[Resf] La criminalisation des mineurs continuent...

From : sanscra@... , the 27th November 2015 11:38

Il est le 6e mineur transféré de la maison d'arrêt de Caen au CRA de Rennes. Comme à Lyon, les mineurs, déclarés majeurs après les tests osseux ,sont déférés en comparution immédiate et condamnés à la prison ferme.  Il se nomme Souleymane K, né le 16/01/98 en Côte d'Ivoire. Il a 3 documents d'état civil attestant de son identité et son âge. Il est arrivé à Caen en novembre 2014. Il a été pris en charge pendant 9 mois par le Conseil Départemental du Calvados. Il est resté jusqu'à l'été dernier dans un hôtel, jusqu'à ce que le Juge pour enfant ordonne sa prise en charge effective.Souleymane profite de cette période pour prendre des cours de remise à niveau, car il a quitté l'école en 2009 suite à la disparition de ses parents. Il est licencié dans un club de foot et se fait rapidement des amis. Il doit débuter un CAP cuisine le 24 septembre... Mais le 24 septembre, il est arrêté à son domicile. Il subit les tests osseux qui le déclarent majeur, puis il est placé en GAV pour "détention frauduleuse de plusieurs faux documents administratifs, déclaration fausse ou incomplète pour obtenir d'une personne publique ou d'un organisme chargé d'une mission de service public une allocation, une prestation, un paiement ou un avantage indu". Souleymane est aussitôt placé en détention provisoire et jugé le 22 octobre 2015. Il est condamné à 2 mois de prison ferme et 22 686 € d'amende (remboursement CD14) !  Une OQTF lui est notifiée en détention le 17 novembre 2014, sans lui expliquer le délai et les moyens de recours. Le 24 novembre, Souleymane est transféré au CRA de Rennes dès sa levée d'écrou. Il est trop tard pour contester son OQTF. Souleymane a été présenté ce matin devant le JLD. Le juge a prolongé sa rétention de 20 jours en attendant la position du consulat ivoirien sur l'authenticité de ses documents. Si les documents sont déclarés vrais, le juge s'est engagé à provoquer une nouvelle audience en urgence pour ordonner sa remise en liberté. Le rendez-vous consulaire avec les autorités ivoiriennes est programmé jeudi 3 décembre...  @+Carole