[sanspap-rennes]CR réseau vigilance 35

From : dunezat.xavier@... , the 28th September 2012 19:05

Vous trouverez ci-dessous (et en fichier joint) le compte-rendu de la 23 è réunion du réseau 35 de vigilance contre le racisme et la xénophobie d'Etat.   COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION N°23 DU  RÉSEAU LOCAL DE VIGILANCE CONTRE LE RACISME  ET LA XÉNOPHOBIE D’ÉTAT (Jeudi 20 septembre 2012, MIR)     La prochaine réunion du réseau local de vigilance contre le racisme et la xénophobie d’Etat aura lieu le jeudi 4 octobre 2012 à 18 h 30  à la Maison Internationale de Rennes, 7 quai Chateaubriand à Rennes.     Organisations représentées à la réunion n°23 : Conseil des migrants – GU – MRAP – PG – UDB + individus du Collectif de soutien aux personnes sans-papiers    Organisations excusées : PS + un individu du PCF.   Cette réunion a rassemblé une dizaine de personnes.   En l’état actuel, outre des individus, le réseau local de vigilance contre le racisme et la xénophobie d’Etat rassemble donc les organisations suivantes : AC35 ! – Collectif antifa – Conseil des migrants – EELV – GA-NPA – FASE 35 – FSU 35 – Gauche Unitaire – MRAP – PCF – PG – PS – Solidaires – UDB  Cependant, le premier tract a aussi été signé par l’association Mix-Cité, l’association ATMF 35.   Au total, 16 organisations entrées en lien avec le réseau. Toute autre organisation (associative, syndicale, politique) est la bienvenue.     Résumé du déroulement de la réunion n°23     * Travail collectif sur les textes du nouveau gouvernement Le PS avait proposé que le réseau se mette à travailler, dès septembre, sur les circulaires et éventuels projets législatifs du nouveau gouvernement. Il s’agit de construire une analyse commune de la situation. L’idée a été adoptée. Une individue du collectif de soutien aux personnes sans-papiers a donc présenté la circulaire concernant la rétention des enfants (sortie début juillet). Le texte de sa présentation sera mis ultérieurement sur la liste.   Il ressort de cette présentation la position commune suivante : tout en reconnaissant l’absence de statu quo en matière d’enfermement des enfants ayant des parents sans-papiers, le réseau dénonce à la fois la non application de cette circulaire à Mayotte (où le nombre d’enfants mis en rétention est à la fois quantitativement et qualitativement incomparable avec ce qui se passe en métropole) et le caractère restrictif de la « réforme » puisque, contrairement à la promesse générale faite dans le programme de Hollande, les enfants peuvent encore être mis en rétention en cas de tentative de fuite de leurs parents ou de non respect de l’assignation à résidence de la famille. En particulier, les espaces famille des centres de rétention de la métropole n’ont pas été supprimés, ce qui laisse présager que des enfants seront encore mis en rétention.   Normalement, le PS doit préparer une présentation de la circulaire concernant le démantèlement des campements illicites pour la prochaine réunion.     * Discussion sur le site Internet du réseau. Les deux nouvelles personnes du collectif de soutien aux personnes sans-papiers qui s’en occupent dorénavant ont encore avancé sur la configuration du site. Il contiendrait un onglet « accueil-présentation », un onglet « événements », un onglet « organisations avec accès au site de chaque orga ou à son domaine personnel », un onglet « comptes-rendus », un onglet « archives pour tracts, photos, etc. ». Nous décidons de payer les 45 euros nécessaires et annuels pour la mise en ligne du site. Nous rappelons une fois encore que chaque organisation est invitée à envoyer son logo ou son adresse de site à avalence@...   Ce rappel est doublé d’un « ultimatum » puisque, en cas de non réponse d’ici la prochaine réunion du réseau (4 octobre), le site sera mis en ligne sans les organisations n’ayant pas répondu.     * Initiatives à venir du réseau                1) Initiatives pour la venue annoncée du Ministre de l’Intérieur Valls le 24 septembre à Rennes (voir dernier compte-rendu pour précisions sur ce qui avait été décidé) Le PS ne nous avait pas tenu informé de la venue ou non du Ministre de l’Intérieur. Nous finissons par le joindre pendant la réunion et nous apprenons qu’on n’en sait pas plus quant à la venue ou non du Ministre. A l’heure où ce compte-rendu est écrit, nous savons qu’il n’est pas venu et que son éventuelle venue aurait lieu en octobre. Nous allons nous renseigner. Comme plusieurs personnes avaient préparé des questions à poser au cas où il viendrait, nous discutons collectivement de ce qui a été préparé et nous faisons des modifications. Nous invitons les personnes qui avaient préparé à ramener les questions corrigées pour la prochaine réunion. Le projet d’une lettre au ministre de l’intérieur en cas de non venue est donc reporté.   POUR RAPPEL :             - La GU prépare la question sur les associations étrangères.             - Une individue du collectif se charge des questions concernant l’évacuation des campements illicites et l’accueil en préfecture.             - Un individu du collectif se charge des questions sur les MIE et le logement.               2) Initiatives en faveur du Conseil des migrants. Le Conseil des migrants se plaint de ne pas être traitée comme les associations constituées de « personnes françaises ». Il souhaite se faire reconnaître comme un interlocuteur à part entière, à la fois lors des accompagnements de personnes étrangères en préfecture et pour transmettre la situation réelle des personnes étrangères auprès des autorités publiques. Le réseau a envoyé la lettre prévue à la préfecture mais pas de réponse pour l’instant.     * Discussion – perspectives pour le réseau  Plusieurs initiatives éventuelles du réseau sont rappelées mais, une fois encore, leur discussion est reportée à d’autres réunions :             - une journée qui met davantage en visibilité les organisations associatives et syndicales du réseau ;             - une initiative régulière en direction des maisons de quartier (partenariat ?) ;             - une journée sur les migrant-e-s et organisée par les migrant-e-s ;             - faire intervenir le réseau dans chaque initiative des orgas concernant l’extrême droite ou l’immigration afin de sensibiliser davantage de militant-e-s des différentes orgas.     * Actualisation de la liste de diffusion du réseau Pensez à utiliser le mel le plus récent pour ne pas laisser sur la route des individus ou des organisations récemment intégré-e-s.     La prochaine réunion du réseau local de vigilance contre le racisme et la xénophobie d’Etat aura lieu le jeudi 4 octobre 2012 à 18 h 30  à la Maison Internationale de Rennes, 7 quai Chateaubriand à Rennes.