[sanspap-rennes](sans objet)

From : pascale.even@... , the 29th March 2010 15:07

Je pense, J. que tu es sourd ou alors qu'il faut que tu tournes sept fois ton crayon dans la main avant d'écrire. Il y ades personnes au sein du Collectif qui ont passé un samedi après midi en coordination régionale pour que tout soit OK au niveau organisation, des réunions où on parle de la prise de parole des uns et des autres, des comptes rendus des AG. Je pense que lorsque que l'on ne peut assister à toutes les AG ,ce qui est le cas de beaucoup d'entre nous, on garde un peu de modestie et d'humilité pour dire ce qui va ou ne va pas. J'ai rêvé ou pendant la manif on a donné la parole à qui la voulait? Je crois, une fois de plus que certains ne vivent pas sur la même planète. Ceci pour rester calme. P
 Message du 29/03/10 01:33  De : "Jacques RIOUAL"   A : "1-liste-collectif SSpap RENNES"   Copie à :   Objet : [sanspap-rennes] Re : CR du blocage du CRA du 27/03/2010... Peut-être aussi nombrilisme aïgu, mais ça se guérit si on ne fait pas de rétention ... avant la manifestation...    
Bonsoir,  N'y aurait-il pas tout simplement dans notre Collectif SPSP une tendance à l'affection nombriliste qui fait que les autres organisations parties prenantes de la mobilisation ne sont pas concertées, ni mises dans le coup, ni même contactées je pense, avant le rassemblement. Les seuls tracts qui sortent ce sont ceux vus et goutés en AG du CSPSP, et personne d'autres n'en a été signataire appelant sur Rennes...  C'est du genre ralliez-vous à notre panache blanc ou toute autre couleur...mais on se met d'office au centre comme porteur du mouvement puisqu'en bas de page... c'est CSPSP tout seul et l'invitation à notre AG le mardi si on veut avoir son mot à dire. Personne d'autre n'y met de la voix commune pour faire route ensemble afin de créer l'évènement et le porter.  C'est tout le pb de marier un "collectif d'individus" qui militent individuellement quand et comme ils veulent, et des "individus qui s'organisent collectivement" pour militer ensemble. Pour éviter de tenir AG intenable sur le site de la manif et faire fuir tous les gens venus participer sous un panache , dans bien d'autres manifestations où les organisations ont fait front, au moins en étant signataire d'un tract d'appel en commun... on a toujours eu avant la manifestation un "signal d'appel" ENSEMBLE, et le règlement des dispositions pratiques décidé ENSEMBLE jusqu'à dissolution. De mémoire, je m'en rappelle pour des manifs communes à Rennes "Unis Contre Immigration Jetable, POUR une EUROPE OUVERTE et SOLIDAIRE" "Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit !" "Rassemblement de soutien à la CIMADE" "manif Rennes -Non a immigration jetable"...  Il me paraît tout simplement évident que compte tenu des rapports individuels tendus entre certains individus si on se réfère aux dires sur les listes, pour aboutir à quelque chose qui aurait des chances d'être organisé et entendu avant que ne se posent les problèmes d'organisation (et de mésentente ou quiproquo inévitables ) sur place... il aurait fallu que les "organisations" s'entendent avant, ce qui permet de s'affranchir avec raison gardée, des indispositions individualisées qui risqueraient de polluer. En tant que participant intéressé et impliqué au CSPSP par le travail "original" qui s'expérimente de par le fonctionnement étonnant bien sûr, et aussi par les amitiés que j'y tisse et les fraternités qui s'y brodent , je trouve aussi que le CSPSP ne sait pas organiser une mobilisation avec d'autres organisations...sauf à être maître et meneur de jeu.  C'est mon entendement quand je parlais de nombrilisme. Je dirai même que c'est un nombrilisme collectif, puisque on a tendance à voir les orga alentours avec une pointe de "concurrence", voire de condescendance si elle ne vont pas dans l'optique ou le soutien du CSPSP  Et ce qui est très dommageable, à mon sens, et là je n'interviens jamais pour départager ou alimenter les incendies, car on va très vite vers le non-respect des droits humains, dont la liberté de chacune et chacun de croire et de penser autrement. Je dis cela avec beaucoup de vigueur et de dignité car l'arme facile trop souvent utilisée entre chaque tranchée creusée dans nos guerres de la concurrence... des idées et façons de voir, c'est le dénigrement de la personne individuelle avec des terme insultants souvent selon que tu as un panache bleu, vert ou blanc..., et cela en général par écran interposé et les pré-jugés faisant foi... ou prises à témoin. Evidemment la stigmatisation de tout un groupe de pensée devient aussi monnaie courante.  