ! _______________________________________________ Sanspap-rennes@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/sanspap-rennes
 [ Hôtel MIE.doc (43.1 Ko) ]
_______________________________________________ Sanspap-rennes@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/sanspap-rennes