[sanspap-rennes] Chasse aux demandeurs d'asile

From : chrisdelarue@... , the 28th January 2005 18:48
  • 2005-01-28 18:48:05 — chrisdelarue@... - [sanspap-rennes] Chasse aux demandeurs d'asile

Chasse aux demandeurs d'asile Depuis l'hiver 2002-2003, plusieurs milliers d'exilés, essentiellement afghans, kurdes d'Irak, iraniens, séjournent autour de la gare de l'Est, dans le 10e arrondissement de Paris. Ils dorment dehors, se protégent du froid comme ils peuvent, se nourrissent aux soupes populaires, et ne reçoivent ni soins médicaux ni informations sur leurs droits. Le centre d'accueil des étrangers de la préfecture de police, rue d'Aubervilliers, souffre d'un tel manque de moyens que les démarches nécessaires pour entamer la procédure d'asile s'apparentent à un véritable parcours du combattant. Les demandeurs d'asile sont contraints d'attendre toute la nuit devant l'entrée pour espérer seulement y accéder.  Fidèle à sa conception d'une Europe forteresse, le gouvernement Raffarin pratique une politique de dissuasion à l'encontre de l'asile, pourtant prévu par la loi et les textes internationaux. Et la ville de Paris renvoie le problème à la responsabilité de l'État. Un collectif de soutien aux exilés s'est constitué début 2003. Depuis deux mois, des associations (Attac, LDH, Mrap, Fasti), partis (LCR, PCF), syndicats CGT (préfecture de police, parcs et jardins) et élus communistes et verts de l'arrondissement appellent à des rassemblements de la dignité et de la solidarité, chaque vendredi, à 19 heures, place Raoul-Follereau. Ils exigent que la Ville de Paris développe la solidarité à l'égard des exilés et propose au gouvernement de créer des lieux permanents d'hébergement et d'accueil avec suivi médical, juridique et social ainsi qu'un kiosque d'accueil et d'orientation aux endroits de regroupement des exilés.