C'est vraiment décevant toute cette énergie dépensée à se détruire, alors qu'il y a un Monde de Droits Humains, de respect et d'avenir à construire ENSEMBLE, oui ENSEMBLE, parce que sur la terre, il n'y a pas d'autres voies pour assurer la PAIX que de CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE...  Pour l'action marche sur le CRA du 27/03, compte tenu de la préparation des dispositions locales "rennaise" faite par le CSPSP, à laquelle j'ai participé, je considère que ce qui s'est passé n'est pas un échec, mais c'est bien sur ce qui devait arrivé naturellement puisque nul n'était concerté pour mener cette manif. C'est la réalité vécue et constatée en direct sur le site de ce qui était un aboutissement possible d'une manifestation où il y a un "directeur", mais où les "employés venus à cette rencontre" ne sont pas obligés de s'en satisfaire, donc  -soit ils réagissent en faisant une espèce de grève sur le tas,  -soit ils n'ont pas pigés le but avant et attendent des explications plus claires dans leur coin,  -soit ils sont bouchés à l'émeri et on les vire... sans remerciement et ils ne reviendront plus.  Voilà en quelques lignes, ce que je pense de cette journée intéressante, mais où je regrette vraiment que le CSPSP avec la coordination régionale n'ait pas accueillir formellement et visiblement les organisations présentes , ni organiser leur prises de paroles ... Sinon que certaines aient dû chiper le micro en toute fin quand le bi-rassemblement était en voie de désagrégation après 3 heures de marche et de manif. J'avais fait la démarche d'appeler plusieurs orga à participer à cette journée, et même à proposer leur intervention et propositions pour continuer le mouvement et la lutte.  Je n'ai pas eu l'impression que le collectif et la coordination en aient fait cas.  J'en suis moi-même partie prenante. du CSPSP.. alors... y a à faire pour réussir plus de convergence et d'effets cumulatifs de nos mobilisations, plutôt que de se juxtaposer dans nos luttes pendant 3 kilomètres à pied  -pour abolir les CRA,  -légiférer pour le droit de circulation pour tous  -et celui de ne pas être ni enfermé ni expulsé si on est étranger en France, en UE... ,  -et comme l'a proposé une des interventions: "inventer un loi CESEDA qu'on écrirait ensemble" "La lutte commune crée des compétences pour faire des propositions, faire force politique.
 QUE FAIRE? 
IMAGINE... un pays où les citoyens éclairés se donnent l'objectif d'écrire la loi remplaçant la loi CESEDA …
 IMAGINE cette action de CONTRE-POUVOIR qui soit une étape et un outil pour les combats à venir…  Nous proposons à la coordination inter-régionale d'inviter les organisations participantes aujourd'hui et toutes personnes intéressées à l'idée d'une action…"   
Voila vite dit... et en PJ, j'ai fait à ma façon un CR de mes 3 heures de marche et manifestation, avec un préliminaire, une heure avant le rendez-vous, quand j'ai voulu montrer de visu le centre de rétention à une camarade partenaire du CCFD, une avocate thaïlandaise travaillant sur les droits de l'enfant dans son pays. J'ai parlementé, j'ai discuté avec les gradés robocop de la ruelle du CRA... Wassana qu'elle s'appelle, reviendra en Thaïlande la vision d'une montagne de barrières et de férocités pour interdire toute circulation ...  LA HONTE de la république saccagée, et des étrangers emprisonnés, isolés, invisibles... elle le rapportera dans ces dires mais pas en images: c'est dommage. Amicalement JR ----- Message d'origine -----  De :  À : "Pascale Even"  Cc :  Envoyé : dimanche 28 mars 2010 14:09 Objet : [sanspap-rennes] Re : CR du blocage du CRA du 27/03/2010
 
Slt,
