Re: [sanspap-rennes]ce message s'autodétruira...

From : burliersophie@... , the 31st October 2010 19:24
  • 2010-10-31 19:24:00 — burliersophie@... - Re: [sanspap-rennes]ce message s'autodétruira...

Et bien je regrette d'avoir été sentencieuse quand je voulais simplement interpeller. De toutes façons, les formes ça compte toujours et c'est vrai que de loin on voit moins bien. Pour répondre à une autre remarque, les principes peuvent bien sûr se changer, quoique ils soient...des principes donc des codes structurant durablement des actions. Mais évidemment le collectif est ce que celles/ceux, qui y sont, en font.  Hasta........
 Message du 30/10/10 à 11h22  De : "Xavier DUNEZAT"   A : burliersophie@..., "collectif de soutien aux s-p"   Copie à :   Objet : re: [sanspap-rennes] ce message s'autodétruira...     Bon, à bien y réfléchir, on a fait une boulette effectivement mais je ne crois pas que l'institutionnalisation soit en cours et, surtout, que cette boulette méritait de si grandes déclarations de principe. Par exemple, on aurait pu recevoir le mel suivant : "Ne faudrait-il pas rediscuter en AG de l'appel à manifester pour mumia ? En effet, nous avons toujours convenu de limites claires dans les objets de notre engagement. Il me semblerait important de ne pas se perdre dans une convergence symbolique des luttes. Mais, compte tenu de votre activisme actuel et de tout ce que vous faites, peut-être étiez-vous fatigué-e-s au moment de cette prise de décision. J'aimerais des précisions.".    Les formes, ça compte un peu en ce moment pour plusieurs raisons :    1) le collectif a relevé la tête après des temps très durs et très conflictuels qui ont fait fuir nombre de nos membres (plus des circonstances extérieures au collectif qui ont joué) ;    2) à force de nous engueuler avec les autres associations, nous finissions par nous perdre un peu et ces engueulades ont eu un effet très démobilisateur au-delà du collectif par rapport à la lutte pour les sans-papiers (effet pervers qui n'avait pas été aussi fort quand tu étais là, S). Et, �� mon sens, la raison première de notre appel à manifester pour mumia était que ça ne mangeait pas de pain, que ça concernait le racisme (les actions sur les roms étaient davantage axées sur le racisme que sur les expulsions) et, surtout, que ça consolidait un apaisement des relations avec les autres orgas, apaisement qui à mon avis a rassuré un peu tout le monde et permet auj de se parler à défaut de s'unir (union que je ne souhaite pas compte tenu des modalités très différentes de lutte). Ces rediscussions ont rendu la médiatisation de la cause plus facile en plus car il est indéniable que l'affaiblissement du collectif et nos engueulades inter-assos jouaient sur la médiatisation (je peux pas en parler clairement sur la liste mais je t'expliquerai) ;    3) depuis mai et la réactivation d'actions collectives locales auprès des sans-papiers (après la phase du procès et du logement qui nous ont beaucoup éloigné de cette raison d'être première), le collectif est très apaisé en interne. Nous continuons d'avoir des débats mais c'est plus calme et la présence massive de sans-papiers (un tiers des participant-e-s aux AG) n'y est sans doute pas pour rien. Nous organisons beaucoup d'actions (tu es vraiment très loin de ce qui se passe avec ton terme "institutionnalisation", terme gratuit et inutilement provocateur) et nous essayons de tenir collectivement (et de manière assez implicite puisque ça s'est fait comme ça, y compris du côté des autres orgas) la position suivante :         * arrêt des conflits ouverts avec les autres orgas       * maintien du refus absolu de co-signer ou de co-organiser compte tenu des modalités différentes de fonctionnement        * participations individuelles croisées à nos actions respectives (les personnes d'une orga autre viennent à nos actions, nous allons individuellement aux actions des autres orgas)       * léger infléchissement sur les appels à manifester : avant, le collectif organisait l'essentiel des actions à répétition de l'année ; auj, beaucoup d'orgas font plein de choses, en lien avec les sans-papiers et le logement, alors nous appelons à manifester en essayant de formuler nos appels sans nous retrouver en situation de convergence symbolique des luttes.  S, tout ceci est très fragile mais nous avons réussi à remettre de l'action hebdomadaire dans la vie du collectif. J'en conviens, nous sommes passé-e-s un peu vite sur Mumia (c'était en fin d'AG, on est aussi pris-es par d'autres luttes qui bouffent du temps et les AG sont, je te le rappelle, longues ce qui peut jouer sur la clairvoyance). Mais, stp, nous avons réussi à faire disparaître de la liste les conflits qui nous bouffaient tant par le passé. C'était pas grave car nous étions nombreux-ses pour faire autre chose que d’entretenir des conflits mais nous le sommes moins et la participation des sans-papiers redessine les lignes.  