Re: [sanspap-rennes] Compte-rendu rapide : REQUISITION

From : brunotemery@... , the 31st March 2009 23:09

bonsoir absente à l'ag, une question qui a peut-être été débattue: en cas de réquisition, quid de l'eau, gaz, électricité? Dans un certain nombre de "lieux", les compteurs sont fermés depuis le départ des derniers locataires, et les abonnements  probablement au nom de la ville..... désolée si je plombe un peu l'ambiance... bon point: il semble que la ville de Rennes a rarement viré des squatter (info à vérifier...) Coralie 2009-03-31 En réponse au message de : Xavier DUNEZAT du : 2009-03-31 22:39:44 À : collectif de soutien aux s-p CC :  Sujet : [sanspap-rennes] Compte-rendu rapide : REQUISITION Près de 50 personnes en AG ce soir. Longue AG qui a fini en queue de poisson mais, bon, si on résume : 1) Règle d'occupation 1 = pensez à vous inscrire sur les plannings de permanence des occupations car y en a qui viennent croyant qu'il y a personne et se retrouvent avec des gens déjà là. Faisant partie des petits cons qui oublient de s'inscrire avant de venir, je me fouette une fois . 2) Règle d'occupation 2 = toute personne qui vient bouffer vient bouffer, qu'elle soit sans-papiers ou non, qu'elle reste dormir ou non. 3) Règle d'occupation 3 = on ferme et on dort de 23 heures 30 à 7 heures 30. Donc si un-e occupant-e qui doit dormir sur le lieu se casse sans avertir ou rentre trop tard et que tout le monde est couché, ben il-elle se démerde. Cette règle stricte, voire fasciste, vise à préserver le sommeil des gens qui dorment afin qu'ils-elles puissent avoir une nuit normale avant leur journée. 4) Y a plein de démarches pour trouver des logements, notamment du côté des directeur-e-s d'école mais je ne sais pas si on peut en parler donc je n'en parle pas. 5) Attention, une fois encore, aux démarches juridiques qui se télescopent. C'est le cas pour un birman. Pensez à avertir l'AG avant toute démarche juridique au cas où d'autres démarches seraient en cours.  6) Rions un peu : y a un des occupant-e-s qui vient d'obtenir le droit à la protection subsidiaire de l'OFPRA, autrement dit le droit à une carte de séjour d'un an renouvellable. Ben, la préfecture refuse de lui délivrer son titre parce qu'il n'a pas de logement (ou encore parce qu'il ne trouve personne qui certifie qu'il-elle l'héberge). En clair, quand tu demandes un titre, on te donne pas de logement et, quand t'as pas de logement, on ne te donne pas ta carte de séjour. Are-they fouting our gueule ? Yes sir ! 7) On a presque pris une décision historique : le consensus est quasi atteint sur l'idée de réquisitionner nous-mêmes des logements vides appartenant aux pouvoirs publics. La discussion va continuer demain soir en AG (18 hs 30 au Triangle) mais on semble s'orienter vers une action visible, annoncée, médiatisée. On dira tout avant de le faire et on le fera aux yeux des caméras, aux oreilles des radios, aux stylos des journaux, etc. La date de l'action n'est pas arrêtée mais on s'oriente sur la fin de semaine ou le début de la semaine prochaine.  Etonnant de nous voir, si divers-es d'habitude compte tenu de nos trajectoires politiques multiples, aussi convergent-e-s sur l'idée de réquisitionner, point à la ligne. Comme si on avait franchi un seuil sans s'en apercevoir, tou-te-s ensemble et sans avoir à en discuter beaucoup. On lit des inquiétudes (dont la mienne) dans les regards mais aussi beaucoup de détermination. A bon-ne entendeur-e salut ! Nous maintenons donc notre ultimatum pour jeudi et, surtout, nous préparons activement la réunion de jeudi avec l'ensemble des organisations pour voir si elles ont quelque chose de mieux à proposer et/ou si elles sont prêtes à nous soutenir... Ciao