 autre témoignage plus partial :     moi qui suis arrivée à 16h45 environ, j'ai donc constaté qu'il y avait deux rassemblements : un (majoritaire) au milieu de la route, un autre (minoritaire) près de la grille des flics,. Dommage, on en conviendra, surtout que la décision prise - il me semble - était bien de bloquer la route ; ce qui, par ailleurs, a super bien marché puisque la déviation a provoqué des bouchons dans St Jacques aéroport tout l'après midi.     Evidemment cette division a tendu les choses, les débats portant sur est-ce qu'il faut rester sur la route ou est-ce qu'il faut aller gueuler près des grilles (aaahh!!.... le face contre face avec les keufs... quel pied ; on s'y croirait presque, au soir du Grand Soir), sachant que le débat - d'après ce que j'ai compris - émanait du seul groupe n°1 qui avait prévu (selon la décision initiale) de rester sur la route mais qui a cherché à trouver des solutions collectives face à cette situation imprévue ; groupe n°2 ne prenant évidemment pas cette peine. Et je me permets, avec toutes les pincettes possibles et imaginables, d'émettre l'audacieuse hypothèse que cette situation fatigante, cent fois vue et vécue déjà, n'ait pas incité les gens à rester un peu plus tard...voire les ait incité à se casser un peu plus tôt. Alors bien sûr l'action n'est pas un échec ; la route et le CRA ont bien été bloqué tout l'après midi, etc... mais c'est quand même un peu un échec (enfin de mon p  oint de vue extérieur), puisqu'encore une fois, un fonctionnement vraiment collectif n'a pas pu être possible ; puisqu'encore une fois, une frange de la manif a refusé de (vraiment) venir discuter autour du micro ; parce qu'encore une fois, certain-e-s ont fait comme ils/elles ont voulu, préférant la division à la recherche d'une solution permettant le maintien de l'action collective et solidaire, au risque de mettre l'action en péril.     Voilà, tout ça n'est bien sûr pas très grave, le blocage a bien eu lieu, il n'y a pas eu de heurts, l'info a été diffusée, etc. Mais enfin c'est usant et sans doute que parmi les gens qui étaient là hier, certaine-s (moi, peut-être bien?) regarderont à deux fois la prochaine fois qu'il faudra passer un samedi après midi au CRA.   Ciao  Delphine    ----- Message d'origine -----  De: Pascale Even 
 Date: Dimanche, Mars 28, 2010 10:03 am  Objet: [sanspap-rennes] CR du blocage du CRA du 27/03/2010  À: sanspap-rennes@...      Le Figaro, le Télégramme, le New York Times, certes, mais rien ne vaut un témoignage de, l'intérieur, il va sans dire que deux témoignages de l'intérieur peuvent ne pas se ressembler voire se contredire.
Rendez vous donc à l'aéroport, ce n'est pas un raz de marée, mais quand même cela a de la gueule. On se dit "ce n'est pas un échec", la manif est belle, on passe devant le Centre de Rétention, on va jusqu'au rond point où, il fallait s'y attendre un petit cordon de policiers nous demande de ne pas passer "pour notre sécurité", mais accepte que certains aillent accrocher des banderoles afin qu'elles se voient de la rocade. Il faut bien parlementer avec quelques mordus de l'adrénaline qui essaieraient bien, pour voir, de titiller un peu les hommes en bleu, mais rien de bien agressif. Nous repartons pour nous installer sur la route qui mène au CRA. CRA bien sûr devant lequel un grille est placée gardée par quelques CRS. C'est là que cela cafouille un peu. Certains se dirigent vers la grille , d'autres restent sur la route pour empêcher la circulation. Objectif réussi car aucune voiture n'a pu passer de 15h30 environ à 18h30, heure à laquelle nous nous sommes dispersés. Difficile de se mettre d'accord entre nous pour assurer un blocage massif et des prises de parole écoutées par tout le monde. Un peu dommage quand même. Nous avions plus pensé à une éventualité de dispersion houleuse, pas à un clivage dans la manif. On ne peut pas penser à tout. on fera mieux la prochaine fois. Après les différentes prises de paroles, les manifestants s'en vont progressivement. Quoi de plus normal après tout. Il reste surtout des personnes du Collectif ainsi que des personnes qui souhaiteraient bien aller jusqu'au bout du blocage, c'est à dire jusqu'à l'évacuation. Mais les gendarmes ne semblent pas décider à intervenir et nous laissent nous disloquer petit à petit.
 Alors, échec pas échec?
Pas échec, bien sûr parce que malgré tout on a pu mobiliser, pas échec puisqu'on a fait parler de nos revendications et dénoncer une fois de plus l'existence des CRA, 
 pas échec parce que tout n'est pas parfait et que la perfection c'est chiant.  Voilà.  P  _______________________________________________  Sanspap-rennes@... - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/sanspap-rennes