[sanspap-rennes] C'est clair!!

From : pascale.even@... , the 28th April 2014 12:36

J'avais donc Rv ce matin à la Mairie avec la famille qui était avec nous à l'occupation de la Mairie samedi dernier. une autre famille, mise au courant était également avec nous. Deux élus et deux personnes travaillant pour la Mairie dont nous avons déjà eu à faire nous ont reçus. Malgré la courtoisie du propos, les choses sont claires. Si les familles refusent de donner leur nom, elles ne pourront être logées, la Mairie refuse de se mettre dans l'illégalité. J'étais là aussi en tant qu'enseignante et Prof Principale d'un des jeunes et ce n'est pas en tant que militante du CSPSP que j'enrage, (j'enrage quand même, bien sûr) mais en tant que prof qui demande à ses élèves de respecter les règles scolaires, sans que l'adulte  respecte ses devoirs  savoir ne pas mettre les jeunes en danger. Eh bien c'est fait. Pour faire dans le pathos, des gamins dormiront à la rue jusqu'à la fin des vacances et sans doute bien après et ils préfèrent encore cela plutôt que de se faire expulser. Comme c'est bizarre! Depuis 2008 aux dires de la Mairie (car j'arguais du fait que la Mairie était plus revendicative du temps de Sarko) , tous les noms qui étaient donnés chaque semaine ont systématiquement été transférés à la Pref (entre temps nous avons changé de secrétaire général). il y aurait moins de demandeurs d'asile à la rue, mais beaucoup de sans papiers. Notre collectif porte bien son nom. J'alerte de mon côté d'autres personnes et je vous tiens au courant. Cela ne change cependant pas ma façon de voir les choses quant aux occupations, je resterai toujours sur la ligne "on discute" mais dans les deux cas, j'ai l'impression que l'on est dans une impasse que seules les mobilisations pour des changements au niveau national peuvent vraiment avoir de l'impact. Il me semble pourtant que certaines municipalité de la région parisienne héberge des sans papiers. Quelqu'un aurait-il des infos à ce sujet car j'en ai parlé pour dire que c'était possible mais je n'avais pas de choses concrètes à énoncer. Sur la question du logement des sans pap, j'ai l'impression qu'on pédale dans la semoule depuis bien longtemps...