Ne pas s'institutionnaliser, c’est aussi déplacer les enjeux pour ne pas s’enfermer dans une routine, ici celle du conflit structurel avec les autres orgas.  Tu m’as convaincu sur un argument qui devra orienter nos débats : le collectif n’a pas à appeler à des trucs auxquels il ne participe pas activement. Nous avons déjà lutté contre le racisme (action roms, sarko etc) mais pas pour Mumia donc nous n’avions pas à appeler. C’est vrai qu’il y a là une brèche vers l’institutionnalisation. Pour le logement, c’est plus compliqué compte tenu de notre passé actif et de la participation active actuelle à titre individuel de nombre de membres du collectif.  Tout ce long mel pour reconnaître que tu (re)poses de vraies questions mais ne nous fragilises pas trop par tes formulations un peu rapides et déconnectées de la réalité actuelle du collectif. Le collectif est bien plus fragile et plus hétérogène que quand tu l’as quitté. Ne pas s’institutionnaliser, c’est aussi fabriquer le consensus sans foutre en l’air cette hétérogénéité et en prêtant attention à cette fragilité, tu le sais.           
  Message du 29/10/10 10:47   De : burliersophie@...   A : "collectif de soutien aux s-p"    Copie à :    Objet : [sanspap-rennes] ce message s'autodétruira...      En effet c'est une erreur, il ne s'agit pas du même collectif. Le collectif dont je parle n'était ni la FSU ni le FSE (front des squatters exaltés). Au revoir PS: note pour Evelynne et les autres: Quand une organisation commence à appeler à manifester pour d'autres causes que celles qui la fonde, c'est le signe de son institutionnalisation. C'est à dire qu'elle pense que son nom vaut plus que ses pratiques. De nombreuses associations sont spécialistes de la cosignature d'appels ou d'appels communs (sans signature), tout ça pour envoyer à la manif deux péquins avec un drapeau bien sûr! Désormais le collectif passera beaucoup de temps à discuter pour savoir s'il faut appeler pour Mumia (racisme), pour la journée des violences faites aux femmes (sexisme), contre l'arrestation de manifestants ayant par mégarde mis un pavé dans une vitrine (racisme anti jeune), pourquoi pas pour les prisonniers politiques.. basques éloignés de chez eux.. toutes causes extrêmement défendables mais qui ne sont pas la défense ds sans papiers. En se déchirant sur "qui", "quoi" défendre le collectif met en jeu son unité revendicative: la régularisation de tous les sans-papiers et l'abolition du statut de sans papier. Il me semble que cette unité a été sa force et a évité la dispersion du temps si précieux dans cette lutte.Je pense qu'aujourd'hui la convergence des luttes est un leurre car si on dit que tout est dans tout, on croit que tout se vaut et au final il n'y a personne dans la rue ou en tous les cas les gens ne savent pas quoi y crier. Jusque là le collectif a toujours été présents à des manifs où il pouvait affirmer: "qu'est-ce qu'on veut? Des papiers! Pour qui? Pour tous!". Et ça, c'est sa seule raison d'être. Bonne continuation. Sophie > Message du 28/10/10 à 20h52 > De : "Xavier DUNEZAT" > A : burliersophie@..., "collectif de soutien aux s-p" > Copie à : > Objet : Re: [sanspap-rennes] CR de l’AG du 26/10/10 > > > Non, y a pas de tournant. Nous disons juste que nous appelons à aller à cette manif (c'est par rapport au racisme et ça nous intéresse un peu), pas que nous signons > un tract commun. Si vous aviez un jour fait partie du collectif, madame, vous vous souviendriez qu'il nous arrive d'appeler à aller manifester pour le logement aussi, et > même pour les familles sans-papiers... > Et nous ne nous interdisons pas d'appeler un jour à manifester pour le soleil car nous sommes incontrôlables. > > > > Message du 28/10/10 18:05 > > De : burliersophie@... > > A : "collectif de soutien aux s-p" > > Copie à : > > Objet : Re: [sanspap-rennes] CR de l’AG du 26/10/10 > > > > > > Est-ce que j'ai bien lu? J'espère que chacun-e notera le tournant fondamental pris par le collectif ce jour. > > > > > > ) "Le CSPSP appelle à joindre la manifestation le 9 novembre devant le consulat des Etats Unis à Rennes pour soutenir Mumia Abu Jamal. (cf Mail de M.F. du > 25/10/10) " > > > > ____________________________________________________ > > > > Nouveau : le catalogue officiel des paroles de vos chansons préférées sont sur : http://paroles.voila.fr  > > > > > > > > _______________________________________________ > > Sanspap-rennes@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/sanspap-rennes > > > > > > > > > ____________________________________________________ Nouveau : le catalogue officiel des paroles de vos chansons préférées sont sur : http://paroles.voila.fr  _______________________________________________ Sanspap-rennes@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/sanspap-rennes 
 
____________________________________________________   Nouveau : le catalogue officiel des paroles de vos chansons préférées sont sur : http://paroles.voila.fr